Depuis l’incendie, une marche annuelle vers Notre Dame de Paris s’est mise en route !

Depuis l’incendie, une marche annuelle vers Notre Dame de Paris s’est mise en route !

© Noémie Td’O

Le 11 avril 2022, lundi Saint, eut lieu à Paris la seconde édition de la marche vers Notre-Dame de Paris. Organisé par des bénévoles, pile 3 ans (sur le plan liturgique) après l’incendie de la cathédrale, cet événement a comme vocation d’unir le peuple de Dieu et de montrer où se trouve le centre de gravité de ceux qui vivent de leur Foi.

C’est ainsi que le lundi Saint 2022, sous un ciel radieux, quelques centaines de pèlerins se sont retrouvés sur le parvis de l’église Saint-Etienne-du-Mont, à Paris. Les pèlerins se saluent, heureux de voir que Notre-Dame est capable de réunir une petite foule même à 19h un lundi à Paris ! Les cloches sonnent, le curé de Saint-Etienne-du-Mont bénit la procession et rappelle le sens de ce lieu de départ, devant l’église qui abrite les reliques de sainte Geneviève, édifiante patronne de Paris.

Le cortège démarre, guidé par la statue de Notre-Dame de France, et escorté à l’arrière par celle de Saint Joseph de la Marche. Il part de la montagne Sainte-Geneviève en  passant par l’île Saint-Louis. À l’arrivée de la procession. Monseigneur Chauvet, Recteur de Notre Dame de Paris, accueille les marcheurs. Des lecteurs lisent les textes de Paul Claudel et Charles Péguy, deux célèbres écrivains catholiques qui rendent  hommage à Notre-Dame.

Le jour baisse et la Famille Lefèvre fait résonner un sublime Ave Maria. Le chapelet nous plonge dans la prière, puis, à 22h, à la lueur d’une dizaine de torches, précédé par quelques séminaristes en aube blanche, un prêtre s’avance avec Jésus-Eucharistie pour le déposer doucement dans l’ostensoir sur l’autel.L’adoration concentre tout.

Quelques chants, un morceau de Bach interprété par une flûte, puis un long silence, un vrai et magnifique silence au cœur de l’île de la Cité si agitée habituellement. Quelques prêtres confessent. Chaque pèlerin est une pierre vivante aux yeux de tous sur ce parvis : un témoin de cette Église qui n’est pas faite que de pierres !

Oui, nous voulons continuer de rebâtir l’Église et demander à Marie, à l’ombre de cette cathédrale, devant la Vierge au pilier, la force de rester debout au pied de la Croix, le désir de contempler toujours plus le Seigneur, et la volonté d’offrir nos vies pour témoigner de ses dons. C’est bien cela que les marcheurs ont voulu faire en se réunissant pour unir leurs voix et leurs prières ce jour-là, devant Notre-Dame, mère de l’Église !

Une nouvelle équipe de bénévoles prendra la relève pour préparer la 3e édition, celle de 2023.

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Depuis l’incendie, une marche annuelle vers Notre Dame de Paris s’est mise en route !

Depuis l’incendie, une marche annuelle vers Notre Dame de Paris s’est mise en route !

© Noémie Td’O

Le 11 avril 2022, lundi Saint, eut lieu à Paris la seconde édition de la marche vers Notre-Dame de Paris. Organisé par des bénévoles, pile 3 ans (sur le plan liturgique) après l’incendie de la cathédrale, cet événement a comme vocation d’unir le peuple de Dieu et de montrer où se trouve le centre de gravité de ceux qui vivent de leur Foi.

C’est ainsi que le lundi Saint 2022, sous un ciel radieux, quelques centaines de pèlerins se sont retrouvés sur le parvis de l’église Saint-Etienne-du-Mont, à Paris. Les pèlerins se saluent, heureux de voir que Notre-Dame est capable de réunir une petite foule même à 19h un lundi à Paris ! Les cloches sonnent, le curé de Saint-Etienne-du-Mont bénit la procession et rappelle le sens de ce lieu de départ, devant l’église qui abrite les reliques de sainte Geneviève, édifiante patronne de Paris.

Le cortège démarre, guidé par la statue de Notre-Dame de France, et escorté à l’arrière par celle de Saint Joseph de la Marche. Il part de la montagne Sainte-Geneviève en  passant par l’île Saint-Louis. À l’arrivée de la procession. Monseigneur Chauvet, Recteur de Notre Dame de Paris, accueille les marcheurs. Des lecteurs lisent les textes de Paul Claudel et Charles Péguy, deux célèbres écrivains catholiques qui rendent  hommage à Notre-Dame.

Le jour baisse et la Famille Lefèvre fait résonner un sublime Ave Maria. Le chapelet nous plonge dans la prière, puis, à 22h, à la lueur d’une dizaine de torches, précédé par quelques séminaristes en aube blanche, un prêtre s’avance avec Jésus-Eucharistie pour le déposer doucement dans l’ostensoir sur l’autel.L’adoration concentre tout.

Quelques chants, un morceau de Bach interprété par une flûte, puis un long silence, un vrai et magnifique silence au cœur de l’île de la Cité si agitée habituellement. Quelques prêtres confessent. Chaque pèlerin est une pierre vivante aux yeux de tous sur ce parvis : un témoin de cette Église qui n’est pas faite que de pierres !

Oui, nous voulons continuer de rebâtir l’Église et demander à Marie, à l’ombre de cette cathédrale, devant la Vierge au pilier, la force de rester debout au pied de la Croix, le désir de contempler toujours plus le Seigneur, et la volonté d’offrir nos vies pour témoigner de ses dons. C’est bien cela que les marcheurs ont voulu faire en se réunissant pour unir leurs voix et leurs prières ce jour-là, devant Notre-Dame, mère de l’Église !

Une nouvelle équipe de bénévoles prendra la relève pour préparer la 3e édition, celle de 2023.

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie