Marie, notre Reine

Marie, notre Reine

J’ai pu revoir il y a quelques mois une vidéo que j’avais faite de la prière du soir de mes deux aînées âgées à l’époque de deux et trois ans… La fierté de la grande et l’étonnement rieur de la cadette récitant le Je vous salue Marie de leurs voix bébés m’ont rappelé ce pur moment de bonheur familial mais aussi de grâce divine.

Je crois que nous sommes tous des enfants devant la Sainte Vierge.

Lorsque je prie, il y aura toujours une prière à Marie. Mais la réciproque n’est pas toujours vraie. Pardon Seigneur… Souvent, lorsque je suis énervé ou angoissé, je tente vite quelques Je vous salue. Jusqu’à aujourd’hui ça marche pour le stress du décollage (et oui j’ai peur en avion…). Et pour les moments où la moutarde me monte au nez, ça aide mais hélas parfois l’orgueil l’emporte…

Je connais trois formes chantées du Je vous salue. Deux sont magnifiques et ont rythmé des marches vers Chartres ou Conques. Le petit miracle de la belle vibration produite par plusieurs voix, même peu entraînées, lors du « fruit de vos entrailles » ne manque jamais de m’étonner. Je pense aussi aux processions de Lourdes qui restent gravées dans ma mémoire.

À la fin de notre messe de mariage, nous avons chanté Chez nous soyez Reine. J’aime beaucoup ce chant, qui dit combien Marie est partout chez elle en France. Marie est notre Reine, elle règne sur les saints, les saintes et les anges, au pied de notre Seigneur.

Charles Beigbeder, entrepreneur

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Marie, étoile du matin, prends-nous sous ton manteau !

Marie, étoile du matin, prends-nous sous ton manteau !

Marie est notre Mère à tous. Par son « fiat », elle nous apprend à vivre chaque instant de notre vie sous son doux regard maternelle. Dans notre famille, nous la prions chaque jour. Nous lui demandons par le Je vous salue Marie de nous protéger à tout moment et de nous prendre sous son grand manteau bleu étoilé. (Anne, mère de famille)

Sainte Marie, modèle des mères, veille sur nous avec délicatesse. Inspire-nous dans nos actions et puisque nous sommes imparfaits, plaide et intercède pour nous auprès de Jésus, ton Fils, pour que sa miséricorde divine nous ouvre les portes du paradis à l’heure de notre mort. (Gabriel, père de famille)

Marie est pour moi le modèle de la Mère immaculée préservée de tous péchés. J’aime m’imaginer qu’elle me protège sous son grand manteau. Je lui demande souvent de m’accueillir tel que je suis, avec mes imperfections. Marie est la Mère dont nous avons besoin. Sainte Vierge, sauvez-nous. (Gaël, 22 ans)

 La Très Sainte Vierge Marie m’accueille sous son manteau maternel, elle me mène à son Fils Jésus-Christ, elle porte mes offrandes qui sont mes joies, mes actions de grâce, mes souffrances, mes proches. J’aime la prier pour qu’elle défasse tous les nœuds qui viendraient faire obstacle à mon lien de paix avec Dieu. (Blanche, 21 ans)

Marie est pour moi celle que nous prions tous les jours. Chaque Je vous salue Mariedit le soir avec la famille ou seul est l’occasion d’intentions pour les autres. Elle est ma deuxième Mère, elle me guide comme une étoile. (Clément, 18 ans)

Marie est comme ma deuxième Mère, c’est l’étoile qui guide mes pas et mes choix. C’est la pureté incarnée. Marie est pour moi la piété qui m’aide à prier. Elle m’inspire la confiance que je voudrais acquérir, c’est une image à suivre et à écouter car cette Mère est à notre écoute. (Emmanuel, 16 ans)

Lorsque je dis des Je vous salue Marie, je me rappelle les actes de Marie dans sa vie et je me rends compte qu’elle a été très importante pour le Salut du monde dans la vie chrétienne. Sans elle, quelque chose nous manquerait : l’ouverture à la vie éternelle. (Colombe, 13 ans)

Marie est la plus grande des mères, elle n’a pas eu de tache noire. Marie est la plus importante des personnes et c’est la « cheffe » du Ciel après Jésus. Je demande beaucoup de choses à Marie et surtout de m’aider à reconstruire mes Lego. (Raphaël, 8 ans)

La famille Lefèvre, lauréate de la 15e édition de La France a un incroyable talent sur M6 en décembre 2020

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

« Marie, à ton école j’ai appris à faire de petites choses »

« Marie, à ton école j’ai appris à faire de petites choses »

Lors de mon mariage avec Marie-Claire, notre prière des époux  fut le « Je vous salue Marie ». Puis, à la suite de la rencontre de la Fraternité de Marie Reine Immaculée1 en 1989 nous avons découvert l’intronisation. Dans nos différents lieux de vie, maison, travail, l’intronisation de Marie Reine Immaculée devint le premier acte que nous posions. Et puis nous avons fait notre pacte d’alliance avec elle (NDLR : au cours d’une messe, on s’engage à remettre toute sa vie dans les mains de Marie). Tant de belles choses furent accomplies dans notre vie que je n’ai qu’inclinaisons respectueuses pour cette grande Dame.

