Octobre: prière du Pape pour une Église en ouverture avec le Synode

Octobre: prière du Pape pour une Église en ouverture avec le Synode

Un an après son lancement, François dédie son intention de prière pour le mois d’octobre au parcours synodal: «Il ne s’agit pas de recueillir des opinions ou de créer un parlement, il s’agit d’écouter et de prier. Sans prière, il n’y aura pas de synode».

Salvatore Cernuzio – Cité du Vatican

Il ne s’agit pas d’un sondage, ni d’un recueil d’opinions, encore moins d’un parlement, mais d’une occasion de prier ensemble, de marcher tous «dans la même direction» et, surtout, d’«ouvrir la porte à ceux qui sont en dehors de l’Église». Un an après son lancement le 9 octobre 2021, le Pape François met le chemin synodal au centre de son message vidéo pour les intentions de prière d’octobre. Un chemin qui, après la phase diocésaine, c’est-à-dire la consultation entre les diocèses, les conférences épiscopales et l’ensemble du peuple de Dieu, se dirige vers la phase continentale, une deuxième étape avant la grande assemblée synodale qui se tiendra en octobre 2023 au Vatican.

Marcher ensemble

«Que signifie ‘faire synode’ ? C’est marcher ensemble: sy-no-de. En grec, cela signifie ‘marcher ensemble’ et marcher dans la même direction». C’est ce que «Dieu attend de l’Église du troisième millénaireQu’elle reprenne conscience qu’elle est un peuple en marche et que ce chemin doit être parcouru ensemble», déclare le Pape en espagnol dans la vidéo publiée ce lundi, en 23 langues et diffusée dans 114 pays.

Écouter, plus qu’entendre

Une Église avec ce style synodal devient «une Église qui écoute, qui sait qu’écouter c’est plus qu’entendre», poursuit le Souverain Pontife, alors que défilent des images de femmes, d’hommes, de jeunes, de personnes âgées, de religieux, de religieuses, de familles qui se promènent dans différents endroits du monde.

L’écoute que le Pape souhaite est un sentiment d’appartenance à l’autre «dans notre diversité», afin d’«ouvrir la porte à ceux qui sont en dehors de l’Église».

«Il ne s’agit pas de recueillir des opinions, ni de créer un parlement. Le synode n’est pas un sondage. Il s’agit d’écouter Celui qui est le personnage principal : le Saint-Esprit. Il s’agit de prier. Sans prière, il n’y aura pas de Synode», affirme François.

Une Église de proximité

Profitons donc de cette opportunité pour «être une Église de proximité, ce qui est le style de Dieu : la proximité». Le Pape remercie, dans les dernières minutes du message vidéo, «le peuple de Dieu qui, par son écoute attentive, parcourt un chemin synodal». Le Pape qui appelle enfin à prier pour que«l’Église, fidèle à l’Évangile et courageuse dans son annonce, vive toujours plus la synodalité et soit un lieu de solidarité, de fraternité et d’accueil».

Fornos: la nécessité de l’écoute, du dialogue et du discernement

«Pour que le voyage synodal actuel soit un véritable processus spirituel, il faut de l’écoute, du dialogue, de la prière et du discernement. Il n’y a pas de discernement sans prière», commente le père Frédéric Fornos S.J., directeur international du Réseau mondial de prière du Pape, rappelant que François a lancé un cycle de catéchèse sur le discernement lors de l’audience générale du mercredi. «Sans la prière, a souligné le jésuite, on peut partager de belles réflexions et expériences, mais on peut difficilement écouter l’Esprit Saint, l’acteur principal du Synode».

La phase continentale du chemin synodal

L’intention de prière du Pape François intervient à un moment important du parcours synodal, qui se terminera en 2023. Une fois terminée la phase initiale, au cours de laquelle les Églises particulières, les conférences épiscopales et les autres réalités ecclésiales ont réfléchi sur la base du Document préparatoire envoyé par Rome, on inaugure en effet la phase continentale, qui met l’accent sur l’écoute, le discernement et le dialogue au niveau régional, à partir des contributions des Églises particulières. Ces derniers jours, un groupe d’experts s’est réuni à Frascati, près de Rome, pour examiner les différents rapports issus de cette grande consultation du «peuple de Dieu» et pour rédiger le document de la phase continentale. Hier, dimanche 2 octobre, le document a été remis au Pape lors d’une audience privée avec une cinquantaine d’experts.

Source : VATICANNEWS, le 3 octobre 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s