BULLETIN « FATIMA LUMIÈRE ET PAIX », ÉDITION DU 13.11.2020

Lors de l’édition de ce dernier bulletin, le recteur du Sanctuaire de Fatima, le Père Carlos Cabecinhas, nous informe qu’à partir de mai 2021 la version papier du bulletin ne se fera plus, les dons ne permettant plus de couvrir les frais. Subsistera la version digitale, téléchargeable depuis le site internet du Sanctuaire. Elle figurera également sur notre site, sous documentation.

Nous reproduisons ci-après un article paru dans la dernière édition du 13 novembre 2020.

Un 13 octobre des plus étranges à Cova da Iria avec un pèlerinage aux places limitées

Le président du pèlerinage met en garde contre « les mouvements populistes et les nationalismes » en temps de pandémie et met en évidence le rôle des femmes dans l’Église / Carmo Rodeia

Fatima termine ses grands pèleri- nages de cette année sans qu’en ce 12 et 13 octobre l’Esplanade ait atteint les 6.000 pèlerins, la capacité maximale du Sanctuaire définie en ce temps de pan- démie.

Lors de ce pèlerinage, avec la mise en place des règles de sécurité – marquage au sol ; port obligatoire du masque ; impossibilité de circulation dans l’Es- planade et maintien de la distance phy- sique –, l’image retenue des fidèles a valu un compliment de celui qui avait une vision privilégiée sur l’esplanade.

Le cardinal Antonio Marto, évêque de Leiria-Fatima, a salué la « responsa- bilité civique » et chrétienne des pèle- rins qui participaient aux célébrations du 13 octobre.

« Je tiens à remercier le témoignage de votre responsabilité civique, d’accepter ces limites, pour le bien de la santé publique. C’est un exemple ci- vique, mais aussi un exemple chrétien, de foi, d’amour au prochain », a affirmé le responsable catholique au final de la messe internationale anniversaire du 13 célébrée à Cova da Iria.

Le cardinal a parlé d’un « spectacle de beauté », malgré le nombre réduit de participants « en comparant avec les pèlerinages antérieurs ».

L’évêque de Leiria-Fatima a invi- té les pèlerins présents à prier un Je vous salue Marie, en silence, pour les malades et les victimes de la Covid-19, ceux qui sont décédés et leurs familles endeuillées.

Il a évoqué dans son intervention que la sixième et dernière apparition d’octobre 1917 a été marquée par un « signal particulier et très significatif » : quand les trois Petits Bergers ont vu le Christ qui bénissait le monde.

« Le message de Notre-Dame est rempli de bénédictions divines pour notre monde », a ajouté le cardinal qui a exhorté les pèlerins à être les messa- gers « de la compassion, de la tendresse, de l’amitié et du soin des uns envers les autres, surtout les plus fragiles, ceux qui sont seuls, les plus démunis ».


« La miséricorde de Dieu veut embrasser notre monde ».


Le président du pèlerinage Mgr. José Ornelas, évêque de Setubal et président de la Conférence des évêques du Portu- gal, a mis en garde contre les dangers du populisme.

« Nous vivons dans une époque où les mouvements populistes manipulent la nostalgie du passé, la peur réelle et imaginaire, le danger de l’étranger, de celui qui pense différemment, et pro- fitent de l’avidité de posséder et de do- miner et utilisent même le nom de Dieu et des modèles religieux pour leurs propres intérêts », a-t-il dit dans son homélie de la messe du 13 octobre.

Il a également défendu un nouveau « paradigme » de la gouvernance dans l’Église Catholique, en valorisant le rôle des femmes aux postes de décision, comme demande le pape François.

« Soutenir le féminin et le maternel, ce n’est pas seulement un équilibre de pouvoirs ou d’influences dans l’organi- sation fonctionnelle de l’Église. Il s’agit de changer de paradigme, de changer la façon de penser : le monde n’appartient pas à celui qui commande le plus, mais à celui qui construit le plus la vie. La gou- vernance ecclésiale n’est pas fondée sur le pouvoir, mais sur la vie, l’attention et le service », a dit José Ornelas dans son homélie. L’évêque de Setubal a soutenu que la valorisation du rôle de la femme « contribue à la valorisation des mi- nistères au sein de l’Église, hommes et femmes, aujourd’hui trop concentrés sur les ministères ordonnés ».

À ce pèlerinage 50 prêtres ont concé- lébré, parmi eux 9 évêques. À la salle de presse 132 professionnels de 39 organismes d’information ont été accrédités.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s