UKRAINE : UN SÉMINAIRE CATHOLIQUE DÉVASTÉ PAR LES MILITAIRES RUSSES

Statue de Notre-Dame de Fatima jetée à terre par des pillards russes

Pas même un séminaire n’est épargné par les pillages et les destructions à Vorzel, en Ukraine.

« Ils ont pris presque tout ce qui peut être vendu. Des climatiseurs, des machines à laver, des ordinateurs, des routeurs, des équipements de cuisine… … même les vieilles baskets du recteur, avec lesquelles il aimait courir », explique l’évêque du diocèse de Kiev-Zhytomyr, Vitaliy Kryvytsky.

« Ils ont volé tout ce qui pouvait être vendu : climatiseurs, machines à laver, routeurs, ordinateurs, et même les baskets du recteur avec lesquelles il aimait courir. Et aussi des objets sacrés, dont un calice commémorant la Sainte Messe célébrée par Jean-Paul II en 2011. »

Le triste témoignage sur son profil facebook est celui de l’évêque du diocèse de Kiev-Zhytomyr, Vitaliy Kryvytskyi, où il décrit le pillage par les militaires russes du séminaire catholique de Vorzel. « Deux jours quand nous sommes retournés à notre séminaire à Vorzel. Son aspect est triste, mais il est gratifiant que tout le monde ait survécu. L’évacuation était nécessaire. Le séminaire a toujours été hospitalier, mais cette fois-ci, il n’a pas été paisible. Les pilleurs ont ouvert la porte pour entrer et ne pas ressortir les mains vides.

Ils ont pris presque tout ce qui pouvait être vendu. Des climatiseurs, des machines à laver, des ordinateurs, des routeurs, des équipements de cuisine … … même les vieilles baskets du Père Recteur, avec lesquelles il aimait courir. Il est peu probable que ces derniers soient vendus (…). D’autres prêtres et séminaristes ont également perdu de nombreux effets personnels.

Certains objets liturgiques ont également été volés, dont un calice commémorant la Sainte Messe présidée par St Jean Paul II en 2001 sur le « Seagull ».

Les barbares ont endommagé plusieurs voitures, mais ils sont en mouvement. Certaines salles sont endommagées par les explosions, mais nous remercions Dieu tout-puissant d’avoir sauvé notre Alma Mater de toute nouvelle destruction.

Il faut du temps pour que la vie au séminaire revienne. Il n’y a pas d’eau, de lumière, de gaz. Le recteur, le prêtre spirituel et les diacres sont déjà rentrés dans leurs maisons froides. Un groupe d’hommes sympathiques est arrivé et a accepté de partager ces conditions spartiates et d’aider à relancer le séminaire dès que possible. Merci sincèrement à tous pour votre courage et votre sacrifice !

Les personnes locales qui ont besoin d’aide arrivent déjà au séminaire. Merci pour les différents transports humanitaires que notre Caritas diocésaine a déjà envoyés.

Demain, dimanche des Rameaux, toutes les recettes de nos paroisses seront traditionnellement versées au séminaire diocésain. Merci d’avance pour tout don ! Nous aurons besoin de ces fonds pour rénover les installations et relancer la vie du séminaire, pour le bien de l’Église. Après tout, l’Ukraine, qui sera reconstruite après la guerre, aura également besoin de chefs spirituels – des prêtres. Priez pour que le Seigneur appelle ceux qu’il a choisis pour son ministère spécial. »

Source: VATICANNEWS, le 10 avril 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s