« Trois Ave ont été suffisants pour vaincre mes résistances »

« Trois Ave ont été suffisants pour vaincre mes résistances »

« Le 2 juin 1972, je pars “sur le pouce avec mon ami Réjean pour la Californie. J’espère rencontrer des Jésus peoples que j’ai vus dans un reportage à la télévision sur San Francisco. Arrivés aux États-Unis, des policiers nous ramènent au Québec. Nous arrivons le soir à Drummondville dans une communauté de jeunes : Les apôtres de Jésus par Marie.

On nous invite à la prière avant d’aller dormir. Après quelques chants religieux, nous récitons trois Je vous salue Marie. Au premier, je souris. Au second, je prie. Au troisième, je pleure. Le reste appartient à l’Esprit Saint. Des jeunes continuent à nous parler de Dieu et répondent à mes questions. Son amour me brûle de l’intérieur; feu divin qui se répand jusque dans mes derniers retranchements. Je bascule dans la fête d’un Dieu qui prend sa joie en moi, comme avec l’enfant prodigue.

Trois Ave ont été suffisants pour vaincre mes résistances, pour célébrer mes retrouvailles avec le Fils et sa Mère. La digue des larmes cède sous le poids de la grâce. Je ne cherche pas à me cacher, à fuir, ni à comprendre ce qui m’arrive. Je ne dis rien, je me laisse dire, rejoindre, envahir par un amour enflammé, implacable, invincible. “Seigneur, tu m’as séduit, et j’ai été séduit; tu m’as saisi, et tu as réussi” (Jr 20, 7).

Je ne suis pas sorti indemne de cette rencontre personnelle avec le Christ qui m’a mis au monde une fois de plus. Tout mon être est ébranlé par la révélation de son amour inconditionnel. Il m’aime au-delà de ce que j’ai fait et de ce que je n’ai pas fait. Désormais, ma vie sera intimement liée à sa grâce qui élargit mon horizon, l’orientant vers un nouveau printemps.

Terminés les voyages sur le pouce, la bohème à l’école, les drogues nocives, et même la cigarette ; Jésus m’invite à avancer au large. Pour tenir bon, je me tourne résolument vers Marie ; je reprends la prière des petits, le chapelet, pour ne plus le quitter jusqu’à ce jour. Mon “oui“ se situe dans le prolongement du Fiatfondateur de Marie à l’Annonciation : “Que tout m’advienne selon ta Parole” (Lc 1, 38). »

Extrait de l’autobiographie de Jacques Gauthier, auteur canadien, En sa présence, parue en septembre 2022 en France aux éditions Artège et au Canada chez Novalis.

www.jacquesgauthier.com

Prions :

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source : une minute avec Marie