Moi, toujours enclin à rêver de grandes choses, à son école j’ai appris à faire de petites choses. Finalement ce qu’elle nous demande c’est de faire ces petites choses avec amour. En retour, les grandes choses, elle s’en occupe. Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus l’avait bien compris. Marie, c’est l’école du don, de la patience, de la persévérance. Si vous saviez mon caractère ! Si peu compatible avec cette méthode. Et pourtant sa douceur maternelle, si on sait l’accueillir, ne demande qu’à nous envelopper dans ce voile de tendresse dont notre monde a tant besoin.

Notre ambition cache de l’orgueil ? Marie nous enseigne l’humilité. Nos addictions nous enferment ? Marie nous libère. Notre relation aux choses et aux autres est opaque ? Marie nous éclaire.

Son seul désir c’est de nous aimer. Son seul désir c’est d’ouvrir notre cœur pour nous amener paisiblement à nous blottir dans ses bras et nous conduire à son Fils. Alors prions Marie, égrainons notre Chapelet, offrons-lui notre journée, offrons-lui ceux que nous aimons (et même les autres), offrons-lui notre vie.

Chaque matin, ensemble avec mon épouse, ou chacun de notre côté, nous disons la prière du matin à Marie Reine Immaculée de l’Univers avec un beau signe de Croix :

« Ô Père, Ô Fils, Ô Saint Esprit, par Marie Reine Immaculée, bénissez-moi.

Accordez-moi la grâce de passer saintement ma journée.

Près de vous, Ô Marie Reine Immaculée, je veux vivre.

Avec vous je veux m’offrir à Jésus.

Par vous je désire recevoir sa bénédiction afin que ma journée commence se poursuive et s’achève en ne faisant que sa très sainte volonté.

Ô Marie Reine Immaculée, tenez-moi fort par la main pour que j’avance au même rythme que vous dans la volonté de Dieu.

Amen. »

(1) http://www.mariereineimmaculee.com

François Asselin, dirigeant de l’entreprise familiale Asselin (spécialisée dans la restauration du patrimoine) ; président de la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CPME) et membre de la Famille des Messagers de Marie, Reine Immaculée

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Marie, une maman entre mille autres

Marie, une maman entre mille autres

Marie, merveilleux prénom qui porte en lui toutes les valeurs auxquelles je suis particulièrement attachée. Je n’ai pas d’anecdotes sur ma rencontre avec Marie, je la porte simplement en moi depuis mon plus jeune âge… Élevée dans la religion catholique, éduquée par la religion catholique, ce ne fut pas une rencontre mais une communauté de vie et de valeurs. Je ne pourrais énumérer ce que Marie m’apporta et m’appris chaque jour de mon existence. Sans en être consciente, ses valeurs s’installèrent en moi : la résilience,  la tolérance, l’acceptation de la différence, l’abnégation et l’amour infini d’une maman entre mille autres…

Nous vivons dans un monde mis à l’épreuve à chaque instant, si nous n’avons pas en nous ces valeurs ancrées solidement, nous risquons de nous perdre, nous devons rester proche de ce qui nous caractérise, l’amour de son prochain. L’amour de l’autre.

Cecilia Attias, fondatrice de la Fondation Cecilia-Attias pour les femmes

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Marie, nous te rendons grâce pour ton « OUI »

Marie, nous te rendons grâce pour ton « OUI »

Marie, Mère de Dieu. Toi qui as si peu parlé (cinq phrases et un cantique dans le Nouveau Testament), mais qui fus toujours présente dans les moments essentiels de la vie de ton Fils Jésus-Christ, en ces temps difficiles, nous avons besoin de toi et nous te prions !

C’est toi, une femme si discrète, que Dieu a choisie comme médiatrice pour sauver le monde : sans ton « OUI » à Dieu, rien n’aurait été possible !

Sommes-nous toujours conscients de l’immense poids spirituel que porte ta réponse ? Sommes-nous toujours conscients de la place réservée à la Femme par Dieu ?

À un moment où tous les repères s’estompent, où les critiques sur la place de la femme dans l’Église se multiplient, rappelons que Dieu a choisi une Femme pour l’incarnation de son Fils, Dieu fait homme pour le Salut du Monde !

