OUZBÉKISTAN – « La Vierge Marie donnée en cadeau à la Russie et à l’Ukraine pour prendre soin de ces peuples »

OUZBÉKISTAN – « La Vierge Marie donnée en cadeau à la Russie et à l’Ukraine pour prendre soin de ces peuples »

 » Ce que toute l’Église vivra en union avec le Pape François le 25 mars prochain est un moment historique, car consacrer l’Ukraine et la Russie à la Vierge signifie aussi lui faire don de ces pays, afin qu’elle prenne soin de ces peuples d’une manière spéciale.

J’aime toujours me rappeler, surtout en ce moment, les paroles que Marie a prononcées à Fatima, à savoir que son cœur vaincra. Le cœur est le lieu de l’amour, et c’est précisément ce qui manque en ces temps de guerre.

Je suis certain que l’amour va gagner ». C’est le message communiqué à l’Agence Fides par le père Ariel Alvarez Toncovich, prêtre de l’Institut du Verbe Incarné et curé de l’église Saint-Jean-Baptiste dans la ville ouzbèke de Samarkand. Le curé annonce que la communauté des fidèles ouzbeks se joindra avec dévotion et une intense prière à la célébration de l’acte spécial de consécration au Cœur Immaculé de Marie que le Pape François célèbre demain, 25 mars, à Saint-Pierre.


« En tant que prêtre dans un pays appartenant à l’ancienne Union soviétique et où les catholiques sont une minorité, je me sens partie prenante de cette promesse de la Vierge et je remercie Dieu d’être ici. Nous sommes ici pour travailler et faire en sorte que, à notre petite échelle et avec les quelques personnes que Dieu met sur notre chemin, l’amour de Jésus et de Marie puisse gagner ».


Face aux événements en Ukraine, les fidèles semblent perdus. À cet égard, le prêtre a déclaré : « On me demande souvent : pourquoi Dieu permet-il tout cela ? Ma réponse est que cela n’est pas le fait de Dieu, mais de la misère humaine : c’est l’humanité qui fait la guerre. Dieu peut-il faire quelque chose ? Il peut faire en sorte que les gens, par sa grâce, se rapprochent de lui par la souffrance. Dans cette période, nous ne pouvons voir que de la douleur : il est difficile d’identifier un bien matériel qui provienne de toutes ces destructions, mais il y a certainement un bien spirituel, ce bien que seul Dieu sait faire naître même du mal ».


La communauté de Samarcande se joindra à la prière du Pape, en célébrant la messe de l’Annonciation : « Notre tâche est de prier et de nous unir à cette magnifique proposition du Pape François. Nous nous unissons à ses intentions, en un jour qui est spécial pour nous, prêtres du Verbe Incarné, car il représente la fête de notre congrégation », conclut le père Ariel.


Outre Samarkand, il y a quatre autres paroisses en Ouzbékistan avec environ 3 000 personnes baptisées, dont 700 dans la capitale, Tachkent, et d’autres à Boukhara, Urgench et Fergana. À Angren, où il est prévu de construire une nouvelle église, il y a 25 croyants. La population ouzbèke, qui compte 30 millions d’habitants, est à 90 % musulmane. Environ 3,5% sont des chrétiens orthodoxes russes, tandis que 3% supplémentaires comprennent de petites communautés chrétiennes d’autres confessions, y compris des catholiques.

Source: Agence Fides, le 24 mars 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s