Sauvées du génocide grâce au chapelet

Immaculée Ilibagiza a grandi dans un village rwandais, avec ses parents et trois jeunes frères. Elle faisait des études de génie électrique et mécanique à l’Université nationale du Rwanda. Lorsqu’elle est rentrée chez elle pour les vacances de Pâques, le président du pays a été assassiné et cet évènement a déclenché un immense génocide, le 6 avril 1994. Le papa d’Immaculée l’a envoyée dans la maison d’un voisin, pasteur protestant, où elle s’est cachée.

Lorsque les membres de la majorité ethnique Hutu sont venus fouiller la maison du pasteur, Immaculée a prié et demandé à Dieu que les soldats n’ouvrent pas la porte de la salle de bain. Après sa prière, elle s’est évanouie et s’est réveillée cinq heures plus tard lorsque le pasteur a ouvert la porte.

Celui-ci a dit aux femmes que les hommes avaient fouillé toute la maison, cherchant même dans les valises qui auraient pu cacher des bébés, mais quand un des soldats est arrivé tout près de la porte des toilettes, il a dit au pasteur : « Bon, nous vous faisons confiance. Vous êtes un type bien. Il n’y a personne ici », puis il est parti.

C’est dans cette salle de bain qu’Immaculée a appris l’existence de Dieu et le pouvoir du chapelet. Sa première pensée n’était pas qu’elle était sauvée mais que Dieu existait bien. C’est alors qu’elle a commencé à lire la Bible et à prier le chapelet. 

Une fois libre, Immaculée a appris que toute sa famille avait été assassinée. Dans son désespoir, elle a entendu Dieu lui dire : « Le voyage de tes proches est fini sur la Terre, mais pas au Ciel. » Alors elle a compris qu’elle avait la liberté de choisir comment vivre sa vie et elle ne voulait pas choisir de haïr. En priant, elle entendit une fois de plus la voix de Dieu : « Si tu choisis l’amour, si tu choisis la bonté, je suis avec toi. »Découvrir plus sur mariedenazareth.com :

Témoignage d’Immaculée Ilibagiza, une survivante du génocide rwandais (Afrique de l’Est), donné à l’Université catholique de Washington (États-Unis) le 13 février 2020.

Rapporté par Renée Rasmussen

Prions : Je vous salue, Marie pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

Source: https://us3.campaign-archive.com/?e=011dea2e3f&u=bbaf519c73482457368060b5b&id=f203d99b2f

Marie de Nazareth, le 5 mai 2020

« C’est elle qui sauvera la France et le monde »

« C’est elle qui sauvera la France et le monde »

En 1936, Marthe Robin, la stigmatisée de Châteauneuf-de-Galaure reçoit une prophétie du Seigneur annonçant une immense effusion de l’Esprit, précédée d’un grand désert et d’une purification. C’est à travers le prisme de la France que cette Pentecôte universelle est évoquée, mais elle concerne bien sûr le monde entier :

« La France va descendre jusqu’au fond de l’abîme, jusqu’au point où l’on ne verra plus aucune solution humaine de relèvement. Elle restera toute seule, délaissée de toutes les autres nations qui se détourneront d’elle, après l’avoir conduite à sa perte. Elle ne restera pas longtemps dans cette extrémité. Elle sera sauvée, mais ni par les armes, ni par le génie des hommes, parce qu’il ne leur restera plus aucun moyen humain…

La France sera sauvée, car le Bon Dieu interviendra par la Sainte Vierge. C’est elle qui sauvera la France et le monde… Le Bon Dieu interviendra par la Sainte Vierge et par le Saint Esprit : ce sera la Nouvelle Pentecôte, le second avènement du Saint Esprit. »

Père Joël Guibert

Prêtre du diocèse de Nantes, en Bretagne (France)

Extrait (page156) de son livre L’Heure est venue, publié aux éditions Téqui (Paris), en mai 2018

« C’est elle qui sauvera la France et le monde »