Nous te rendons grâce, Marie pour ce « OUI » et te demandons de nous aider à mieux comprendre et accepter en Vérité la réalité de l’Humanité composée d’hommes et de femmes complémentaires et tournés vers la Vie.

Bénie sois-tu Vierge Marie, notre Mère et notre Reine.

Bénis sois-tu saint Joseph d’avoir accepté le Mystère.

Nous vous prions.

Christine Boutin, ancien ministre français et députée des Yvelines (région parisienne) jusqu’en 2007

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Marie, conçue sans péché, est la médiatrice idéale

Marie, conçue sans péché, est la médiatrice idéale

Ma relation avec Marie se vit dans ma prière quotidienne, le matin. Elle s’ordonne en quatre parties : la lecture de la Parole – en général les lectures du jour, ma demande de pardon, mes actions de grâces et mes intentions particulières.

La lecture de la Parole, c’est Dieu qui me parle : « Parle, Seigneur, ton serviteur écoute. » (1 Samuel 3,10) Les trois autres parties, c’est moi qui souhaite parler à Dieu. Je suis tenté de lui dire : « Maintenant, écoute, Seigneur, ton serviteur parle ! »

Toute ma prière est donc destinée à Dieu, qui est Père, Fils et Saint-Esprit. À laquelle de ces trois personnes de la Trinité adresser plus particulièrement ma prière ? Parler directement à Dieu le Père est pour moi plus difficile que parler à Jésus. J’observe que les prières prononcées au cours des messes sont toujours adressées à Dieu le Père, et se terminent toutes par l’expression : « Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur… » Cette manière de prier correspond bien à ce que Jésus dit dans l’Évangile de saint Jean : « Tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai » (Jean 14,13). Donc, ceci est, pour moi, une invitation à adresser mes prières à Jésus. D’autant plus que Jésus est vrai homme comme chacun de nous, même s’il est aussi vrai Dieu : il a partagé notre condition humaine, il a vécu comme un homme, il a aimé, il a pleuré, il a prié et il a souffert jusqu’au sacrifice de la Croix. Mais sa condition divine induit pour moi une distance, qui me fait hésiter à lui confier directement tout ce que je veux lui dire.

Or, Jésus est notre frère car il nous a donné sa Mère : la Vierge Marie, totalement femme et, qui plus est, conçue sans péché. Donc, la médiatrice idéale. C’est pourquoi, je transmets chacune de mes intentions de prière à Jésus en sollicitant l’intercession de Marie. En faisant ainsi, je réponds à la dernière parole de Marie aux enfants de Fatima : « Récitez le chapelet tous les jours pour que le monde puisse obtenir la paix… » Et je lui adresse implicitement ce refrain, que j’aime beaucoup : « Ô Marie, prends nos prières, purifie-les, complète-les, présente-les à ton Fils. » Ainsi, je suis sûr que Jésus reçoit toute ma prière, portée et sanctifiée par Marie, et qu’il y répondra selon sa justice et son infinie Miséricorde.

Pierre Deschamps

Ancien associé d’une grande entreprise française de services numériques et ancien président des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens ; mécène de plusieurs fondations (dont l’Abbaye de Bassac) et fondateur de la fondation familiale Capital Don ; sylviculteur et heureux grand-père de six petits-enfants

Février 2021

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Marie, au cœur de l’Église, selon Vatican II

Marie, au cœur de l’Église, selon Vatican II

Le concile Vatican II, dans sa Constitution dogmatique sur l’Église, Lumen Gentium,  a enraciné la coopération de Marie à la Rédemption dans son union indissoluble à Jésus.

De l’union indissoluble de Marie et Jésus par un unique décret de Dieu le Père, découle la doctrine de la collaboration de Marie au Salut : Marie dépend du Christ mais elle agit avec le Christ, lui étant unie par un lien indissoluble.

 « Dieu voulant accomplir la rédemption… » (Lumen Gentium 52)

– Marie est « unie à son Fils par un lien indissoluble »(Lumen Gentium 53).

Coopération signifie « être avec » en forme active, opératoire. Marie fut présente avec le Christ et elle est présente auprès de l’Église car là où le Christ est présent, là où le Christ naît, Marie est présente ; Marie est donc en particulier présente à l’Eucharistie et au baptême.

L’anthropologie est un autre accent très important du concile Vatican II : Marie donne son libre consentement. Son consentement est libre. Et ce consentement libre est nécessaire. Le Oui de Marie conditionne l’Incarnation. Elle n’est pas seulement Mère de Dieu, elle est Mère du Sauveur en tant que tel, c’est un Oui à Dieu qui sauve, c’est un Oui à l’Incarnation dans son intention salvatrice.

