NOUVELLE PUBLICATION DE LA REVUE FATIMA LUZ E PAZ LE 13 MAI 2020

Vous trouverez cette nouvelle publication ICI

Dont l’édito du père Carlos Cabecinhas

«Ne te décourage pas, je ne t’abandonnerai jamais ! Mon Cœur Immaculé sera ton refuge et le chemin qui te conduira jusqu’à

Dieu »

Pe. Carlos Cabecinhas

Le Sanctuaire de Fatima est connu pour ses foules qui arrivent à ce lieu pour les grands pèlerinages internationaux qui signalent les apparitions de Notre-Dame, les 12 et 13 de mai à octobre, étant, toutefois, celui de mai le plus marquant.

Au long d’un siècle, le grand pèlerinage de mai est devenu le plus expressif de Fatima. À l’occasion de ce pèlerinage, la procession des flambeaux et la procession de l’adieu sont deve- nues les plus iconiques de Fatima. L’océan de lumière de la nuit du 12 et les milliers de mou- choirs blancs lors de l’adieu ému des pèlerins qui s’en vont ne laissent personne indifférent…

Cette année cependant, pour la première fois de son histoire centenaire, ce ne sera pas la foule de pèlerins qui marquera l’expérience et la célébration du 13 mai, mais plutôt son dépouillement, l’absence physique des pèlerins, qui sont la raison d’être de ce Sanctuaire. Pour la première fois, l’image du parvis vide de pèle- rins marquera, mais « ce ne sera pas le désert », comme l’a remarqué le cardinal Antonio Mar- to, car les pèlerins, nonobstant l’absence phy- sique, «seront spirituellement unis, comme Église avec Marie ». Cette année, l’image qui restera gravée dans nos mémoires sera celle d’un Sanctuaire vide, mais rempli de la prière des milliers de pèlerins du monde entier.

C’est un moment douloureux pour le Sanc- tuaire, car il existe pour accueillir les pèlerins ; douloureux également car il y a tant de pèlerins qui aimeraient venir à Fatima avec la confiance de fils et de filles, qui présentent leurs douleurs et leurs difficultés à la Mère et demandent son aide.

C’est aussi un moment d’espérance, car nous croyons que la promesse que Notre- Dame a faite à Lucie nous est aussi destinée : « Ne te décourage pas, je ne t’abandonnerai jamais ! Mon Cœur Immaculé́ sera ton refuge et le chemin qui te conduira jusqu’à Dieu ». Prions la Dame du Cœur Immaculé – Notre- Dame du Rosaire de Fatima – et par l’interces- sion des Saints Petits Bergers, pour que nous puissions, bientôt, nous réunir de nouveau pour prier ensemble dans ce Sanctuaire pou nous et pour toute l’humanité.

La certitude que Jésus ne nous abandonne pas dissipe la peur face aux difficultés

2020-05-17_Missa_Domingo_1.jpg

La certitude que Jésus ne nous abandonne pas dissipe la peur face aux difficultés

Dans l’homélie de la messe de ce VI dimanche de Pâques, le recteur du sanctuaire, le père Carlos Cabecinhas, a présenté la présence du Saint-Esprit comme un signe de l’amour de Dieu et a souligné la vie intrépide et sacrificielle des saints bergers comme une réponse idéale.

Devant une basilique Notre-Dame du Rosaire de Fatima, toujours sans la présence de l’assemblée des pèlerins, en raison des mesures prises pour empêcher la propagation de la pandémie de Covid-19, le recteur du Sanctuaire, le père Carlos Cabecinhas, se reflète dans l’homélie de la messe de ce VI Dimanche de Pâques, sur la présence sans équivoque de Dieu, par le Saint-Esprit, dans la vie des chrétiens, pour exhorter à l’amour, sans crainte, comme réponse due à cet amour divin.

Le président de la célébration a commencé par souligner la promesse de la présence du Saint-Esprit, qui accompagne l’expérience de Pâques de ce VI dimanche de Pâques au jour de la Pentecôte, pour affirmer cette même présence en chaque chrétien qui, «à travers les différents sacrements, reçoit également l’Esprit de Vérité, pour reconnaître la présence du Christ qui ne nous laisse pas orphelins et ne nous abandonne pas ».

Ce que nous célébrons dans toute célébration chrétienne, mais surtout en cette période pascale, c’est la certitude de la présence du Christ ressuscité parmi nous et en nous.

Cette certitude de sa présence nous enlève la peur. Au milieu des tempêtes de la vie, nous savons que Jésus-Christ nous donne son Esprit, qui est un défenseur et un consolateur et c’est Lui qui nous guide et nous éclaire et, par conséquent, nous n’avons aucune raison d’avoir peur », a-t-il déclaré.

Partant de la réalité difficile que vit l’humanité, le prêtre a établi une relation entre cette proximité et l’amour de Dieu et a présenté celle qui doit être la réponse due à cet amour divin.

«N’est-il pas vrai que, en cette période d’enfermement, l’une des plus grandes difficultés est que nous ne pouvons pas être avec ceux que nous aimons? L’amour cherche la proximité et ce que Jésus-Christ manifeste avec cette promesse de proximité est son amour pour nous. Ce que nous demandons, c’est de savoir comment répondre à cet amour avec amour », a-t-il expliqué.

Évoquant le commandement de l’amour du prochain et de Dieu, le Père Carlos Cabecinhas a souligné l’importance d’une attitude chrétienne affirmée, guidée par les Commandements et la Parole de Dieu.

«Être chrétien implique l’adhésion à Jésus-Christ, qui se manifeste dans les options, l’attitude et les décisions de la vie quotidienne et dans le respect de ses commandements. L’aimer signifie s’efforcer de mettre en pratique ses enseignements et sa Parole. Si Jésus reste avec nous parce qu’il nous aime, nous sommes invités à répondre à cet amour en l’aimant dans ce désir et cet effort pour garder ses commandements. »

Sur la base de cette idée, le recteur du sanctuaire a rappelé «l’amour vécu dans l’effort de faire la volonté de Jésus» qui a guidé la vie intrépide et sacrificielle des saints bergers.

«Parce qu’ils savaient qu’ils n’étaient pas seuls, les saints bergers n’avaient pas peur des difficultés, des douleurs et des souffrances que la vie leur apportait et tentaient, en tout, de répondre avec amour à ce plus grand amour, faisant la volonté de Jésus, le réconfortant et s’efforçant d’éviter tout péché qui pourrait l’affliger.

Les sacrifices qu’ils ont faits étaient leur façon d’exprimer leur amour pour Jésus, qui ne les a jamais abandonnés. Apprenons d’eux à reconnaître et à répondre avec amour à cet immense amour de Jésus-Christ pour nous », a-t-il conclu.

La célébration a été diffusée sur les réseaux sociaux du Sanctuaire de Fátima et sur le site officiel.

Source: Sanctuaire de Fatima, le 17 mai 2020 (en portugais)