« C’est elle qui sauvera la France et le monde »

En 1936, Marthe Robin, la stigmatisée de Châteauneuf-de-Galaure reçoit une prophétie du Seigneur annonçant une immense effusion de l’Esprit, précédée d’un grand désert et d’une purification. C’est à travers le prisme de la France que cette Pentecôte universelle est évoquée, mais elle concerne bien sûr le monde entier :

« La France va descendre jusqu’au fond de l’abîme, jusqu’au point où l’on ne verra plus aucune solution humaine de relèvement. Elle restera toute seule, délaissée de toutes les autres nations qui se détourneront d’elle, après l’avoir conduite à sa perte. Elle ne restera pas longtemps dans cette extrémité. Elle sera sauvée, mais ni par les armes, ni par le génie des hommes, parce qu’il ne leur restera plus aucun moyen humain…

La France sera sauvée, car le Bon Dieu interviendra par la Sainte Vierge. C’est elle qui sauvera la France et le monde… Le Bon Dieu interviendra par la Sainte Vierge et par le Saint Esprit : ce sera la Nouvelle Pentecôte, le second avènement du Saint Esprit. »

Père Joël Guibert

Prêtre du diocèse de Nantes, en Bretagne (France)

Extrait (page156) de son livre L’Heure est venue, publié aux éditions Téqui (Paris), en mai 2018

Nazareth recèle un message permanent pour l’Église

L’Église ne peut croître et prospérer, si elle ignore que ses racines cachées plongent dans l’atmosphère de Nazareth. Car travailler avec Jésus travailleur, s’immerger dans « Nazareth », devient le point de départ d’une nouvelle conception de l’Église pauvre et humble, d’une Église famille, d’une Église nazaréenne.

Nazareth recèle un message permanent pour l’Église. Ce n’est ni dans le Temple, ni même sur la montagne sainte que commence la Nouvelle Alliance, mais dans la masure de la Vierge, dans la maison de l’ouvrier, en un lieu oublié de la « Galilée des païens », dont personne n’attendait quelque chose de bon.

C’est toujours en revenant à ce point de départ que l’Église doit se régénérer. Elle ne saurait donner de juste réponse à la rébellion de notre siècle contre le pouvoir de la richesse si Nazareth ne demeure pas en elle comme une réalité vécue.

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
La vie à Nazareth, école de l’Evangile (pape Paul VI)

Cardinal Joseph Ratzinger

Cite par la revue Magnificat 19 mars 2007

Prions : Je vous salue, Marie pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

Source: https://us3.campaign-archive.com/?e=011dea2e3f&u=bbaf519c73482457368060b5b&id=0548c2ca6c

Ce Corps que nous recevons de l’autel…

Ici, mes bien-aimés frères, pesez, je vous en conjure, combien nous sommes redevables à la bienheureuse Mère de Dieu, et quelles actions de grâces nous lui devons rendre après Dieu pour un si grand bienfait. Car ce Corps du Christ qu’elle a engendré et porté dans son sein, qu’elle a enveloppé de langes, qu’elle a nourri de son lait avec une si maternelle sollicitude, c’est ce même Corps que nous recevons de l’autel ; c’est son Sang que nous buvons au sacrement de notre rédemption.

Voilà ce que tient la foi catholique, et ce que la sainte Église enseigne. Non, il n’est pas de parole humaine qui soit capable de louer dignement celle de qui le Médiateur de Dieu et des hommes a pris sa chair. Quelque honneur que nous lui puissions donner, il est au-dessous de ses mérites, puisque c’est elle qui nous a préparé de ses chastes entrailles la chair immaculée qui nourrit les âmes…

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Saint Pierre Damien

Saint Pierre Damien (1007-1072)

Prions : Je vous salue, Marie pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

Source: https://us3.campaign-archive.com/?e=011dea2e3f&u=bbaf519c73482457368060b5b&id=382538adde

Le grand don de Marie pour ses enfants éprouvés

À l’occasion de la fête de la Visitation, le 31 mai 2017, et de la conclusion du « mois de Marie » dans les jardins du Vatican, les Filles de la Charité de saint Vincent de Paul, qui servent la Maison Sainte-Marthe du Vatican, avaient offert aux participants une « médaille miraculeuse » dont le « design » a été indiqué par la Vierge Marie elle-même à sainte Catherine Labouré, le 27 novembre 1830, à Paris, au couvent de la rue du Bac.

