Grand Rosaire pour la Vie du dimanche 22 janvier : Mystères Lumineux

Grand Rosaire du dimanche 20 janvier : Mystères Lumineux


 

Mystères Lumineux

1. Le Baptême de Notre Seigneur Jésus-Christ

2. Les Noces de Cana

3. La Prédication de Notre Seigneur Jésus-Christ et l’annonce du Royaume de Dieu

4. La Transfiguration

5. L’institution de la Sainte Eucharistie

 Nous pouvons aborder ces Mystères Lumineux en lisant et méditant ces versets du Livre de Jérémie 1, 4-5 :

« 4. La parole de Yahweh me fut adressée en ces termes :

5. « Avant de te former dans le ventre de ta mère, je t’ai connu, et avant que tu sortisses de son sein, je t’ai consacré ; je t’ai établi prophète pour les nations. »

1. Le Baptême de Notre Seigneur Jésus-Christ

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 3, 13-17 ; Évangile selon Saint Marc 1, 9-11 ; Évangile selon Saint Luc 3, 21-22.
  • Méditation : la Commission théologique internationale (2007) :

Commission théologique internationale, L’Espérance du salut pour les enfants qui meurent sans baptême, traduction par l’abbaye de Fontgombault, Pierre Téqui, Paris, 2007 :

« [2] De nos jours, le nombre d’enfants qui meurent sans baptême s’accroît beaucoup. Cette réalité est due en partie au fait que leurs parents sont non pratiquants, sous l’influence du relativisme culturel et du pluralisme religieux, mais aussi en partie aux conséquences de la fécondation in vitro et de l’avortement. Étant donné ces développements, la question du sort de ces enfants se pose avec une urgence nouvelle. Dans une telle situation, les voies par lesquelles un tel salut peut se réaliser paraissent toujours plus complexes et problématiques. L’Église, fidèle gardienne de la voie du salut, sait que celui-ci ne peut se réaliser que dans le Christ et par le Saint-Esprit. Cependant, en tant que Mère et Maîtresse, elle ne peut pas ne pas réfléchir à la destinée de tous les êtres humains, créés à l’image de Dieu, et spécialement des plus faibles. Les adultes, parce qu’ils sont doués de raison, de conscience et de liberté, sont responsables de leur propre destinée dans la mesure où ils acceptent ou rejettent la grâce de Dieu. En revanche, les petits enfants qui n’ont pas encore l’usage de la raison, de la conscience et de la liberté ne peuvent pas décider pour eux-mêmes. Les parents, lorsqu’ils n’ont pas l’assurance morale du salut de leurs enfants, en éprouvent une profonde souffrance ainsi que des sentiments de culpabilité ; et on manifeste une difficulté toujours croissante à accepter que Dieu soit juste et miséricordieux s’il exclut de la béatitude éternelle les enfants qui n’ont pas de péchés personnels, qu’ils soient chrétiens ou non. »

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre Baptême dans le Jourdain !

Réparation : Seigneur, nous Vous demandons pardon pour l’indifférence dans laquelle meurent des millions d’enfants non nés à travers le monde. Nous vous prions de pardonner en particulier les catholiques qui se montrent insensibles au drame de l’avortement.

Demande de grâce : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, d’avoir pitié de tous les enfants non nés ou morts sans baptême. Que Marie abrite leurs âmes dans son Cœur Immaculé et les dépose ensuite au fond de Votre Sacré-Cœur. Seigneur, soulagez la peine de tous les parents qui ont perdu un enfant avant sa naissance, ou qui ne peuvent avoir d’enfant.

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions la conversion des catholiques tièdes ou indifférents face à l’avortement. Priez pour nous qui avons recours à vous !

Glorieux Saint Joseph, protecteur des familles, protégez les enfants à naître, et priez pour les enfants avortés et leurs parents !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

2. Les Noces de Cana

  • Lecture : Évangile selon saint Jean 2, 1-11
  • Méditation : Pie XI , né Ambrogio Damiano Achille Ratti (1857-1939), pape de 1922 à 1939 :

Pie XI, Encyclique Casti connubii, 31 décembre 1930 (extrait) :

