Ukraine : « les blessures sont profondes », par Mgr Gallagher

L'icône de la Vierge Hodigitria de Popeliv (Ukraine) © capture de Zenit / Vatican News

L’icône De La Vierge Hodigitria De Popeliv (Ukraine) © Capture De Zenit / Vatican News

Ukraine : « les blessures sont profondes », par Mgr Gallagher

À Bucha, « c’est une horreur »

En terminant aujourd’hui sa visite de trois jours en Ukraine (18-20 mai), Mgr Paul Richard Gallagher, le secrétaire pour les relations avec les États, a visité ce vendredi 20 mai 2022 Bucha, une ville de l’oblast de Kiev où quelques centaines de civils ont été martyrisés et tués pendant l’occupation russe : « Les blessures sont profondes, a dit Mgr Gallagher dans l’entretien avec Vatican News en italien: il est difficile maintenant de parler de paix, de réconciliation, car dans le cœur des gens les souffrances, les blessures sont si profondes qu’il faut donner du temps. »

À Bucha, « c’est une horreur, parce que ces choses ont été faites par des hommes à d’autres hommes, … faites à des civils, faites de manière complètement barbare », a-t-il déclaré après sa visite à la fosse commune près de l’église orthodoxe Saint-André, où environ 100 corps sans nom ont été exhumés et parmi ceux-ci, il y avait aussi des enfants. « Et c’est vraiment une horreur, a-t-il répété. Nous en sommes témoins, des souffrances et du martyre de ce pays. »

À la question « comment trouver la paix » dans un pays qui a vu toutes ces horreurs, Mgr Gallagher répond que « les Ukrainiens trouveront la paix entre eux, mais les blessures sont profondes et il faudra beaucoup, beaucoup plus de temps pour trouver la paix avec la Russie, avec les gens qui ont été impliqués dans ce terrible conflit, dans cette guerre ».

Il pense qu’« il faut donner du temps, il faut laisser parler les gens, exprimer aussi beaucoup de sentiments négatifs envers les autres ». Et il invite à « prier » : « Nous devons beaucoup prier, que le Seigneur, qui est en fait le seul salut, nous donne la grâce de guérir ces blessures et que les gens puissent avancer. »

Mgr Gallagher souligne le « courage » et la « détermination » des Ukrainiens dans la reconstruction du pays : « Une chose qui m’a profondément touché ces jours-ci, explique-t-il, c’est avec quel courage, avec quelle détermination le peuple ukrainien essaie de faire de ce printemps que nous voyons dans les champs, dans les bois et dans les forêts, une renaissance pour ce pays. Ils essaient de reconstruire, de nettoyer, de restaurer les choses, avec beaucoup d’entrain, avec beaucoup de courage. Et ils méritent toute notre reconnaissance et notre estime. »

La paix en Ukraine : « faire tout ce qui est possible »

Dans son autre entretien avec Vatican News, hier le 19 mai, Mgr Gallagher affirme que « le Saint-Siège et le Saint-Père lui-même sont prêts à faire tout ce qui est possible » pour la paix en Ukraine. Les diplomates du Vatican poursuivent leurs « contacts avec les autorités ukrainiennes, et également par l’intermédiaire de l’ambassade de Russie auprès du Saint-Siège » ils ont « quelques contacts avec Moscou ».

Mgr Gallagher souligne que « le Saint-Siège souhaite continuer à encourager l’envoi d’aide humanitaire » ainsi qu’à « sensibiliser la communauté internationale, ce qui est toujours nécessaire ». « Malheureusement, dit-il, dans chaque conflit, … au bout d’un moment la lassitude s’installe, même pour soutenir un peuple en difficulté. »

Le secrétaire pour les relations avec les États note aussi que plusieurs initiatives sont organisées par le Saint-Siège pour mettre fin à la guerre : « Ce que nous essayons de faire, ce que le pape a fait, c’est de lancer de nombreuses interventions, de nombreux moments de prière et de nombreux appels pour la fin de la guerre en Ukraine, et nous allons continuer dans cette direction. »

Source: ZENIT.ORG, Le 20 mai 2022