Le Pape salue les peuples évangélisés par Cyrille et Méthode

Saints Cyrille et Méthode, fêtés le 14 février par l'Église catholique, le 11 mai par l'Église orthodoxe. Saints Cyrille et Méthode, fêtés le 14 février par l’Église catholique, le 11 mai par l’Église orthodoxe.

Le Pape salue les peuples évangélisés par Cyrille et Méthode

À l’issue de l’angélus du 14 février, le Saint-Père a fait mention de la mémoire liturgique ce dimanche des saints Cyrille et Méthode, évangélisateurs du monde slave, proclamés patrons de l’Europe par saint Jean-Paul II en 1980.

«Aujourd’hui, en la fête des Saints Cyrille et Méthode, évangélisateurs des peuples slaves, proclamés par Saint Jean-Paul II co-patrons de l’Europe, je salue avec affection toutes les communautés vivant dans les territoires évangélisés par ces saints frères. Que leur intercession nous aide à trouver de nouvelles façons de communiquer l’Évangile. Ces deux-là n’ont pas eu peur de trouver de nouvelles façons de communiquer l’Évangile. Et que leur intercession augmente dans les Églises chrétiennes le désir de marcher vers la pleine unité tout en respectant les différences», a ainsi déclaré le Pape après l’angélus du dimanche 14 février.

Retour sur l’itinéraire de vie et le parcous de foi de ces deux évangélisateurs pionniers. 

L’administrateur et l’érudit

L’État civil les sépare seulement de deux ans. L’aîné est Méthode (qui en réalité s’appelait Michel) et naît en 825 à Thessalonique, où en 827 naît Cyrille (Constantin au civil). L’Histoire les voit d’abord divisés. Le premier se distingue vite comme un administrateur et reçoit la charge d’archonte d’une province de l’Empire byzantin. Le second bénéficie d’une instruction raffinée à Constantinople –grammaire, rhétorique, astronomie et musique– qui devait faire de lui un haut-dignitaire impérial. Lorsque cela arrive, Cyrille a une autre idée et refuse.

Un nouvel alphabet de la Bible

Autour de ses 35 ans, l’empereur Michel III pense à Cyrille lorsque les Chazari de la Mer d’Azov demandent l’envoi d’un lettré qui sache discuter avec Juifs et Sarazins. C’est ici que les deux frères se réunissent, en initiant ensemble la première de leurs nombreuses futures missions. Deux ans plus tard, en 863, c’est au tour de la Grande Moldavie. Le but de la mission est celui de limiter l’influence allemande avec deux missionnaires qui connaissent le slavon. Mais Cyrille et Méthode vont au-delà. Probablement s’étant rendu compte de la difficulté de communiquer les Écritures dans les langues officielles, le latin et le grec, les deux frères inventent un nouvel alphabet, le «glagolitique», universellement connu comme le «cyrillique»: 40 caractères dérivés en grande partie du cursif grec médiéval.

Source: VATICANNEWS, le 14 février 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s