« Ces enseignements concordent pleinement avec les paroles sévères que l’évêque d’Hippone adresse aux époux dépravés, qui s’appliquent à empêcher la venue de l’enfant et qui, s’ils n’y réussissent pas, ne craignent pas de le faire mourir. « Leur cruauté libidineuse, ou leur volupté cruelle, dit-il, en arrive parfois jusqu’au point de procurer des poisons stérilisants, et si rien n’a réussi, de faire périr d’une certaine façon dans les entrailles de la mère l’enfant qui y a été conçu : on veut que l’enfant meure avant de vivre, qu’il soit tué avant de naître. A coup sûr, si les deux conjoints en sont là, ils ne méritent pas le nom d’époux ; et si dès le début ils ont été tels ce n’est pas pour se marier qu’ils se sont réunis, mais bien plutôt pour se livrer à la fornication : s’ils ne sont pas tels tous deux, j’ose dire : ou celle-là est d’une certaine manière la prostituée de son mari, ou celui-ci est l’adultère de sa femme. » (S. August., De nupt. et concup., ch. XV). […] »

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour le miracle que vous avez opéré à Cana !

Réparation : Seigneur, nous Vous demandons pardon pour nos sociétés occidentales qui sécularisent les individus et leur donnent une vision de la vie, et en particulier de l’amour, axée sur le confort et l’hédonisme, sans générosité ni solidarité. Seigneur, pardonnez également les époux qui n’ont aucune vision chrétienne du mariage, ainsi que l’égoïsme de nombreux couples d’aujourd’hui.

Demande de grâce : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de faire redécouvrir la beauté du mariage chrétien à tous les époux d’aujourd’hui, ainsi que la place et le sens de la sexualité dans le mariage.

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions la conversion des couples égoïstes et celle des couples qui ont une vision exclusivement hédoniste de la sexualité. Priez pour nous qui avons recours à vous !

Glorieux Saint Joseph, protecteur des familles, protégez les enfants à naître, et priez pour les enfants avortés et leurs parents !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

3. La Prédication de Notre Seigneur Jésus-Christ et l’annonce du Royaume de Dieu

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 4, 23-25 et 13, 24-30 ; Évangile selon Saint Marc 1, 14-15 et 10, 13-14 ; Évangile selon Saint Jean 10, 9-11.
  • Méditation : Constitution pastorale Gaudium et Spes et saint Jean-Paul II.

Constitution pastorale Gaudium et Spes, 51, 3 – 7 décembre 1965 (extrait) :

« En effet, Dieu, maître de la vie, a confié aux hommes le noble ministère de la vie, et l’homme doit s’en acquitter d’une manière digne de lui. La vie doit donc être sauvegardée avec un soin extrême dès la conception : l’avortement et l’infanticide sont des crimes abominables. »

Saint Jean-Paul II, Lettre encyclique Evangelium Vitae, 25 mars 1995 (extrait) :

 « 12. En réalité, si de nombreux et graves aspects de la problématique sociale actuelle peuvent de quelque manière expliquer le climat d’incertitude morale diffuse et parfois atténuer chez les individus la responsabilité personnelle, il n’en est pas moins vrai que nous sommes face à une réalité plus vaste, que l’on peut considérer comme une véritable structure de péché, caractérisée par la prépondérance d’une culture contraire à la solidarité, qui se présente dans de nombreux cas comme une réelle « culture de mort ». Celle-ci est activement encouragée par de forts courants culturels, économiques et politiques, porteurs d’une certaine conception utilitariste de la société.

13. Pour favoriser une pratique plus étendue de l’avortement, on a investi et on continue à investir des sommes considérables pour la mise au point de préparations pharmaceutiques qui rendent possible le meurtre du fœtus dans le sein maternel sans qu’il soit nécessaire de recourir au service du médecin. Sur ce point, la recherche scientifique elle-même semble presque exclusivement préoccupée d’obtenir des produits toujours plus simples et plus efficaces contre la vie et, en même temps, de nature à soustraire l’avortement à toute forme de contrôle et de responsabilité sociale. (…)

17. (…) Au-delà des intentions, qui peuvent être variées et devenir convaincantes au nom même de la solidarité, nous sommes en réalité face à ce qui est objectivement une « conjuration contre la vie », dans laquelle on voit aussi impliquées des Institutions internationales, attachées à encourager et à programmer de véritables campagnes pour diffuser la contraception, la stérilisation et l’avortement. Enfin, on ne peut nier que les médias sont souvent complices de cette conjuration, en répandant dans l’opinion publique un état d’esprit qui présente le recours à la contraception, à la stérilisation, à l’avortement et même à l’euthanasie comme un signe de progrès et une conquête de la liberté, tandis qu’il dépeint comme des ennemis de la liberté et du progrès les positions inconditionnelles en faveur de la vie. (…)

Revendiquer le droit à l’avortement, à l’infanticide, à l’euthanasie, et le reconnaître légalement, cela revient à attribuer à la liberté humaine un sens pervers et injuste, celui d’un pouvoir absolu sur les autres et contre les autres. Mais c’est la mort de la vraie liberté: « En vérité, en vérité, je vous le dis, quiconque commet le péché est esclave du péché » (Jn 8, 34). (…) »

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre prédication et Votre annonce du Royaume de Dieu durant Votre vie publique !

Réparation : Seigneur, nous Vous demandons pardon pour la culture de mort et la vision utilitariste de l’être humain diffusées à l’échelle planétaire, les dérives de la science concernant l’avortement et la déresponsabilisation des individus en la matière. Pardonnez-nous, Seigneur, pour notre entêtement à vouloir contrôler la conception, que ce soit à travers la contraception, l’avortement, la P.M.A. ou la G.P.A. Seigneur, nous vous prions également de pardonner toutes les personnes militant pour la culture de mort, surtout celles qui ont le pouvoir de l’imposer.

Demande de grâce : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie et de saint Jean-Paul II, de susciter un changement profond dans l’état d’esprit des individus. Faites qu’il y ait une prise de conscience mondiale au sujet de l’avortement, que les enfants dans le sein de leur mère soient reconnus comme des êtres humains, et que l’avortement soit considéré comme le meurtre d’un enfant à naître. Nous vous prions également d’arrêter les dérives de la science qui font de l’avortement un acte banal à consommer rapidement. Seigneur, ne laissez pas l’euthanasie se banaliser et être légalisée dans d’autres pays !

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions la conversion des scientifiques contribuant à l’avortement et à son industrialisation, ainsi que celle de toutes les personnes œuvrant en faveur de l’avortement et de l’euthanasie au sein des institutions internationales, O.N.G., groupes de pression et médias. Priez pour nous qui avons recours à vous !

Glorieux Saint Joseph, protecteur des familles, protégez les enfants à naître, et priez pour les enfants avortés et leurs parents !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

4. La Transfiguration

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 17, 1-9 ; Évangile selon Saint Marc 9, 2-9 ; Évangile selon Saint Luc 9, 28-36.
  • Méditation : Pape émérite Benoît XVI, né Joseph Aloisius Ratzinger(1927), pape de 2005 à 2013 : fils de parents opposés au nazisme, il est ordonné prêtre en 1951, et devient archevêque et Cardinal-prêtre en 1977. Théologien reconnu, il est nommé Préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi en 1981 et Président, entre autres, de la Commission théologique internationale. Élu Pape en 2005, il publie le 7 juillet 2007 le Motu Proprio Summorum Pontificum qui libéralise la célébration de la Messe dans sa forme de 1962. Régulièrement attaqué dans les médias occidentaux, et ce malgré son combat contre la pédophilie à l’intérieur de l’Église, il annonce publiquement qu’il renonce à ses fonctions le 11 février 2013. Désormais Pape émérite, il vit retiré dans le monastère Mater Ecclesiae.

Discours prononcé par le Pape Benoît XVI lors de l’audience aux participants au congrès « De l’huile sur les blessures. Réponse aux plaies de l’avortement et du divorce », organisé par l’Institut Pontifical Jean-Paul II d’étude sur le mariage et la famille, 05 avril 2008 (extrait) :

« Vous avez aussi porté votre attention vers le drame de l’avortement provoqué, qui laisse des signes profonds, parfois indélébiles chez la femme qui l’accomplit et chez les personnes qui l’entourent, et qui produit des conséquences dévastatrices sur la famille et sur la société, y compris pour la mentalité matérialiste de mépris de la vie, qu’il favorise. Combien de complicités égoïstes sont souvent à la racine d’une décision soufferte, que tant de femmes ont dû affronter toutes seules et portent dans leur esprit une blessure pas encore cicatrisée ! Bien que ce geste reste une grave injustice et qu’il reste irrémédiable, je fais miennes les exhortations de l’Encyclique Evangelium vitae, adressées aux femmes qui ont recouru à l’avortement : « Ne vous laissez pas prendre par le découragement et n’abandonnez pas l’espoir. Sachez plutôt comprendre, ce qui s’est passé et interprétez-le dans sa vérité. Si vous ne l’avez pas encore fait, ouvrez-vous avec humilité et confiance au repentir : le Père de chaque miséricorde vous attend pour vous offrir son pardon et sa paix dans le sacrement de la Réconciliation. A ce même Père et à sa miséricorde, vous pouvez confier avec espérance votre enfant « (n. 99). »

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre Transfiguration !

