Le comité Justice et Paix Europe invite à prier pour la Biélorussie

Une manifestation pour la démocratie et la paix en Biélorussie, à Prague, le 16 août. Une manifestation pour la démocratie et la paix en Biélorussie, à Prague, le 16 août. (ANSA)

Le comité Justice et Paix Europe invite à prier pour la Biélorussie

Dans une note, l’organisation dénonce la répression des droits civils dans le pays et invite tous les chrétiens à prier le « Notre Père » pour le peuple biélorusse, ce mardi 18 août à 18 heures. 

«Nous invitons tous les chrétiens à se joindre à la récitation du « Notre Père » pour le peuple biélorusse, le mardi 18 août à 18 heures, afin que la vérité, la justice et la paix prévalent» : telle est l’initiative de prière lancée par le Comité exécutif de Justice et Paix Europe, face à la situation actuelle en Biélorussie. Après le vote présidentiel du 9 août, des milliers de manifestants sont descendus dans la rue pour protester contre la sixième réélection d’Alexandre Loukachenko. Des affrontements avec les forces de sécurité qui ont fait des morts, des blessés et de nombreuses arrestations.

«La répression des droits civils et des libertés publiques s’est intensifiée – écrit Justice et Paix Europe dans une note – Cette situation alarmante représente une menace sérieuse pour la justice et la paix non seulement en Biélorussie, mais dans toute la région.» D’où la forte dénonciation de l’instance européenne contre «toutes les formes de violence» ainsi que «la ferme condamnation de l’usage de la torture par les autorités biélorusses contre les manifestants détenus» et la demande de «libération immédiate de toutes les personnes arrêtées sans aucune justification».

Les autorités biélorusses sont donc invitées à «adhérer aux principes démocratiques et à respecter pleinement les droits de l’homme, y compris le droit à la vie, l’interdiction de la torture, la liberté de réunion, de presse et d’expression». Justice et Paix Europe soutient également les efforts de l’Union Européenne pour «travailler sur des mesures ciblées contre les responsables de graves violations des droits de l’homme». La même solidarité est exprimée avec les évêques catholiques de Biélorussie et leur appel à «rechercher la vérité sur la base d’un dialogue pacifique et inclusif entre les dirigeants politiques de Biélorussie et la société dans son ensemble, afin d’éviter de nouvelles violences». 

Vatican News Service

Source: VATICANNEWS, le 16 août 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s