Paralysé à 75%, il reçoit la bénédiction du Pape avant son expédition au Pôle Nord

© Vatican Media via Catholic Press Photo

Paralysé à 75%, il reçoit la bénédiction du Pape avant son expédition au Pôle Nord

Paralysé à 75% suite à un accident de jet-ski, Michael Haddad a pu échanger quelques instants avec le pape François ce mercredi 2 juin, avant de lui demander sa bénédiction pour sa prochaine aventure : dans près d’un an, il prévoit de traverser l’Arctique à pied, sur 100 km !

C’est un moment des plus touchants, auquel ont assisté des dizaines de fidèles suffisamment bien placés pour voir la scène, ce mercredi 2 juin, à l’issue de l’audience générale. Venu écouter la catéchèse du pape François dans la cour Saint-Damase du Vatican, Michael Haddad, un libanais de 40 ans qui se déplace essentiellement en fauteuil roulant, a eu le bonheur de pouvoir échanger plusieurs minutes avec le Saint-Père. Alors qu’il n’avait que 6 ans, Michael Haddad a perdu les trois quarts de ses fonctions motrices, suite à un malheureux accident de jet-ski.  

Deux marathons pour les victimes des explosions à Beyrouth

Un évènement tragique, qui ne l’a pas empêché de devenir un athlète professionnel : grâces aux prouesses de la médecine et à une équipe d’ingénieurs qui l’accompagne, il parvient malgré tout à se lever et à marcher – non sans difficultés -, et même à pratiquer ses deux passions : le ski et l’escalade en montagne. Suite aux explosions survenues dans le port de Beyrouth le 4 août 2020, Michael Haddad a participé à deux marathons, au Caire (Égypte) et dans la capitale libanaise, afin de récolter des fonds pour aider son pays natal. Il est aujourd’hui ambassadeur de bonne volonté pour le Programme des Nations unies pour le développement.

Toi, pries pour moi au pôle Nord !

« Parcourir 100 kilomètres jusqu’au pôle Nord n’est pas seulement un message, mais une contribution à la science. Tout ce que nous prévoyons avant, pendant et après cette marche contribuera à la recherche scientifique pour aider d’autres personnes à remarcher grâce à de nouveaux systèmes »,a-t-il notamment expliqué à Vatican News, ce mercredi 2 juin. Il a également raconté avec émotion son court échange avec le pape François : « Lorsque j’ai raconté mon histoire au Saint-Père, il a posé sa main sur ma tête. Je lui ai dit que nous essayons d’apporter un message d’humanité, en faveur de la terre et de l’environnement. Il m’a béni et j’ai dit : “Père, priez pour moi”. Le Pape m’a répondu : “Toi, pries pour moi au pôle Nord” ».

Source: ALETEIA, le 4 juin 2021