Anne, la « Grâce », enfanta Marie, « la Souveraine »

Anne, la « Grâce », enfanta Marie, « la Souveraine »

Joachim se choisit pour épouse Anne, cette femme d’élite, digne des plus grands éloges. En effet, comme la première Anne, aux temps anciens, affligée par la stérilité, avait obtenu par la prière et par un vœu, de donner naissance à Samuel, celle-ci à son tour, de la même manière, par les supplications et la promesse, obtint de Dieu la Mère de Dieu.

Sur ce point, elle ne le cède donc en rien à aucune des femmes illustres. Ainsi la grâce, car telle est la signification du nom Anne, enfanta la souveraine (c’est ce que veut dire le nom Marie). Marie, en effet, a vraiment été établie la souveraine de toutes les créatures, elle qui fut la Mère du Créateur.

Elle voit le jour dans la maison de Joachim à Jérusalem, près de la porte probatique, et est conduite au Temple. Ensuite, « plantée dans la maison de Dieu », et nourrie par l’Esprit, semblable à un olivier fertile, elle devient la demeure de toutes les vertus. Détachant son Cœur de toutes les convoitises de cette vie et de la chair, elle conserve son âme vierge autant que son corps, comme il convient à celle qui allait concevoir Dieu dans son sein.

Livre de saint Jean de Damas

Et aussi : L’Encyclopédie Mariale

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s