Marie, au cœur de l’évènement central du Salut

Marie, au cœur de l’évènement central du Salut

« Quand vint la plénitude du temps, Dieu envoya son Fils, né d’une femme » (Ga 4, 4).

Par ces paroles de la Lettre aux Galates, l’Apôtre Paul unit entre eux les moments principaux qui déterminent fondamentalement l’accomplissement du mystère qui était « d’avance arrêté en Dieu » (cf. Ep 1, 9). Le Fils, Verbe consubstantiel au Père, naît d’une femme, comme homme, quand vient « la plénitude du temps ». Cet événement conduit au sommet de l’histoire de l’homme sur la Terre, entendue comme histoire du salut.

Il est significatif que l’apôtre ne désigne pas la Mère du Christ par son nom propre, « Marie », mais la désigne comme « femme » : cela établit une concordance avec les paroles du protévangile dans le Livre de la Genèse(cf. 3, 15). Cette « femme », précisément, est présente en l’événement central du salut, qui détermine la « plénitude du temps » : cet événement se réalise en elle et par elle.

Ainsi commence l’événement central, l’événement clé dans l’histoire du salut, la Pâque du Seigneur.

Pape Jean-Paul II. Lettre apostolique Mulieris dignitatem, n°3-4, 15 août 1988

Voir aussi Encyclopédie Mariale

Prions :

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source : une minute avec Marie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s