Réparation : Seigneur, nous Vous demandons pardon pour toutes les femmes ayant avorté sous influence ou sans en mesurer les conséquences, et qui en souffrent aujourd’hui. Nous vous demandons également de pardonner toutes les personnes qui, par mépris de la vie, malveillance ou superficialité, ont poussé une ou plusieurs femmes à avorter de leur enfant.

Demande de grâce : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, d’aider toutes les femmes ayant avorté ainsi que leurs conjoints à prendre conscience de la gravité de leur acte, à s’en repentir et à faire un chemin de pénitence à ce sujet. Seigneur, ayez pitié des femmes ayant avorté et qui en souffrent, relevez-les et guérissez leurs âmes malades. 

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions la conversion des femmes qui ont avorté et en souffrent, et celle de toutes les personnes ayant usé de leur influence pour pousser une femme à l’avortement. Priez pour nous qui avons recours à vous !

Glorieux Saint Joseph, protecteur des familles, protégez les enfants à naître, et priez pour les enfants avortés et leurs parents !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

5. L’institution de la Sainte Eucharistie

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 26, 26-29 ; Évangile selon Saint Marc 14, 22-25 ; Évangile selon Saint Luc 22, 17-20 ; Évangile selon Saint Jean 6, 47-59.
  • Méditation : le Catéchisme de l’Église Catholique et Mgr Raymond Leo Burke (prélat américain. Évêque de La Crosse (1995-2003), Archevêque de Saint Louis en 2003, puis membre du Tribunal suprême de la Signature Apostolique et Patron de l’Ordre souverain militaire de Malte. Cardinal depuis 2010).

Catéchisme de l’Église Catholique, n° 2272 :

« La coopération formelle à un avortement constitue une faute grave. L’Église sanctionne d’une peine canonique d’excommunication ce délit contre la vie humaine.  » Qui procure un avortement, si l’effet s’en suit, encourt l’excommunication latæ sententiæ  » (cf. CIC, can. 1398)  » par le fait même de la commission du délit  » ( cf. CIC, can. 1314) et aux conditions prévues par le Droit (cf. CIC, can. 1323-1324). L’Église n’entend pas ainsi restreindre le champ de la miséricorde. Elle manifeste la gravité du crime commis, le dommage irréparable causé à l’innocent mis à mort, à ses parents et à toute la société. »

Mgr Raymond Leo Burke, alors évêque de La Crosse dans le Wisconsin, dans une note rédigée à l’attention des hommes politiques catholiques de son diocèse (23 novembre 2003) :

« Par la présente, j’appelle les législateurs catholiques faisant partie des fidèles de la Crosse à respecter la loi divine et naturelle concernant la dignité inviolable de toute vie humaine. Manquer à cela constitue un péché grave et est objet de scandale pour tous les fidèles. Par conséquent, conformément à la norme du Canon 915, les législateurs catholiques qui font partie des fidèles de La Crosse, et qui continuent à soutenir l’avortement ou l’euthanasie, ne pourront se présenter pour recevoir la Sainte Communion. S’ils se présentent, ils ne seront pas admis à recevoir la Sainte Communion, avant d’avoir publiquement renoncé à soutenir ces pratiques particulièrement injustes. »

  • Prière

Louange : Seigneur Jésus, nous Vous louons pour Votre institution de la Sainte Eucharistie !

Réparation : Seigneur, nous Vous demandons pardon pour les responsables politiques, surtout les catholiques, qui à tous les niveaux (local, national et international), œuvrent activement pour le droit à l’avortement et son extension, ou s’en font les soutiens publics par leurs déclarations et leurs exemples. Nous vous demandons humblement pardon pour les catholiques qui soutiennent l’avortement ou en ont vécu un, et ceux qui communient dans cet état de péché mortel.

Demande de grâce : Seigneur Jésus, nous Vous prions, par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de faire que le combat pour la vie devienne un vrai combat politique dans tous les pays du monde. Seigneur, faites que l’Église se montre plus ferme avec l’interdiction de communier pour ceux qui soutiennent la culture de mort.

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions la conversion de tous les catholiques favorables à l’avortement, et celle de toutes les personnes impliquées dans la politique qui militent activement en faveur de ce qu’elles estiment être un « droit ». Priez pour nous qui avons recours à vous !

Glorieux Saint Joseph, protecteur des familles, protégez les enfants à naître, et priez pour les enfants avortés et leurs parents !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

À la fin de cette série de mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l’Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :

« Mon Dieu, je crois, j’adore, j’espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n’adorent pas, qui n’espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Source : HOZANA.ORG, le 16 janvier 2023

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s