Des rebelles islamistes tuent une religieuse et six autres personnes dans un hôpital catholique en RDC

Sister Marie-Sylvie Kavuke Vakatsuraki, who was killed in Maboya, Democratic Republic of the Congo, Oct. 19, 2022.
Sœur Marie-Sylvie Kavuke Vakatsuraki, tuée à Maboya, en République démocratique du Congo, le 19 octobre 2022.

De Kevin J. Jones sur Catholic News Agency, le 21 octobre 2022

Une religieuse catholique en service en République démocratique du Congo fait partie des sept personnes tuées mercredi soir lorsque des hommes armés alignés sur l’État islamique ont attaqué un hôpital de mission catholique lors d’un raid.

Sœur Marie-Sylvie Kavuke Vakatsuraki et six patients de l’hôpital ont été tués le 19 octobre lorsque des hommes armés des Forces démocratiques alliées ont attaqué le village de Maboya, dans la province du Nord-Kivu, au nord-est du pays, rapporte International Christian Concern.

Plusieurs personnes qui travaillent ou vivent près de l’hôpital, dont deux religieuses, ont disparu à la suite de l’attaque et l’on craint qu’elles aient été enlevées par les raiders, selon International Christian Concern.

Les Forces démocratiques alliées sont des rebelles de l’Ouganda voisin. Elles sont alignées sur l’État islamique. Le groupe d’hommes armés qui a attaqué Maboya a également volé des médicaments et du matériel médical à l’hôpital, et y a mis le feu.

L’évêque Melchisédec Sikuli Paluku de Butembo-Beni a déploré ces meurtres et a fermement condamné l’attaque. Sœur Marie-Sylvie était médecin et membre de la Congrégation des Petites Sœurs de la Présentation de Notre-Dame du Temple, a déclaré l’évêque.

« Que l’âme de notre chère Sœur Docteur Marie-Sylvie Kavuke Vakatsuraki, décédée au service de ses frères et sœurs, repose en paix par la miséricorde de Dieu ! ». Paluku a déclaré dans une déclaration du 20 octobre obtenue par ACI Afrique, l’agence partenaire de CNA. 

« Les mots ne peuvent exprimer l’horreur qui a plus que franchi le seuil ! » a-t-il ajouté.

Paluku a déploré l’incendie de l’hôpital et le vol de médicaments et d’équipements. L’établissement médical est géré par le Bureau des œuvres médicales du diocèse, a précisé l’évêque.

L’évêque a exprimé ses condoléances à tout le village et les a assurés des prières du diocèse. Il a également exprimé ses condoléances à la famille biologique de Sœur Marie Sylvie, au corps médical et à toutes les Petites Sœurs de la Présentation.

Il y a eu de multiples attaques des Forces démocratiques alliées et les attaques semblent se multiplier tout au long du mois d’octobre. Le groupe rebelle est engagé dans une campagne visant à imposer sa vision de l’Islam dans la région. 

Le 4 octobre, une vingtaine de chrétiens ont été tués à Kainama, dans le Nord-Kivu, selon International Christian Concern. Le groupe indique que des attaques des Forces démocratiques alliées ont été signalées quotidiennement dans les deux provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Début février, un prêtre catholique a été assassiné par des hommes armés dans le territoire de Lubero, au Nord-Kivu, alors qu’il rentrait dans la paroisse de Saint-Michel Archange, dans le diocèse de Butembo-Beni.

Jude Atemanke a contribué à ce reportage.

Kevin J. Jones est un rédacteur principal de la Catholic News Agency. Il a bénéficié en 2014 d’une bourse de journalisme Egan de Catholic Relief Services.

Source : Catholic News Agency, le 21 octobre 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s