Il n’a jamais rencontré Marie, mais il la situe au cœur de l’Histoire du salut

Il n’a jamais rencontré Marie, mais il la situe au cœur de l’Histoire du salut

© L’apôtre Paul par Andrei Rublev, domaine public. 

Saint Paul n’a pas été témoin de la vie terrestre de Jésus, et il n’a probablement jamais rencontré la Vierge Marie, cependant, il sait qui est Jésus et il est donc capable de réfléchir au fait que Jésus ait eu une mère.

La lettre aux Galates, écrite vers 56 après J-C, situe la mère de Jésus à l’heure centrale de l’Histoire du salut. Et le contenu de ces quelques mots, dans leur contexte, mérite un chapitre :

« Mais quand vint la plénitude du temps, Dieu envoya son Fils, né d’une femme, né sujet de la loi, afin de racheter les sujets de la Loi, afin de nous conférer l’adoption filiale. » (Ga 4, 4)

Saint Paul aura probablement entendu parler de Marie par les apôtres Pierre, Jacques et Jean (Ga 1, 18 et Ga 2, 9) qu’il a rencontrés très tôt dans son ministère, ainsi que par les autres disciples qui circulaient d’une ville à l’autre. On perçoit l’écho du rayonnement marial dans l’hymne aux Éphésiens, mais aussi dans toute l’attitude et la manière de vivre du grand apôtre.

Introduction F. Breynaert

L’encyclopédie Mariale

Prions :

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source : une minute avec Marie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s