Ce jour-là à Guadalupe, Marie fut protégée par Jésus

Ce jour-là à Guadalupe, Marie fut protégée par Jésus

Il y a un siècle, en 1921, un attentat contre Notre-Dame de Guadalupe fut perpétré dans l’ancienne basilique de Mexico. Ce jour-là l’image mariale fut protégée par un crucifix. « On voulait détruire son image bénie », raconte le père Eduardo Chávez, docteur en histoire de l’Église et directeur général de l’Institut d’études guadalupéennes.

Le 14 novembre 1921 « vers 10h30 du matin, une bombe de dynamite cachée parmi les fleurs a explosé. Les dégâts se situent au niveau des marches de l’autel et de l’image sacrée de notre Seigneur crucifié, qui est tombée à terre et est restée pliée ». L’explosion a plié le crucifix, qui est désormais connu sous le nom de « Santo Cristo del Atentado », ou « Saint-Christ de l’attentat ». (…) L’histoire précise que le verre du tableau qui protégeait l’image de la Vierge de Guadalupe « ne s’est même pas brisé » après l’explosion !

Cet attentat annonçait la persécution religieuse au Mexique qui allait survenir des années plus tard sous le gouvernement de Plutarco Elías Calles.

Selon le père Chávez, la Vierge de Guadalupe « enlève notre peur » et « nous donne la foi et l’espérance pour vivre dans l’amour. » Le prêtre a rappelé que « la très sainte image de Guadalupe porte Jésus dans son sein immaculé. Celui-ci est au centre de l’image et c’est pourquoi il est un signe de l’Église. » En ce sens, explique-t-il, « en essayant de détruire l’image, ils ont essayé de détruire l’Église elle-même et ils n’ont pas pu, car elle vient de Dieu ».

« Puisqu’ils n’ont pas pu détruire l’image de la Vierge de Guadalupe, nous ne devons jamais la détruire dans nos cœurs, dans notre famille, notre communauté, ou notre Église », avertit le père Chávez. « La Vierge de Guadalupe est là pour nous donner Jésus-Christ notre Seigneur, son Fils bien-aimé, Lui qui est le centre de l’Église. »

Catholic News Agency, 20 novembre 2021 

The Catholic Telegraph

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Ce jour-là à Guadalupe, Marie fut protégée par Jésus

Ce jour-là à Guadalupe, Marie fut protégée par Jésus

Il y a un siècle, en 1921, un attentat contre Notre-Dame de Guadalupe fut perpétré dans l’ancienne basilique de Mexico. Ce jour-là l’image mariale fut protégée par un crucifix. « On voulait détruire son image bénie », raconte le père Eduardo Chávez, docteur en histoire de l’Église et directeur général de l’Institut d’études guadalupéennes.

Le 14 novembre 1921 « vers 10h30 du matin, une bombe de dynamite cachée parmi les fleurs a explosé. Les dégâts se situent au niveau des marches de l’autel et de l’image sacrée de notre Seigneur crucifié, qui est tombée à terre et est restée pliée ». L’explosion a plié le crucifix, qui est désormais connu sous le nom de « Santo Cristo del Atentado », ou « Saint-Christ de l’attentat ». (…) L’histoire précise que le verre du tableau qui protégeait l’image de la Vierge de Guadalupe « ne s’est même pas brisé » après l’explosion !

Cet attentat annonçait la persécution religieuse au Mexique qui allait survenir des années plus tard sous le gouvernement de Plutarco Elías Calles.

Selon le père Chávez, la Vierge de Guadalupe « enlève notre peur » et « nous donne la foi et l’espérance pour vivre dans l’amour. » Le prêtre a rappelé que « la très sainte image de Guadalupe porte Jésus dans son sein immaculé. Celui-ci est au centre de l’image et c’est pourquoi il est un signe de l’Église. » En ce sens, explique-t-il, « en essayant de détruire l’image, ils ont essayé de détruire l’Église elle-même et ils n’ont pas pu, car elle vient de Dieu ».

« Puisqu’ils n’ont pas pu détruire l’image de la Vierge de Guadalupe, nous ne devons jamais la détruire dans nos cœurs, dans notre famille, notre communauté, ou notre Église », avertit le père Chávez. « La Vierge de Guadalupe est là pour nous donner Jésus-Christ notre Seigneur, son Fils bien-aimé, Lui qui est le centre de l’Église. »

Catholic News Agency, 20 novembre 2021 

The Catholic Telegraph

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie