Le cardinal Sako dévoile le programme du pape en Irak

Osservatore Romano | AFP – Le pape François en avion.

Le cardinal Sako dévoile le programme du pape en Irak

Le cardinal Louis Raphaël Sako a présenté ce jeudi le programme pour le voyage du pape François en Irak prévu du 5 au 8 mars 2021, sous réserve que les conditions sanitaires le permettent.

Le pape François va rencontrer le chef religieux Ali al Sistani, plus haute autorité chiite d’Irak, à Nadjaf, en Irak, le 6 mars 2021, a annoncé le cardinal Louis Raphaël Sako lors d’une conférence de presse organisée par l’Œuvre d’Orient le 28 janvier à Paris. Le détail du voyage du pontife en Irak, prévu du 5 au 8 mars 2021 si les conditions sanitaires le permettent, a été déroulé par le haut prélat. Le Vatican n’a toutefois pas officialisé ce programme.

À son arrivée à Bagdad, le 5 mars, le pape François sera reçu par le président de la République irakienne, Barham Salih, ainsi que par Moustafa al-Kazimi, premier ministre. Là, le pontife devrait prononcer un discours devant les autorités civiles dans lequel il les invitera, selon le patriarche Sako, à mettre fin à la guerre civile et à la corruption et à promouvoir la réconciliation civile. « J’espère qu’il sera entendu et que l’Irak sera différent après son passage », a souhaité le cardinal Sako.

S’en suivra une rencontre avec des membres du clergé irakien en la cathédrale syriaque catholique Notre-Dame-de-l’Intercession de Bagdad le 5 mars au soir. En ce lieu, en 2010, une soixantaine de chrétiens avait perdu la vie à la suite de l’attaque d’un commando terroriste appartenant à l’organisation État islamique.

Le samedi 6 mars, le chef de l’Église catholique devrait poursuivre sa visite par un entretien historique avec le dignitaire religieux Ali al Sistani, plus haute autorité chiite d’Irak. Durant cette rencontre privée, les deux hommes devraient évoquer l’importance de la fraternité, de la réconciliation et la nécessité de ne pas user de la violence les uns contre les autres, a exprimé le cardinal irakien. S’il a dit souhaiter personnellement que cette rencontre se déroule en public et qu’elle aboutisse à la signature du « Document sur la fraternité humaine« , il a toutefois confié qu’un tel événement n’était pour l’instant pas au programme.

La visite à Mossoul confirmée

Le même jour, le pape se rendra à Ur, une destination liée à la mémoire d’Abraham, figure commune du judaïsme, du christianisme et de l’islam, pour participer à une rencontre interreligieuse. Des représentants chiites et sunnites devraient alors être présent. Le pontife argentin devrait ensuite présider une messe à Bagdad.

Le 7 mars, l’évêque de Rome se rendra à Erbil, capital du Kurdistan irakien, où il rencontrera les autorités civiles kurdes. Il visitera ensuite la vieille ville de Mossoul qui était il y a peu la capitale de l’État islamique en Irak. Il se rendra ensuite à Qaraqosh, grande ville chrétienne de la plaine de Ninive où résidaient avant 2014 près de 50.000 chrétiens. Il reviendra ensuite à Erbil pour déjeuner au séminaire et célébrera une messe en rite latin dans le stade de la ville, avant de revenir à Bagdad où il repartira pour Rome le 8 mars.

Source: ALETEIA, le 28 janvier 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s