VIETNAM – La mission des Dehoniens : « Au service du peuple vietnamien, annoncer la Bonne Nouvelle »

VIETNAM – La mission des Dehoniens : « Au service du peuple vietnamien, annoncer la Bonne Nouvelle »

 » Tout a commencé lors du Chapitre général de 2007, lorsqu’il a été décidé d’ouvrir une nouvelle présence missionnaire en Asie. En période de crise, marquée par la baisse des vocations, le vieillissement du personnel et la situation difficile de certaines missions, elle a été un signe d’espoir pour notre congrégation, appelée à redémarrer et à se repositionner dans un nouveau contexte mondial et ecclésial. D’où le choix du Vietnam, où les premiers missionnaires dehoniens sont arrivés en 2013″.

C’est ce que dit le Père Rechie Gier, missionnaire d’origine philippine, appartenant à la Congrégation des Prêtres du Sacré-Cœur de Jésus (appelés « Dehoniens »), en parlant de la façon dont les enfants spirituels du Père Leo Dehon ont fait leurs premiers pas dans le pays asiatique.

Notre communauté, a-t-il poursuivi, se développe rapidement et est prometteuse : Dieu la comble de sa bénédiction en envoyant un bon nombre de vocations. Actuellement, nous avons 7 candidats qui étudient au Collège, 22 étudiants en philosophie, 7 postulants, 23 novices et 20 scolastiques à vœux temporaires et 2 diacres ».


Les dehoniens au Vietnam sont engagés dans divers ministères : formation et vocations, ministère paroissial, enseignement au grand séminaire et à l’école catholique, et puis aussi dans l’accompagnement des jeunes et dans l’apostolat social. Grâce au soutien de nombreux et généreux bienfaiteurs, explique le père Richie, et à l’accueil fraternel de certains diocèses, nous pouvons être plus présents et travailler plus assidûment dans l’Église locale.

Nous espérons », poursuit-il, « qu’avec un bon nombre de vocations, venant de différentes parties du Vietnam, la présence de la Congrégation dehonienne pourra s’étendre et rendre davantage de services à l’Église et au peuple du Vietnam ».


M. Gier explique : « À ce jour, nous sommes en dialogue avec les Evêques pour comprendre, avec eux, où il pourrait être nécessaire de construire de nouvelles infrastructures religieuses : à Ho-Chi-Minh-City, par exemple, l’Archevêque envisage de construire un centre missionnaire. Ce serait l’occasion pour nous de développer une nouvelle communauté dans la ville. Une autre possibilité serait de développer la mission dans ce que l’on appelle les « highlands », les plateaux des zones montagneuses qui ne sont pas facilement accessibles, où vivent des peuples tribaux ». “


Il y a encore beaucoup à faire », dit le père Rechie, « il est très important de regarder les nombreux jeunes qui sont en formation, les réponses positives timides mais encourageantes des habitants, qui ont besoin d’être animés, encouragés et aidés. Nous, missionnaires dehoniens, conclut-il, avons la mission de répondre, dans notre propre style et selon le charisme de notre fondateur, aux défis que cette terre et cette société nous lancent.


L’Église catholique du Vietnam compte près de 8 millions de baptisés, soit 9 % de la population. Il y a 100 000 baptêmes par an, et le catholicisme est la deuxième plus grande religion du pays, après le bouddhisme.


Source: Agence Fides, le 18 décembre 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s