L’Église du Portugal invite à protéger et honorer les personnes âgées

Une femme à la fenêtre de sa maison lors du week-end de Pâques, le 12 avril 2020.Une femme à la fenêtre de sa maison lors du week-end de Pâques, le 12 avril 2020. (AFP or licensors)

L’Église du Portugal invite à protéger et honorer les personnes âgées

Dans le contexte toujours délicat et instable des mesures prises pour enrayer la diffusion de la Covid-19, les évêques du Portugal ont diffusé une déclaration invitant à apporter une attention particulière aux plus anciens. 

«Les personnes âgées sont des citoyens à part entière comme nous. Nous leur devons ce que nous sommes aujourd’hui et ils ont le droit d’avoir une voix» : c’est ce qu’écrit dans une note la Commission « Justice et Paix » de la Conférence épiscopale du Portugal. Cette déclaration intervient à un moment où la pandémie de Covid-19 a fait de nombreuses victimes parmi les personnes âgées, et les contraint toutes à une forme de solitude qui s’avère parfois aussi ravageuse que le virus en tant que tel.

L’urgence sanitaire a aggravé la situation des personnes âgées, «contraintes de rester confinées chez elles et incapables de recevoir des visites» en raison des mesures sanitaires, qui les rendent «presque intouchables». D’où l’invitation du corps épiscopal à «réfléchir sérieusement sur les conditions de vie des personnes âgées, sur ce que signifie aujourd’hui se sentir « vieux » et « jeté » parce qu’ils sont inutiles». Au lieu de cela, il faut au contraire «honorer et protéger les personnes âgées», qui sont «dans le cœur de Dieu».

Donner une chance aux personnes âgées de s’engager dans la vie de la société

La Conférence épiscopale déplore donc l’habitude de «déposer» les personnes âgées dans des structures où il n’y a pas de «confrontation intergénérationnelle et où elles finissent par être de simples usagers, sans aucune participation active». Le même reproche est fait à ceux qui placent les personnes d’âge sénile dans la catégorie des «mourants», donc sans leur donner aucune chance de contribuer au bien-être de la société. Et au contraire, poursuit la note, les personnes âgées sont aujourd’hui importantes «surtout dans le secteur du bénévolat : toutes, en fait, sont fondamentales pour la construction d’une société plus juste et plus inclusive et personne ne doit se sentir « gaspillé »»«Même ceux qui ont plus de cent ans ont le droit de mener une vie heureuse, en tant que citoyen à part entière, avec leurs propres droits, devoirs et responsabilités dans la construction du foyer commun», est-il souligné dans la note. «Ce rôle des personnes âgées ne peut et ne doit pas être annulé».

Il faut donc, souligne l’Église portugaise, «des solutions plus humaines pour lutter contre l’isolement» provoqué par la vieillesse : par exemple, la construction d’unités de logement autonomes, mais avec des espaces communs pour le partage des repas et des loisirs ; la cohabitation entre les personnes âgées et les jeunes étudiants pour un accompagnement mutuel ; la collaboration intergénérationnelle dans le travail. «Les politiques publiques doivent tenir compte des personnes âgées», conclut Justice et Paix, en demandant aux institutions de garantir à cette catégorie sociale «des pensions équitables, des modèles de participation active, le droit aux soins de longue durée et aux soins palliatifs, pour une fin de vie digne».

Source: Vaticannews, le 29 juillet 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s