L’épreuve des anges et Marie

L’épreuve des anges et Marie

Quand loin de l’exclure on situe bien le monde angélique dans la Révélation biblique, le mystère du mal s’éclaire.

Il convient donc de rappeler brièvement que si la Reine des anges elle-même fut soumise à un choix spirituel radical (Fiat ou Non serviam), les esprits angéliques connurent eux aussi une mise à l’épreuve méritoire de leur liberté. En s’appuyant sur quelques paroles bibliques éparses, Thomas d’Aquin enseigne que les anges furent créés en état de grâce, mais sans la vision de Dieu.

Dès l’instant de leur création, ils prirent conscience de leur nature parfaite en elle-même, ce qui leur fut cause de grande joie et de louanges, mais ils se virent aussitôt (ou peut-être après un certain délai) appelés par leur Créateur à se détacher de leur bel état de nature pour monter encore plus haut, au-dessus d’eux-mêmes, afin de vivre une destinée surnaturelle dépassant, même pour eux, tout ce qui pouvait se concevoir : contempler Dieu face à face dans une éternelle et jubilante extase d’amour (Ap 5, 11).

Avec des théologiens comme Augustin et Grégoire, Thomas d’Aquin envisage encore que, dans l’instant où ils furent ainsi appelés à la vie divine, Dieu leur révéla aussi leur future mission et place dans l’ordre surnaturel, notamment leur dépendance à l’égard du futur Verbe incarné et de sa Mère, pleine de grâce mais simple fille des hommes.

Pour leur pur esprit, cela constitua certainement une épreuve, car cela revenait à leur demander de quitter un ordre beau et bon en soi pour se soumettre à un autre ordre paradoxal qui ne pouvait tenir sa cohérence que d’un Amour divin allant au-delà de toutes les exigences d’une nature créée.

Pour adhérer à un tel plan, il fallait que l’ange abandonne son jugement de créature et accepte de s’en remettre en toute confiance à son Créateur, acte d’amour surnaturel qui était en même temps pour lui occasion de mérite, donc occasion de coopérer librement à sa destinée d’éternelle béatitude. Certains mystiques ont soutenu qu’à cet instant du choix, les anges furent confortés dans leur acte d’abandon à Dieu par ce qu’ils perçurent de l’être immaculé de leur future Reine, à la fois si humble et si proche du Très-Haut. 

Spiritualité Chrétienne

Prions:

Je vous salue, Marie pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: https://www.uneminuteavecmarie.com/2020/septembre/semaine-40/2020-10-02/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s