Le père Olivier Maire, dans la lumière de Jésus et Marie

Le père carme François-Marie Léthel, professeur à l’université Teresianum, à Rome, avait travaillé avec le père Olivier Maire assassiné le 9 août 2021 à Saint-Laurent-sur-Sèvre, en Vendée (France). Il nous donne ici son témoignage :

« J’ai été très touché par cet assassinat du père Olivier Maire parce que je le connaissais bien, depuis des années. Nous avions travaillé ensemble sur la doctrine du père de Montfort en vue de son doctorat. C’était l’un des meilleurs connaisseurs de saint Louis-Marie Grignion de Montfort.

Un saint prêtre aussi ! Il était provincial des montfortains en France, donc c’était vraiment l’une des personnalités les plus importantes de la famille montfortaine pour la diffusion de cette doctrine. Il aurait dû donner la semaine prochaine à Lourdes une conférence sur “Marie consolatrice des affligés, selon le père de Montfort”.

Je le vois comme un martyr de la charité, avec cet accueil qu’il a vécu au péril de sa vie. Cette mort a énormément touché le monde entier et spécialement la France. Il a été assassiné à Saint-Laurent-sur-Sèvre, là où est mort saint Louis-Marie de Montfort il y a un peu plus de 300 ans…

Mais tout de suite, on a reparlé de Louis-Marie de Montfort, des montfortains. Donc je pense que, du Ciel, maintenant, le père Olivier Maire invite la France mais aussi le peuple de Dieu, plus largement, à redécouvrir le trésor, l’importance, l’actualité de saint Louis-Marie de Montfort. Je pense qu’il faut voir cette mort dans la lumière, dans la lumière de Dieu. C’est un évènement douloureux, bouleversant, mais sa signification, c’est certainement que maintenant le père Olivier Maire se retrouve avec saint Louis-Marie, auprès du Seigneur et de la Vierge Marie. »

Adapté de vaticannews.va

Prions :

Je vous salue, Marie pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

Source: une minute avec Marie

L’œuvre de Schoenstatt fait une place importante à Marie


L’œuvre de Schoenstatt fait une place importante à Marie

Comme nombre de mouvements de renouveau chrétien donnés par l’Esprit à l’Église d’aujourd’hui – Légion de Marie, Foyers de Charité, Focolari, Communautés nouvelles jaillies dans la mouvance du Renouveau charismatique… – l’œuvre du Père Kentenich se caractérise par la place importante reconnue à la Vierge Marie dans le Mystère du Salut, et ce dans la ligne de saint Louis-Marie de Montfort.

L’Œuvre de Schoenstatt, est le titre connu de l’Œuvre du Père Kentenich, aujourd’hui répandue dans le monde entier. On dit aussi « le Mouvement apostolique de Schoenstatt ».

« Schoenstatt » : le mot veut dire « bel endroit », « Beaulieu » (pour désigner un quartier, un site). C’est le nom d’un lieu-dit situé sur la commune de Vallendar, à quelques kilomètres au nord de Coblence, aux abords du Rhin dans le centre-ouest de l’Allemagne. Il fut donné à ce coin de vallon verdoyant au XIIème siècle, lors de la construction d’un monastère de sœurs Augustines.

Aujourd’hui, l’œuvre de Schoenstatt installée proche de Vallendar est devenue une véritable cité d’un modèle unique : un ensemble de constructions où se juxtaposent en convivialité familiale, s’étageant du vallon aux collines, les sièges et locaux d’associations représentant les divers états et différentes catégories du peuple chrétien : prêtres consacrés, laïcs célibataires ou mariés, malades, étudiants… Selon leur degré d’engagement, les membres se répartissent en Instituts séculiers (six), Unions, Ligues… auxquels il faut ajouter la branche des « pèlerins ».

Tous les membres de ces associations, quels que soient leur pays, leur vie familiale ou professionnelle, leur engagement, ont des liens spirituels étroits avec le cœur du mouvement : Schoenstatt.

Père Hèmery, montfortain

Découvrir plus dans L’Encyclopédie Mariale

Prions:


Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Aimer Dieu avec le Cœur de Marie (Père Kolbe)

Aimer Dieu avec le Cœur de Marie (Père Kolbe)

« Celui qui appartient davantage à l’Immaculée va s’approcher avec d’autant plus de courage et de liberté, des blessures du Sauveur, de l’Eucharistie, du Cœur de Jésus et de Dieu notre Père. (…) Plus nous serons à l’Immaculée, mieux nous comprendrons et plus nous aimerons le Cœur du Seigneur Jésus, Dieu le Père et toute la très Trinité. Mais tout ceci, toutes ces choses surnaturelles, il n’y a qu’elle pour les former en nous et à travers nous. » (St Maximilien Kolbe, 10.11.1934, Lettre, ESI. p.86)

« L’âme qui regarde toute cette révélation de l’amour voudrait rendre amour pour amour. Mais par expérience, nous savons que nous sommes très faibles. Et là, se manifeste l’amour du Cœur Divin qui nous donne sa propre Mère pour que nous puissions l’aimer avec son cœur à elle ; non avec notre pauvre cœur, mais avec son cœur immaculé. L’amour de l’Immaculée est le plus parfait amour avec lequel une créature puisse aimer son Dieu. Avec ce cœur, essayons d’aimer de plus en plus le cœur de Jésus, et que ce soit notre plus grand désir. Il faut faire en sorte que beaucoup d’âmes reçoivent tout d’elle et que beaucoup d’âmes soient unies au Cœur très doux de Jésus par elle. Il faut d’abord lui soumettre notre cœur et ensuite, tous les autres. » (St Maximilien Kolbe, 28.06.1936, Conférence, ESI. p.88)

« Elle seule va nous apprendre comment aimer le Seigneur Jésus bien mieux, sans comparaison, que tous les livres et tous les maîtres. Elle nous apprend à l’aimer comme elle l’aime. Et tout notre effort doit tendre à ce qu’elle seule aime le Seigneur Jésus avec notre cœur. » (St Maximilien Kolbe, 03.09.1937 : conférence, ESI, p.88)

L’encyclopédie Mariale

Découvrir plus sur saint Maximilien Kolbe

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Marie apparut à Marguerite-Marie et l’entretint longtemps

Durant son enfance, Marguerite fut guérie après quatre années de grave maladie par l’intercession de Marie. En remerciement, le jour de sa confirmation, elle ajouta alors le nom de « Marie » à « Marguerite ».

« J’allais à elle avec tant de confiance qu’il me semblait n’avoir rien à craindre sous sa protection maternelle. Je me consacrai à Elle pour être à jamais son esclave, la suppliant de ne pas me refuser en cette qualité. Je lui parlais comme une enfant, avec simplicité, tout comme à ma bonne Mère pour laquelle je me sentais pressée dès lors d’un amour si tendre. Si je suis entrée à la Visitation, c’est que j’étais attirée par le nom tout aimable de Marie. Je sentais que c’était là ce que je cherchais. »

Religieuse, elle tombe malade, et c’est encore la Vierge Marie qui la guérit : la Vierge apparut à Marguerite-Marie, lui « fit de grandes caresses », l’entretint longtemps et lui dit : « Prends courage, ma chère fille, dans la santé que je te donne de la part de mon divin Fils, car tu as encore un long et pénible chemin à faire, toujours dessus la croix, percée de clous et d’épines, et déchirée de fouets ; mais ne crains rien, je ne t’abandonnerai et te promets ma protection. »

C’était le 27 décembre 1673, fête de saint Jean l’Évangéliste. Sœur Marguerite-Marie, ayant un peu plus de loisir qu’à l’ordinaire, priait devant le saint Sacrement.

« Il me dit : – Mon divin Cœur est si passionné d’amour pour les hommes, et pour toi en particulier, que, ne pouvant plus contenir en lui-même les flammes de son ardente charité, il faut qu’il les répande par ton moyen, et qu’il se manifeste à eux, pour les enrichir de ses précieux trésors que je te découvre, et qui contiennent les grâces sanctifiantes et salutaires nécessaires pour les retirer de l’abîme de perdition ; et je t’ai choisie comme un abîme d’indignité et d’ignorance pour l’accomplissement de ce grand dessein, afin que tout soit fait par moi. »

Synthèse de Françoise Breynaert

Découvrir plus dans l’Encyclopédie Mariale

Prions : Je vous salue, Marie pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

Source: une minute avec Marie

Jésus donne la vision d’un chapelet perpétuel pour sortir de la crise actuelle

Jésus donne la vision d’un chapelet perpétuel pour sortir de la crise actuelle

Vision à l’origine du Chapelet perpétuel pour le Monde © chapeletperpetuelpourlemonde.org

Au départ, nous étions trois amies. La situation inquiétante de notre monde nous attristait beaucoup : la pandémie et ses conséquences dramatiques, le non-respect des lois fondamentales de la Vie, l’inversion des valeurs ainsi que les attaques contre l’Eglise. Nous avions un fort désir d’agir, mais sans trop savoir comment faire…

Alors nous avons remis ce désir au Seigneur pour qu’Il nous éclaire et qu’Il nous guide. Nous avons prié, et l’une d’entre nous, Catherine, a passé plusieurs heures, le 21 septembre 2020, au Carmel de Chambéry (Alpes françaises) devant le Saint Sacrement. C’est là qu’elle a reçu une vision intérieure.

La première image de cette vision représentait la fresque qui se trouve dans la Crypte du Sanctuaire Notre-Dame de Myans en Savoie (France). Cette fresque relate le miracle qui a eu lieu en 1248, lors de l’éboulement de la montagne du Granier. Toute la région avait été engloutie sous la boue et les roches, excepté les moines qui priaient devant la statue de Notre-Dame de Myans. La fresque montre des sortes de démons qui essaient de détruire le Sanctuaire avec d’énormes rochers. Mais ils disent : « Nous ne pouvons pas, car la Vierge Marie nous en empêche. »

Ensuite Catherine a vu une deuxième image : c’était la Chapelle d’Adoration Perpétuelle de Chambéry qui apparaissait.

A l’intérieur, un immense chapelet (…) disposé sur le sol, au pied du Saint Sacrement. Et une partie de ce chapelet sortait par la porte jusque dans la rue où il continuait de se déployer. Là, dehors, ses grains se transformaient aussitôt et devenaient les remparts d’une forteresse. Cette grande muraille constituait une formidable protection… Pendant que se déroulait cette vision, deux mots résonnaient intérieurement : « Chapelet perpétuel ».

Les jours suivant cette vision, nous avons discerné dans la prière, avec un prêtre le sens qu’elle pouvait avoir. Puis nous avons répondu à l’appel du Seigneur, convaincues de la puissance du chapelet, cet extraordinaire rempart qui va protéger, de plus en plus, le monde entier ! C’est ainsi qu’a commencé, le 1er octobre 2020, le « Chapelet perpétuel pour le monde ».

https://www.chapeletperpetuelpourlemonde.org/origine-de-ce-chapelet/la-vision/

Et aussi : https://chapeletpourlemonde.com/

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Médaille d’or aux J.O. avec la médaille de Marie

Médaille d’or aux J.O. avec la médaille de Marie

Lors des jeux olympiques de Tokyo (2021, Japon) l’athlète Hidilyn Diaz a remporté la première médaille d’or olympique pour les Philippines après avoir battu la championne du monde en titre, la Chinoise Liao Qiuyun, dans la catégorie des 55kg en haltérophilie féminine, le lundi 26 juillet 2021. Elle portait une chaine au cou avec la Médaille miraculeuse, une dévotion catholique à la Sainte Vierge Marie.

Ainsi, la mythique médaille d’or olympique n’était pas la seule médaille que portait Hidilyn Diaz, haltérophile de 30 ans, sur les photos officielles après sa victoire, car la foi est forte chez l’athlète !

Hidilyn Diaz est entrée dans l’histoire ce lundi car a remporté la toute première médaille d’or du pays aux Jeux olympiques. Son exploit porte sur une médaille d’or, trois d’argent et sept de bronze, le nombre de médailles olympiques remportées par les Philippines !

L’animatrice et productrice de télévision Daphne Osena Paez a commenté l’évènement en disant :

« Qui parmi nous n’a pas versé une larme avec elle lorsque l’hymne national philippin a retenti, son salut digne, le moment où elle a su qu’elle avait gagné lorsqu’elle a soulevé les haltères… et la première chose qu’elle a dite et faite était de louer Dieu… »

Adapté de Jeline Malasig le 27 juillet 2021

interaksyon.philstar.com/trends-spotlights/2021/07/27/196942/medal-of-miracles-yes-hidilyn-diaz-was-wearing-2-medals-after-her-historic-win/

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Jean-Paul II : « quand la victoire arrivera, elle sera apportée par Marie »

Jean-Paul II : « quand la victoire arrivera, elle sera apportée par Marie »

Lors des apparitions de la Sainte Vierge à Fatima, Notre Dame a montré aux trois petits voyants une vision de l’enfer. Elle leur a dit :

« Vous avez vu l’enfer où vont les âmes des pauvres pécheurs. Pour les sauver, Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur immaculé. Si l’on fait ce que je vais vous dire, beaucoup d’âmes seront sauvées et on aura la paix. » (cf. Le Message de Fatima, consultable sur Vatican.va)

C’est une déclaration extraordinaire –une déclaration qui ébouriffera certainement les plumes de certains chrétiens non catholiques–. Parce que Dieu nous dit que le chemin qui mène à Jésus, qui est lui-même « le Chemin » (Jn 14: 6) passe par la dévotion à Notre Dame. Mais le chrétien qui connaît sa Bible se rappellera qu’en effet, à la fin des temps, une « femme » tient un rôle extraordinaire dans la défaite de Satan (Apocalypse 12: 1-17), laquelle fut annoncée dès le commencement :

« Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance : celle-ci te meurtrira la tête, et toi, tu lui meurtriras le talon. » (Gn 3: 15)

Rappelons ici ce qu’affirmait le pape saint Jean Paul II : « À ce niveau universel, quand la victoire arrivera, elle sera apportée par Marie. Le Christ vaincra à travers elle parce qu’il veut que les victoires de l’Église, présentes et futures, soient associées à Sa Mère… » (dans Entrez dans l’espérance, p. 221 – traduction depuis l’édition anglaise).

Adapté de : Mark Mallett

https://pierre-et-les-loups.net/le-temps-des-refuges-718.html

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Notre-Dame d’Aparecida, l’un des plus grands sanctuaires marials au monde

Notre-Dame d’Aparecida, l’un des plus grands sanctuaires marials au monde

En septembre 1717, à 180 km de Sao Paulo, au Brésil, trois pêcheurs, Domingos Garcia, Felipe Pedroso et Joao Alves, découvrent une petite statue de l’Immaculée conception, de couleur sombre et au visage souriant, qu’ils ont pêchée dans leur filet, – dans lequel ils prennent ensuite des poissons en abondance. Les pêcheurs l’appellent « Aparecida », ce qui signifie : celle qui est apparue, qui fut trouvée là par surprise.

Ainsi, la Vierge établit une rencontre particulière avec le peuple brésilien en ce lieu.

L’un des trois pêcheurs, Felipe Pedroso l’installe dans sa maison. En 1726, son fils construit un oratoire avec un autel en bois, un peu plus loin, à Itaguaçú. Le samedi, il vient y réciter le rosaire avec d’autres voisins et amis. Grâces et miracles se multiplient. Le curé de Guaratingueta, José de Vileda, les reconnaît.

Bientôt, les fidèles édifient une chapelle plus vaste qui hélas, très vite sera ravagée par un incendie. En 1834 va commencer la construction d’une grande église à trois nefs et deux clochers. En 1877, il faudra ouvrir une ligne de chemin de fer jusqu’à Aparecida car les fidèles affluent !

Le 8 décembre 1888, l’archevêque de São Paulo bénit le nouveau sanctuaire, puis l’érige en paroisse le 1893. Il est confié aux Rédemptoristes. Une agglomération de 3 000 habitants voit le jour.

Le 8 octobre 1904, « Nossa Senhora Aparecida » est couronnée. Le 29 avril 1908, Pie X érige le sanctuaire en basilique mineure. Le 26 juillet 1936, Pie XI déclare Notre-Dame d’Aparecida « patronne principale du Brésil ». Le 8 septembre 1954, à l’occasion de la clôture du Congrès marial, les autorités ecclésiastiques posent la première pierre de la nouvelle basilique, ouvrant sur une place pouvant accueillir 275 000 personnes !

Le sanctuaire, point de référence pour l’Église du Brésil, reçoit chaque année 8 millions de pèlerins.

La fête du sanctuaire est fixée au 12 octobre. De plus, le 11 février de chaque année, on y célèbre l’apparition de Lourdes devant une immense affluence.

Sources : Attilio GALLI, Madre della Chiesa dei Cinque continenti, Ed. Segno, Udine, 1997, p. 899-902

Découvrir plus dans l’Encyclopédie Mariale encyclopedie-mariale/la-vierge-marie-remplit-le-monde-sanctuaires-marials/ameriques/bresil/aparecida-origine-et-histoire/

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Pourquoi les convertis de l’islam visitent Marie en son sanctuaire de Notre-Dame de Liesse

Pourquoi les convertis de l’islam visitent Marie en son sanctuaire de Notre-Dame de Liesse

© Vassil, CC0, via Wikimedia Commons

Le premier pèlerinage organisé à Notre-Dame de Liesse (diocèse de Soissons en France) pour les convertis venus de l’Islam, s’est déroulé les 5 et 6 juin 2021 !

Pourquoi ce pèlerinage a-t-il eu lieu dans ce sanctuaire du diocèse de Soissons ? Quand on connaît son histoire nous comprenons que l’endroit est idéal pour nos amis convertis ! En quelques lignes, en voici le récit :

« En 1110, trois jeunes chevaliers originaires de Laon, partent pour accueillir et soigner les pèlerins de Terre Sainte. Pris en embuscade à Ascalon vers 1134, ils sont faits prisonniers et emmenés au Caire. Le sultan d’Egypte leur demande de renier leur foi chrétienne, les menaçant de morts s’ils refusent. Face à leurs refus, il demande à sa fille Ismérie (1), de les convertir. Celle-ci les interroge sur leur Foi et leur demande une image de la Vierge Marie et l’un deux lui promis d’en sculpter une. Les chevaliers se mettent alors à prier avec ferveur, demandant l’aide de la Mère de Dieu. A leur réveil, ils trouvent une statue qu’ils nomment Notre-Dame de Liesse « car elle donne et donnera toujours liesse et joie au cœur » ».

Ismérie est bouleversée et la nuit suivante, la Vierge lui apparaît en songe pour lui demander de se convertir. Elle s’enfuit alors avec les frères et ils se retrouvent miraculeusement près de leur bourg natal, aujourd’hui Liesse. Arrivée en France, Ismérie reçoit le baptême des mains de l’évêque de Laon et prend le nom de Marie.

La renommée de la Vierge Liessoise grandit par ses nombreux miracles et une chapelle puis une basilique furent édifiées. Ce sanctuaire connaîtra ainsi une très grande affluence jusqu’à la Révolution. Les pèlerins viennent encore nombreux aujourd’hui la vénérer comme Celle qui est « cause de notre joie ».

Lettre d’Eleutheros (2) Juillet 2021

(1) C’est également de là que vient le nom de Mission Ismérie, l’œuvre catholique d’accompagnement du grand mouvement de conversion de musulmans à la foi chrétienne.  

(2) L’association Eleutheros a pour objet de défendre et promouvoir la liberté de conscience, de choix et de pratique de la religion chrétienne auprès de ceux qui voulant devenir chrétiens ou le demeurer subissent des pressions, des menaces ou même des persécutions.

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Dans l’image de la Vierge Marie, une mélodie à l’harmonie parfaite !

Dans l’image de la Vierge Marie, une mélodie à l’harmonie parfaite !

Avez-vous entendu parler de cette découverte extraordinaire ?

Le tilma (manteau) de la Vierge de Guadalupe (1) contient une partition de musique ! Comment est-ce possible ? C’est l’incroyable découverte d’un comptable mathématicien. Fernando Ojeda, résident à Mexico. Il explique sa découverte :

« L’Instituto Superior de Estudios Guadalupanos m’a donné pour mission d’étudier l’image en appliquant la seule science qui n’avait pas été utilisée auparavant dans l’étude des images : les mathématiques. En me fondant sur les études précédentes faites sur l’image de la Vierge de Guadalupe, j’ai raisonné de la manière suivante : si les étoiles du manteau sont les constellations du ciel présentes au moment de la formation de l’image, la robe représente proportionnellement les principales collines et volcans de l’orographie du Mexique, et si toute l’image garde le nombre d’or, alors elle a une symétrie parfaite, et par conséquent elle a de la musique ».

Et il poursuit : « Pythagore a fait remarquer que là où il y a une symétrie parfaite, il y a de la musique. Comme leurs positions étaient différentes », remarque-t-il, « j’ai émis l’hypothèse que chaque étoile, selon sa position, et chaque centre de fleur, selon sa position, représentait une certaine note de musique ».

Fernando Ojeda a donc placé l’image à l’intérieur d’un rectangle d’or. Un expert en musique a ensuite superposé le dessin d’un piano et a documenté les notes exprimées par chaque point représenté par les fleurs et les étoiles.

Dernière étape, il a entré les notes dans un programme informatique musical. Le résultat est impressionnant : il a obtenu une mélodie à l’harmonie parfaite !

Source : ChurchPOP Editor- Dec 11, 2020

(1) En décembre 1531, à Guadalupe, au Mexique, la Vierge Marie est apparue à un jeune Indien qui portait un tilma (manteau) sur lequel apparut miraculeusement une image de la Vierge.

Voir aussi : L’Encyclopédie Mariale

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie