Méditation du 17ème dimanche ordinaire : « Faire un choix en faveur du Royaume »

« Le Royaume des cieux » (Vatican News)

Méditation du 17ème dimanche ordinaire : « Faire un choix en faveur du Royaume »

Le Père jésuite Adrien Lentiampa nous introduit à la méditation avec les lectures du 17ème dimanche du temps ordinaire de l’année liturgique A.

Chers Frères et Sœurs,

Aujourd’hui, l’Eglise nous propose de méditer sur trois paraboles qui font, toutes, références au « royaume des cieux ». L’expression, « royaume des cieux », revient souvent dans les évangiles : elle indique le contraste entre les valeurs de la vie chrétienne et le royaume de la terre. Elle est une invitation à tendre, en toute chose, vers le Royaume où nous vivrons avec le Père. Nos actes et nos choix de chaque jour doivent avoir comme finalité ultime l’avènement de ce royaume et son accomplissement en nous.

L’Evangile d’aujourd’hui nous donne le motif du choix de ce royaume. La première parabole le présente comme un trésor caché ; la seconde le compare à la perle fine trouvée par un négociant ; et dans la troisième parabole, le royaume des cieux est illustré en terme des poissons de grande valeur. Dans l’un comme dans l’autre cas, il s’agit de faire un choix en faveur de ce royaume, puisqu’on y reconnait une richesse inouïe. La reconnaissance de sa valeur fait que l’on est prêt à tout sacrifier pour l’obtenir. Ainsi, celui qui a trouvé un trésor dans un champs est prêt à tout vendre pour le racheter. Il en est de même du marchand qui trouve une perle de grande valeur ; ou du pêcheur qui sait choisir les bons poissons et déverser le reste dans la mer.

A nous, aujourd’hui, de nous poser la question sur notre adhésion à ce royaume ; sur notre adhésion au Christ. Si nous reconnaissons vraiment en lui le véritable trésor, ce qui donne son véritable sens à nos vies, nous le préférerons à tout et serons prêts à tout pour être attaché à lui. Le psaume qui accompagne les lectures de ce dimanche dit justement : « Ma part d’héritage, c’est toi ! (…). J’ai pour consolation ton amour ! ». C’est aussi ce que Salamon a compris, lorsqu’il ne demande au Seigneur, non pas une richesse personnelle, mais ce qui lui permettra d’accomplir sa mission en toute fidélité.

Aimer les volontés de Dieu

A noter que, dans toutes les paraboles de ce jour, le choix du royaume est faite dans la joie : on y adhère, non pas par une quelconque contrainte ou fatalité, mais parce que l’on reconnait sa valeur et sa richesse. Notre adhésion au Christ doit être marquée par la joie. Non pas qu’une telle adhésion soit toujours facile et sans peine. Le choix pour le royaume de cieux impliquera parfois sacrifices et contradictions. Mais, parce que nous reconnaissons que dans ce choix se trouve notre bonheur, ces éventuelles difficultés n’entameront en rien notre joie et notre détermination. Le psalmiste dit à ce propos : « j’aime tes volontés, plus que l’or le plus précieux ».

Comme aux scribes, aujourd’hui, Jésus nous lance à nous aussi l’invitation à savoir faire le tri dans notre vie, pour écarter tout ce qui nous éloigne de ce royaume, et promouvoir ce qui fait de nous ses dignes disciples. L’évangile de ce dimanche, à travers les diverses paraboles, nous invite à un esprit de discernement pour savoir choisir ce qui nous rapproche, jour après jour, du Christ. Demandons donc au Seigneur de nous donner, en ce temps des vacances, de savoir faire le point dans nos vies, pour garder ce qui est bon et nous fait avancer vers son royaume, et rejeter ce qui ne vaut rien et nous y éloigne. AMEN.

Source: Vaticannews, le 25 juillet 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s