« La seule femme de sa vie », la Vierge Marie

« La seule femme de sa vie », la Vierge Marie

Carlo Acutis (1991-2006) est un jeune Italien, mort très tôt à 15 ans, il représente une sainteté pour notre temps et les jeunes générations. Récemment béatifié par le pape François, Carlo est une tesselle(1) très moderne de la mosaïque chrétienne. On peut le qualifier de premier spirituel du cyber-espace. En effet, il est remarquable par ses compétences informatiques et sur Internet qu’il mit au service de sa foi.

Très jeune, alors qu’il était issu d’une famille peu pratiquante, il révéla une attirance extraordinaire pour la spiritualité catholique à travers notamment le culte de la Vierge Marie qu’il qualifiait d’être la seule femme de sa vie.

Il nous a laissé, malgré son jeune âge, de nombreux textes d’une grande profondeur. Il a eu le privilège singulier de connaître après sa mort à 15 ans et après une leucémie foudroyante, un état de non corruption de son corps ! Ce dernier  est désormais exposé, à travers une vitre, aux nombreux pèlerins qui viennent prier sur son tombeau, à Assise (Italie). Il est exposé en jean, polo et baskets !

C’est l’une des images les plus parlantes de ce qu’exprimait le père Alexandre Men, théologien russe assassiné pour sa foi en 1990, quand il affirmait : « Le christianisme ne fait que commencer… »

(1)  Tesselle : petite pièce faisant partie d’une mosaïque

Source : Spiritualité

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

« La seule femme de sa vie », la Vierge Marie

« La seule femme de sa vie », la Vierge Marie

Carlo Acutis (1991-2006) est un jeune Italien, mort très tôt à 15 ans, il représente une sainteté pour notre temps et les jeunes générations. Récemment béatifié par le pape François, Carlo est une tesselle(1) très moderne de la mosaïque chrétienne. On peut le qualifier de premier spirituel du cyber-espace. En effet, il est remarquable par ses compétences informatiques et sur Internet qu’il mit au service de sa foi.

Très jeune, alors qu’il était issu d’une famille peu pratiquante, il révéla une attirance extraordinaire pour la spiritualité catholique à travers notamment le culte de la Vierge Marie qu’il qualifiait d’être la seule femme de sa vie.

Il nous a laissé, malgré son jeune âge, de nombreux textes d’une grande profondeur. Il a eu le privilège singulier de connaître après sa mort à 15 ans et après une leucémie foudroyante, un état de non corruption de son corps ! Ce dernier  est désormais exposé, à travers une vitre, aux nombreux pèlerins qui viennent prier sur son tombeau, à Assise (Italie). Il est exposé en jean, polo et baskets !

C’est l’une des images les plus parlantes de ce qu’exprimait le père Alexandre Men, théologien russe assassiné pour sa foi en 1990, quand il affirmait : « Le christianisme ne fait que commencer… »

(1)  Tesselle : petite pièce faisant partie d’une mosaïque

Source : Spiritualité

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

La Vierge Marie, de maison royale, a vécu dans une Galilée multiculturelle

La Vierge Marie, de maison royale, a vécu dans une Galilée multiculturelle

Selon une tradition reprise par James D. Tabor (1), la Vierge Marie serait née non pas à Nazareth mais à Sepphoris, ville antique située au Nord de Nazareth et capitale de la Galilée. Marie y aurait grandi dans une grande maison dotée d’une cour. Ce n’est qu’après ses fiançailles qu’elle aurait déménagé à Nazareth, où vivait Joseph. Mais que ce soit à Nazareth ou à Sepphoris, il est reconnu que Marie a grandi en Galilée dans un contexte socioculturel très riche.

« Grâce au multiculturalisme unique de la région de Galilée où elle est née, Marie fut confrontée, dans son enfance et sa prime jeunesse, à des univers culturels variés, juif, grec et romain, à tous les niveaux », explique l’auteur. Au Nord d’Israël, la Galilée est en effet une province frontière, ouverte au commerce avec les autres nations. Isaïe déjà la décrivait comme un « carrefour des nations » (Isaïe, 8, 23b).

Marie est la fille unique de Joachim, descendant de David, et d’Anne, descendante d’Aaron. Elle est donc de maison royale et sacerdotale. La généalogie de Jésus dans l’évangile de Matthieu (1, 1-17) mentionne que Joseph est issu de la maison royale d’Abraham et de David : « Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle naquit Jésus ». Le pape émérite Benoît XVI commente ce passage dans son ouvrage sur L’enfance de Jésus : « Marie est un nouveau commencement. Son enfant ne vient d’aucun homme mais il est une nouvelle création, il a été conçu par l’opération du Saint-Esprit ». 

La généalogie de Luc (3, 23-3810) fait l’objet d’une interprétation controversée, inscrivant aussi bien Joseph que Marie dans la lignée des rois d’Israël. Par ailleurs, Luc précise qu’Elisabeth, cousine de Marie et mère de Jean-Baptiste, est aussi une descendante d’Aaron (Lc, 1, 5). Cela pourrait laisser supposer que Marie descendrait aussi du grand-prêtre Aaron.

(1)   James D. Tabor (né en 1946) est professeur de Nouveau Testament à University of North Carolina.

Adapté de : Aleteia

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie