Joli Mai

Joli Mai

Il me vient cette idée autrefois familière

Que le mois le plus beau est le mois de Marie

Et qu’il n’est de chemin pour nos humbles prières 

Que de monter aux cieux par où Dieu descendit.

Il me vient cette idée autrefois coutumière,

Que le mois le plus leste est le mois de Marie

Quand l’hiver a roulé la lourde et froide pierre

Et découvre au printemps le monde rajeuni.

Il me vient cette idée entre toutes première

Que le mois le plus neuf est le mois de Marie

Quand la vie renaissant aux senteurs printanières

Rend à l’humanité ce qu’Ève lui avait pris.

Il me vient cette idée décisive et dernière

Que la prière emprunte le chemin de la grâce

Et qu’il n’est pas d’ornière, 

Et qu’il n’est nulle impasse

Dont la Vierge ne fasse 

De riantes clairières

Et qu’il n’est âme fière

Et qu’il n’est cœur qui saigne

Que la Vierge ne baigne 

De sa douce lumière.

Père Guillaume de Menthière, licencié en théologie, maître en philosophie, a été ordonné prêtre pour le diocèse de Paris en 1991, enseignant de théologie à l’École cathédrale de Paris et au Collège des Bernardins

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Joli Mai

Joli Mai

Il me vient cette idée autrefois familière

Que le mois le plus beau est le mois de Marie

Et qu’il n’est de chemin pour nos humbles prières 

Que de monter aux cieux par où Dieu descendit.

Il me vient cette idée autrefois coutumière,

Que le mois le plus leste est le mois de Marie

Quand l’hiver a roulé la lourde et froide pierre

Et découvre au printemps le monde rajeuni.

Il me vient cette idée entre toutes première

Que le mois le plus neuf est le mois de Marie

Quand la vie renaissant aux senteurs printanières

Rend à l’humanité ce qu’Ève lui avait pris.

Il me vient cette idée décisive et dernière

Que la prière emprunte le chemin de la grâce

Et qu’il n’est pas d’ornière, 

Et qu’il n’est nulle impasse

Dont la Vierge ne fasse 

De riantes clairières

Et qu’il n’est âme fière

Et qu’il n’est cœur qui saigne

Que la Vierge ne baigne 

De sa douce lumière.

Père Guillaume de Menthière, licencié en théologie, maître en philosophie, a été ordonné prêtre pour le diocèse de Paris en 1991, enseignant de théologie à l’École cathédrale de Paris et au Collège des Bernardins

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie