En priant le chapelet, mes questions finissent par être démêlées

En priant le chapelet, mes questions finissent par être démêlées

Comme dans un jardin tranquille et ensoleillé, le fait d’être en présence de Marie et de Jésus pendant que je prie le chapelet m’aide à trouver le réconfort, à ne pas m’inquiéter, mais à avoir confiance et à savoir que mes prières sont entendues, même si les réponses viennent de manière inattendue.

La joie et l’espoir sont insufflés en nous par cette prière qui nous rapproche de Jésus et de Marie. Nous n’avons jamais à nous demander si nous sommes aimés par eux ou non, car à chaque pétale de prière, grain après grain, l’amour du Fils et de sa Mère est palpable à travers les mystères du rosaire, quand nous contemplons comment chaque partie de leur vie a été consacrée à nous aimer et à sauver les âmes.

Avant de commencer à prier le rosaire, mon esprit est parfois encombré de pensées, mais mes questions finissent par être démêlées comme des ronces par celle qui défait les nœuds, à mesure que je parcoure chaque mystère. Tant de choses dans la vie sont mystérieuses. Celle-ci est soigneusement ordonnée par Dieu, mais ses voies dépassent parfois notre compréhension.

Malgré tout, les vérités les plus essentielles sont claires : nous sommes appelés à vivre une vie de foi, d’espérance et de charité. Chaque fois que nous prions le chapelet, nous voyons ces vertus-là mises en lumière dans les mystères, et nous comprenons comment les expériences joyeuses et douloureuses de la vie nous montrent la manière d’imiter le Christ, par l’intercession de Marie, et nous mènent ainsi à la gloire céleste. Comme disait Fulton Sheen(1), « c’est le même soleil qui se lève chaque matin, mais il crée un jour nouveau ».

Marie est là pour toutes ces choses, nous réconfortant à chaque étape. Chaque croix que nous portons nous aide à voir le Christ et sa Mère sous un autre jour, nous faisant mieux connaître le Sacré-Cœur de Jésus et le Cœur Immaculé de Marie et nous associant aux Mystères de manière nouvelle, chaque fois.

Même si l’avenir me semble incertain, la main de Marie dirige le cours de chaque jour dans la bonne direction. En priant le chapelet, nous sommes assurés que nos pas sont alignés, sans essayer de marcher en avant, mais dans la grâce à côté de ceux qui nous aiment le plus.

Kathryn Sadakierski. Écrivain catholique canadienne.
Extraits de son article du 26 juillet 2022

Source (adaptée) : www.catholicexchange.com

(1) Prélat catholique américain (1895-1979), évêque auxiliaire de New-York en 1951 et promu archevêque in partibus en 1969

Prions :

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source : une minute avec Marie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s