« S’il te plaît Marie » : une grande supplique pour demander la fin de l’épidémie

Fred de Noyelle / GODONG – Bougies aux fenêtres de Lyon, 2008.

« S’il te plaît Marie » : une grande supplique pour demander la fin de l’épidémie

Si depuis près de quatre siècles les habitants de Lyon remercient la Vierge Marie de les avoir protégés de la peste en 1643, en 2020, ils s’en remettent à nouveau à elle en l’implorant de mettre fin à l’épidémie de Covid-19. Une démarche à laquelle croyants et non-croyants de la France entière sont invités à s’associer.

« Lyon est marqué par cet élan vers la Vierge, « Merci Marie », réitéré chaque année le 8 décembre », explique à Aleteia le père Patrice Guerre, curé de la paroisse Saint-Pothin – Immaculée Conception, dans le 6ème arrondissement de Lyon. « Mais cette année, au vu de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, c’est difficile de rentrer dans cette démarche de gratitude. Alors avec quelques paroissiens, nous avons eu l’idée de relancer la belle tradition lyonnaise de se confier à Marie ». En effet, en 1643, lors d’une épidémie de peste, les Lyonnais avaient imploré la Vierge de protéger leur ville. Lyon fut épargnée. Dès lors, les habitants rendent hommage à Marie chaque année depuis près de quatre siècles. En 1852, l’élan « Merci Marie » est institué le 8 décembre, fête de l’Immaculée Conception. C’est à partir de là que les bougies sont déposées aux fenêtres des immeubles.

Le 8 décembre 2020, un petit groupe de lyonnais appelle donc tous les Français, croyants et non-croyants, à déposer des bougies à leurs fenêtres pour dire ensemble : « S’il te plaît Marie… ». Une bougie pour symboliser une intention de prière et pour témoigner de sa confiance envers la Vierge Marie. Une démarche empreinte de simplicité, d’humilité, conçue dans un vrai désir d’unité. Le désir fort, confient les auteurs du projet, « de dépasser, pour un soir, les colères et les scissions qu’ont engendré ce second confinement, et de se tourner tous ensemble vers Marie ». Une idée qui pourrait bien faire des émules dans tous les diocèses de France.

Une « montée » vers le 8 décembre

Comment, concrètement, unir son espérance et sa prière à Marie à celles des autres ? Une neuvaine spécifique sera proposée du 30 novembre au 8 décembre. Pour recevoir les textes de la neuvaine, il suffit de s’inscrire sur le site dédié stpmarie. Elle sera également retransmise en direct tous les soirs sur Internet afin de soutenir les prières familiales ou individuelles.

Le 8 décembre, chacun est invité à déposer des lumignons à ses fenêtres vers 19 heures. Vous pouvez les personnaliser en y collant une étiquette avec le prénom d’une personne ou une cause qui vous est chère. A 19 heures également, les paroisses seront invitées à faire sonner les cloches de leurs églises. Enfin, une veillée mariale sera retransmise en direct de la basilique Notre-Dame de Fourvière.

Source: ALETEIA, le 21 novembre 2020