Mgr Pizzaballa: «Nous devons trouver un nouvel élan pastoral»

Mgr Pizzaballa (au centre), accueilli par le Custode de Terre Sainte Mgr Francesco Patton, le 4 décembre. Mgr Pizzaballa (au centre), accueilli par le Custode de Terre Sainte Mgr Francesco Patton, le 4 décembre.   (AFP or licensors)

Mgr Pizzaballa: «Nous devons trouver un nouvel élan pastoral»

Le nouveau patriarche latin de Jérusalem a fait vendredi son entrée solennelle dans la basilique du Saint-Sépulcre. Dans son discours, il a demandé à Dieu de l’éclairer dans sa nouvelle tâche et fait part de son désir d’approfondir les liens avec les Eglises-soeurs de Terre Sainte comme avec les juifs et les musulmans. 

Vatican News

Nommé Patriarche latin de Jérusalem le 24 octobre dernier par le Pape François, Mgr Pierbattista Pizzaballa a fait vendredi son entrée solennelle dans la basilique du Saint-Sépulcre de la ville Sainte. Au cours de cette cérémonie solennelle, qui marque officiellement sa prise de fonction, le nouveau patriarche, accueilli officiellement par le custode de Terre Sainte Francesco Patton, a prononcé un discours où il a fait part de ses orientations pastorales et missionnaires dans la nouvelle charge qu’il occupe.

«En ce Lieu Saint, je demande à Dieu de me donner la force, le courage et la constance de donner vie à cette Église, de l’aimer et de la conduire avec patience dans un esprit paternel» a t-il expliqué, rappelant que toute initiative ecclésiale se faisait sous le signe de la lumière pascale. 

«Ramené au Saint-Sépulcre»

Mgr Pizzaballa est revenu sur ses trente ans au service de l’Église en Terre Sainte, récemment comme administrateur apostolique du patriarcat de Jérusalem, avant sa nomination par le Pape François. «Au moment où je pensais qu’il était temps de partir, d’ouvrir un nouveau chapitre, le Seigneur, par l’intermédiaire du Saint-Père, le Pape François, m’a ramené ici, et m’appelle à nouveau à célébrer Pâques ici … avec vous» a t-il souligné.

Le nouveau patriarche latin est revenu sur les nombreux défis auquels il a dû faire face ces dernières années: «le Seigneur m’a guidé et accompagné dans de nombreuses décisions que je n’aurais jamais prises seul» et confié à Dieu les nombreux chantiers qui s’ouvrent. «Nous devons trouver un nouvel élan pastoral qui tienne compte des différents territoires et cultures, mais qui soit aussi capable de tous nous unir» a ainsi plaidé Mgr Pizzaballa.

«Toucher le coeur de tous»

Parmi les principaux défis, il y a ceux d’abord d’ordre économiques et sociaux, aggravés par la pandémie actuelle, a t-il relevé. «Nous espérons une politique claire et pacifique, et non des propositions fragiles et à court terme mais qui affectent profondément la vie de toutes nos familles. Nous espérons approfondir les rencontres avec les églises sœurs, nos frères musulmans et juifs» a précisé le patriarche. 

Depuis cette basilique du Saint-Sépulcre, Mgr Pizzaballa a enfin demandé aux fidèles de Jérusalem de prier pour sa mission. «Je n’ai pas le « don des langues », a t-il souligné non sans humour, mais je vous assure de mon désir sincère de toucher le cœur de tous, et en particulier celui de ceux qui sont en difficulté et dans le besoin en cette période

Source: VATICANNEWS, le 5 décembre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s