Le coup de chapelet a été le coup de grâce

© Lawrence OP via Flickr. Saint John Ogilvie.

Le coup de chapelet a été le coup de grâce

Au XVIIème siècle en Angleterre, les catholiques étaient soumis à une sanglante persécution. Le père John Ogilvie fut jugé à Glasgow le 15 octobre 1614 pour avoir affirmé que, dans le domaine spirituel, le Pape est au-dessus du roi. Condamné à mort pour cela, il passa sa captivité ne perdant rien de sa gaieté et des plaisanteries dont il était coutumier.

Torturé, il fut conduit à l’échafaud le 10 mars 1615, où il renouvela sa fidélité au roi dans le domaine temporel et déclara qu’il mourrait pour sa fidélité au Pape. Puis, soudain, il prit son chapelet et le jeta dans la foule. Ce chapelet atteignit en pleine poitrine un calviniste hongrois de passage à Glasgow : c’était le notable Johann von Echesdoff, qui se convertit ensuite au catholicisme. Le coup de chapelet avait été le coup de grâce.

John Ogilvie a été canonisé par Paul VI à la mi-octobre 1976.

D’après les minutes du procès du père Ogilvie

Bibliothèque Nationale d’Ecosse à Edimbourg

Prions :

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s