Le cardinal Sako exhorte les prêtres irakiens au courage et à la patience

Le cardinal Sako, patriarche de Babylone des ChaldéensLe cardinal Sako, patriarche de Babylone des Chaldéens 

Le cardinal Sako exhorte les prêtres irakiens au courage et à la patience

La réunion annuelle de formation des prêtres d’Irak n’a pas eu lieu en raison de la pandémie de Covid-19. Le patriarche chaldéen leur a donc envoyé une lettre d’encouragement.

«Agissons avec espérance, patience et courage et adoptons le langage du dialogue calme et responsable pour résoudre les problèmes», peut-on lire dans cette lettre à la tonalité très paternelle. Le patriarche de Babylone des Chaldéens évoque les «conditions générales» vécues par les prêtres à cause de la crise sanitaire ; il souligne «l’isolement social, la peur» ainsi que la suspension des liturgies publiques et des activités pastorales. Dans ce contexte douloureux, l’activité sacerdotale doit se distinguer plus que jamais «par sa proximité avec les gens, selon les moyens disponibles en ces circonstances difficiles, pour leur remonter le moral, les aider à se sentir plus proches de Dieu et plus solidaires les uns des autres». «Tout ce que nous possédons, rappelle le cardinal, sert à mieux servir les fidèles, comme l’a fait le Christ».    

De là, l’invitation à montrer aux fidèles, surtout dans ces circonstances, «le sens de la paternité et du soin spirituel», à réaliser avec «délicatesse et tendresse», renforcée également «par la lecture, la méditation et la prière personnelle qui illumine le chemin». Le patriarche Sako exprime également sa reconnaissance pour «la majorité des prêtres qui sont fidèlement engagés dans la mission», mettant leurs efforts «au service de l’Eglise et des fidèles» et faisant preuve de créativité dans l’utilisation des médias sociaux «pour cultiver, éduquer et construire la dimension spirituelle». Mais le cardinal irakien regrette aussi que certains prêtres n’agissent pas dans un esprit sacerdotal, oubliant que la priorité est de «suivre le Christ». Sa lettre se termine par un verset de l’Apocalypse (2, 19) : «Je connais tes actions, je sais ton amour, ta foi, ton engagement, ta persévérance, et tes dernières actions surpassent les premières».

Source: VATICANNEWS, le 11 juillet 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s