Marie m’a appris à méditer

Marie m’a appris à méditer

« Elle méditait toutes ces choses dans son cœur… ». Cette belle description de l’amour de Marie avait autrefois pour effet de provoquer de la tristesse en moi. Non pas que je ne désirais pas avoir la capacité de porter des vérités cachées, même difficiles, dans mon propre cœur – avec amour, mais je ne savais pas comment faire.

Ayant grandi dans une famille catholique fervente, on aurait pu croire que je savais ce que signifiait accueillir l’amour de Marie. Il n’en était rien ! Je possédais un chapelet mais je le priais rarement. Marie était pour moi une héroïne lointaine, une femme dont le mystère me déconcertait. Comment une femme pouvait-elle garder tranquillement tant de choses dans son cœur ? Et pourquoi ?

Je n’arrivais pas à faire le lien avec mon propre tempérament exubérant et passionné, facilement prêt à exploser ! Pourtant, je possédais l’image de l’Immaculée Conception et je la suppliais : « Marie, aide-moi à te ressembler davantage. » Une relation avec elle semblait impossible, car elle était parfaite, et je savais que je ne l’étais pas.

Quand je suis devenue mère à la trentaine, au début, lors du premier Avent, je n’ai pas suivi une dévotion quotidienne ou allumé une bougie de la couronne de l’Avent. Mais ma mère m’a dit quelque chose que je n’oublierai jamais : « Avec cette maternité, tu vis ton avent. »

Par la suite, j’ai intériorisé ce message pour chaque saison liturgique : Noël, le Carême, Pâques. Peu à peu, je me suis tournée vers Marie et lui ai demandé de m’apprendre ce que signifiait être une mère, car je savais très peu de choses sur la façon de s’occuper des bébés, et cela m’effrayait.

Au fil des ans, j’ai appris ce que signifiait « réfléchir à toutes ces choses ». Cela signifie faire de l’espace pour le Saint-Esprit à tout moment, être à l’écoute de ses murmures, être consciente du moment où il me parle. Et en méditant, j’ai ressenti plus fortement la présence de Marie, comme si elle me guidait vers un amour plus profond pour Dieu. Marie m’a appris à être à la fois réceptive et active.

Adapté de : Jeannie Ewing https://catholicexchange.com/leaning-into-marys-heart/

Prions :

Source : une minute avec Marie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s