Les « miracles » qui accompagnèrent les premières distributions de la médaille lui ont valu son nom populaire, mais, comme le revers de la médaille l’indique par les deux Cœurs de Jésus et Marie, ce qui est miraculeux, c’est l’amour surnaturel dont le don de la médaille témoigne.

C’est en effet la tradition que le mois de Marie se conclue au Vatican par une procession aux flambeaux jusqu’à la « Grotte de Lourdes » des Jardins du Vatican et la prière du chapelet.

La supérieure des Filles de la charité, Sœur Stefania Monti, a expliqué, à l’époque, ce geste des sœurs au micro de Radio Vatican : « Remettre cette médaille miraculeuse aux participants de ce pèlerinage, au terme du mois de Marie, c’est revaloriser ce grand don que la Vierge Sainte a fait à Catherine Labouré et  à toute la communauté » : « C’est un signe de la grande tendresse de Dieu pour toute l’humanité. »

Quant au service des sœurs à Sainte-Marthe, Sœur Stefania a souligné : « C’est un service spécial, un service que nous vivons au cœur de l’Église, auprès du Vicaire du Christ, le pape François. »

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Médaille Miraculeuse

Zenit

Prions : Je vous salue, Marie pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

Source: https://us3.campaign-archive.com/?e=011dea2e3f&u=bbaf519c73482457368060b5b&id=8e05023ed5

Ce 31 mai, les deux fêtes se rejoignent pour une Nouvelle Pentecôte !

Dans toute l’Église d’Occident, la Visitation a été instituée en l’an 1389, à la demande de l’évêque de Prague, comme un appel à Marie, à Jésus et à l’Esprit Saint, pour l’unité de l’Église, à l’époque du grand schisme des années 1378-1417 qui divisa la papauté. Ce n’est qu’après le concile Vatican II, que la fête a été déplacée au 31 mai, dans le « mois de Marie », et généralement aussi, comme en cette année 2020, dans le temps liturgique de la Pentecôte.

Marthe Robin(1) a affirmé le lien étroit entre Marie et l’Esprit Saint lors de la Nouvelle Pentecôte, observe le père Joël Guibert dans son livre lumineux, « L’Heure est venue »(2), (…)  Dieu est certes tout puissant, mais son immense humilité le pousse à se « cacher » derrière la créature la plus petite qui soit, Marie, afin de manifester sa toute-puissance. Il en fut ainsi lors de la première venue de Dieu dans la chair, il en sera ainsi lors de cette mystérieuse venue de l’Esprit sur le monde : l’Esprit du Christ se manifestera à travers le Cœur Immaculé de Marie. Cela rejoint le puissant enseignement de Louis-Marie Grignion de Montfort :

« Marie a produit, avec le Saint Esprit, la plus grande chose qui ait été et sera jamais, un Dieu-Homme, et elle produira conséquemment les plus grandes choses qui seront dans les derniers temps. » (…) La nouvelle Pentecôte est donc intimement liée à une profonde dévotion à Marie. « Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur immaculé », a dit la Sainte Vierge aux voyants de Fatima.

(1) Marthe Robin (1902-1981)

(2) Père Joël Guibert, Prêtre du diocèse de Nantes, en Bretagne (France)- Extraits de son livre L’Heure est venue, publié aux éditions Téqui (Paris), en mai 2018, page 157

Prions : Je vous salue, Marie pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

Source: https://us3.campaign-archive.com/?e=011dea2e3f&u=bbaf519c73482457368060b5b&id=386a4c27de