F. Breynaert

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Marie, la plus parfaite disciple du Christ

Marie, la plus parfaite disciple du Christ

La Vierge Marie a toujours été proposée par l’Eglise à l’imitation des fidèles, non point précisément pour le genre de vie qu’elle a expérimenté, d’autant moins que le milieu socio-culturel dans lequel elle s’est déroulée est aujourd’hui presque partout dépassé, mais parce que, dans les conditions concrètes de sa vie, elle a adhéré totalement à la volonté de Dieu (cf. Lc l, 38). 

Elle a accueilli la parole et l’a mise en pratique, elle a été inspirée dans son action par la charité et l’esprit de service : en résumé, elle fut la première et la plus parfaite disciple du Christ. Tout cela a une valeur exemplaire universelle et permanente.

Pape saint Paul VI

Pape de 1963 à 1978

Exrtait de son Encyclique Marialis Cultus n°35 – 22 mars 1974

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Jésus, Marie, Joseph, les trois Cœurs unis

Jésus, Marie, Joseph, les trois Cœurs unis

Un membre éminent de l’École française, saint Jean Eudes (1600-1680), a médité sur les Cœurs de Jésus, Marie et Joseph, avec des conclusions et une postérité étonnantes :

« Après Dieu, saint Joseph est le premier objet de l’amour de sa très sainte Épouse et il a la première place dans son cœur ; car Marie étant tout à saint Joseph, comme l’épouse est à son époux, le cœur de Marie était à Joseph. Non seulement il était à lui, mais s’il est dit des premiers chrétiens qu’ils n’avaient qu’un cœur et qu’une âme, combien davantage peut-on dire de la bienheureuse Vierge et de son saint époux qu’ils n’avaient qu’une âme et qu’un cœur par un lien sacré d’amour et de charité.

Il est donc constant que Joseph n’a qu’un cœur avec Marie, en suite de quoi nous pouvons dire que Marie n’ayant qu’un cœur avec Jésus, Joseph, par conséquent, n’a qu’un cœur avec Jésus et Marie. De sorte que, comme dans la Trinité adorable du Père, du Fils et du Saint Esprit, il y a trois personnes qui n’ont qu’un cœur, ainsi dans la Trinité de Jésus, Marie, Joseph, il y a trois cœurs qui ne sont qu’un cœur. »

À partir de là, les trois Cœurs unis sur la Terre seront alors naturellement mis en lien avec le mystère du Dieu trinitaire, et beaucoup dans l’Église reprendront cette idée…

Extrait de : Joseph Modèle de vie pour notre temps, Editions Marie de Nazareth, Paris, 2020, pages 45-46

Pour commander le livre cliquez ici !

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Marie, dans le plan du salut de chacun

Marie, dans le plan du salut de chacun

La Sainte Vierge Marie est le seul acteur humain qui se trouve dans l’histoire du Salut. Marie a tout vu et tout vécu. La mission salvifique du Christ ne peut être complète sans la mention de Marie. C’est pourquoi la Sainte Église, dans sa sagesse et sous la conduite du Saint-Esprit, a très fidèlement préservé la dévotion du chapelet et lui a accordé un caractère universel. (…)

En ces temps difficiles, nous pouvons bénéficier de cette connaissance du rôle de la Sainte Vierge Marie dans le plan du Salut de chacun, et du pouvoir du Saint Rosaire face à la crise économique, à la pandémie de COVID-19, aux guerres, à la violence, aux meurtres, à l’insécurité et au terrorisme (…). Cheminons avec Marie à travers les mystères du Saint Rosaire !

Marie nous défend et nous protège maternellement contre le danger. Elle a défendu la vie de l’homme-Dieu quand Hérode a voulu sa mort, en prenant des risques personnels, en fuyant avec Jésus et Joseph dans un froid hivernal pour se réfugier en Égypte. Cet épisode nous révèle son Cœur de Mère aimante qui veut désespérément préserver la vie de son enfant. Marie fera la même chose pour nous qui sommes ses enfants par adoption, car par le Christ, nous sommes devenus les enfants de Marie. Quand Jésus était suspendu à la Croix, il a vu devant lui son disciple bien-aimé aux côtés de sa mère. Il a dit à sa mère : « Femme, voici ton fils », et au disciple : « Voici ta Mère. » Et à partir de ce moment, le disciple la prit chez lui (Jn 19, 26-27). Voilà pourquoi Marie fera tout son possible pour nous protéger contre les puissances qui cherchent à nous détruire : elle est notre Mère.

Chaque fois que nous prions le Saint Rosaire, nous invoquons cette protection maternelle de notre Sainte Mère. La joie de prier le Saint Rosaire ensemble contribue à unir la famille, qui est le noyau de la société humaine.

Extraits d’un article du P. Enobong Paulinus Udoidiong dans Vatican News

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie