L’hommage du pape François aux 48 chrétiens tués en 2010 à Bagdad

Ahmad AL-RUBAYE / AFP

L’hommage du pape François aux 48 chrétiens tués en 2010 à Bagdad

Le pape François s’est adressé vendredi aux chrétiens d’Irak en la cathédrale Notre-Dame de l’Intercession, à Bagdad. Ce sanctuaire avait été visé à la veille de la Toussaint 2010 par la prise d’otages la plus sanglante contre des chrétiens d’Irak qui a fait 53 morts, dont 48 chrétiens.

Afin de ne pas être contaminé par le découragement, « le Seigneur nous a donné un vaccin efficace » : l’espérance, a déclaré le pape François aux évêques, prêtres, religieuses et séminaristes réuni à la cathédrale de Notre-Dame de l’Intercession de Bagdad le 5 mars 2021. Le pape y a notamment évoqué « nos frères et soeurs morts lors de l’attentat terroriste dans cette cathédrale il y a dix ans et dont la cause de béatification est en cours », au début de son adresse.

Dans cet édifice, 48 chrétiens – dont la cause de béatification est en cours – furent assassinés pendant une messe en 2010. Des éléments de décoration marquent l’endroit exact où les corps ont été retrouvés. Ces lieux ont été « bénis par le sang de nos frères et soeurs qui ont payé le prix extrême de leur fidélité au Seigneur et à son Église », a souligné le successeur de Pierre.

Leur sacrifice doit inspirer les chrétiens à renouveler leur « foi dans la force de la Croix et de son message salvifique » de pardon, de réconciliation et de renaissance. Le pontife a ainsi salué l’engagement des chrétiens d’Irak à être des « artisans de paix », répandant des semences de réconciliation et de coexistence fraternelle. Leur mort rappelle « avec force » que l’incitation à la guerre, les attitudes de haine, la violence et l’effusion de sang sont incompatibles avec les enseignements religieux, a-t-il insisté. « Et je veux rappeler toutes les victimes de violences et de persécutions, appartenant à quelque communauté religieuse que ce soit ».

Le pape a alors évoqué la rencontre interreligieuse d’Ur prévue ce samedi où il rencontrera les leaders des traditions religieuses présentes dans ce pays. Il s’agira de « proclamer une fois encore notre conviction que la religion doit servir la cause de la paix et de l’unité entre tous les enfants de Dieu », a-t-il martelé.

Source: ALETEIA, le 6 mars 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s