AMÉRIQUE LATINE – Le 25 mars, les sanctuaires mariaux, les paroisses et les familles du continent feront monter vers le ciel leurs prières pour la paix

AMÉRIQUE LATINE – Le 25 mars, les sanctuaires mariaux, les paroisses et les familles du continent feront monter vers le ciel leurs prières pour la paix

Les Eglises locales d’Amérique latine ont répondu à l’appel lancé par le Pape François aux évêques, aux prêtres, aux religieux et aux fidèles du monde entier pour qu’ils se joignent à la prière communautaire le 25 mars, lorsqu’il prononcera l’Acte de consécration au Cœur Immaculé de Marie de Russie et d’Ukraine à Saint-Pierre,  » afin que le saint peuple de Dieu puisse élever sa prière vers sa Mère de manière unanime et sincère « . Des célébrations sont prévues dans les principaux sanctuaires mariaux du continent, ainsi que dans les paroisses, les églises, les chapelles et les familles. Nombre d’entre elles seront diffusées sur les stations de radio et de télévision nationales et sur les médias sociaux.


Mgr Miguel Cabrejos, Président du Conseil épiscopal latino-américain (CELAM) et de la Conférence épiscopale péruvienne, a publié un message vidéo dans lequel il rappelle que « depuis le 24 février dernier, nous assistons, à travers les différents médias, à une guerre sanglante en Ukraine, où l’on compte déjà des milliers de morts et de blessés, ainsi que plus de trois millions de réfugiés, qui ont dû chercher protection dans les pays voisins ». Monseigneur Cabrejos rappelle les paroles du Pape François dans ses différents discours en faveur de la paix et souligne : « notre cœur ne peut que pleurer pour les enfants, pour les femmes assassinées, pour toutes les victimes de la guerre », insistant sur le fait que « la guerre n’est jamais la solution ». Enfin, il a réaffirmé que « notre force est dans la foi » et a invité, au nom des Évêques du Pérou, « tous les frères et sœurs et les personnes de bonne volonté, afin que, dans chaque église, paroisse, chapelle et maison, nous puissions nous joindre au pape François le 25 mars, pour implorer Dieu de mettre fin à cette guerre ».


L’Église de Bolivie se joindra au geste du Pape François avec la célébration pénitentielle du Carême, qui aura lieu dans la basilique mineure de San Francisco dans la ville de La Paz à midi. De même, les différentes juridictions ecclésiastiques de Bolivie se joindront à la prière dans leurs paroisses.


La Conférence nationale des Évêques du Brésil (CNBB) et la nonciature apostolique ont programmé une célébration eucharistique le 25 mars, à 7 heures, dans la chapelle de Notre-Dame d’Aparecida, à Brasilia, conformément à l’invitation du pape François. L’Évêque auxiliaire de Rio Janeiro et Secrétaire Général de la CNBB, Monseigneur Joel Portella Amado, présidera la célébration, qui sera retransmise en direct par plusieurs chaînes de télévision et les réseaux sociaux de la CNBB.


La Conférence épiscopale du Paraguay se joint au Saint-Père pour « accompagner ce moment depuis le sanctuaire marial le plus important du pays », dédié à la Vierge de Caacupé : l’acte de consécration sera diffusé par le biais de plateformes numériques et de médias sociaux. Les Évêques soulignent : « Nous nous associons à l’appel lancé par le pape François aux croyants et aux non-croyants de notre pays pour qu’ils se joignent à la prière, chacun de l’endroit où il se trouve, pour la paix et la fin de la guerre déclenchée entre deux pays frères, la Russie et l’Ukraine ».


Coïncidant avec l’heure de la Célébration à Rome, à 13 heures, dans la Basilique de Notre Dame de Luján, le Président de la Conférence épiscopale argentine, Monseigneur Oscar Ojea, présidera la célébration eucharistique au cours de laquelle ils prieront pour le don de la paix pour ces nations et pour le monde entier. Les Sanctuaires et Diocèses du pays se joindront à la célébration de cette fervente prière pour la paix entre les peuples.
« Vendredi prochain, le Pape, depuis Rome, et chaque Évêque dans sa cathédrale, chaque prêtre dans sa paroisse, et je voudrais aussi inviter chaque laïc, dans la famille, à se réunir si possible entre 19 et 20 heures, pour faire la consécration, l’union des forces aussi dans la famille », a exhorté le Cardinal Leopoldo Brenes, archevêque de Managua, au Nicaragua. Le cardinal a insisté sur le fait que le Seigneur « ne fait pas la sourde oreille, ne se détourne pas des réalités que nous vivons, mais… ce que le Seigneur demande à chacun de nous, c’est de faire l’expérience de la conversion, du changement ».


La présidence de la Conférence épiscopale de Colombie est à Rome pour des réunions pastorales, et les Évêques se joindront à l’acte de consécration présidé par le Pape François. Le même acte, le même jour, sera présidé par Monseigneur Luis Felipe Sánchez Aponte, Évêque de Chiquinquirá, qui célébrera la messe dans le sanctuaire de cette ville mariale, qui abrite l’image de la Patronne de la Colombie. L’épiscopat colombien exhorte tous les catholiques à se joindre à l’appel du Pape François en ce jour, dans tous les coins du pays.


Les Évêques de la Conférence épiscopale du Costa Rica se joindront à cette célébration de l’Église universelle depuis le sanctuaire national et la basilique de Notre-Dame des Anges à Cartago. L’acte de consécration sera suivi de la messe pour la paix. Toutes les paroisses sont invitées à se joindre spirituellement à la célébration, en même temps que le Pape (via Internet ou d’autres moyens de communication).

Source: Agence Fides, le 24 mars 2022