Tout ce qu’on dit de Marie peut se dire de l’Église

Tout ce qu’on dit de Marie peut se dire de l’Église

Qu’est-ce que l’Église ? Pour répondre à cette question, nous pouvons relire saint Paul. Mais une autre solution s’offre à nous, qui recoupera bien sûr la première : contempler la Vierge. En effet, en ecclésiologie il est une règle qui veut que tout ce qu’on dit de Marie puisse être attribué à l’Église. (…) Il est très profitable de vérifier cette règle dans le cas de la fondation du peuple de la Nouvelle Alliance scellée dans la Pâque de Jésus-Christ.

Existe-t-il un passage dans les Évangiles qui assimile la Vierge au nouveau peuple de Dieu ? La réponse se trouve dans le récit de l’Annonce de la naissance de Jésus faite à Marie : « Marie dit à l’ange : “Comment cela sera-t-il, puisque je ne connais point d’homme ?” L’ange lui répondit : “L’Esprit-Saint viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre ; c’est pourquoi l’enfant qui naîtra sera saint ; il sera appelé Fils de Dieu” » (Lc 1, 34-35).

Comment interpréter l’expression « viendra sur toi » à propos de l’Esprit Saint lors de l’Annonciation à Marie ? Cette expression fait référence à la prophétie d’Isaïe 32, 15 où le prophète annonce que l’Esprit créera un peuple nouveau : « […] jusqu’à ce que l’Esprit soit répandu d’en haut sur nous, et que le désert se change en verger, tandis que le verger aura la valeur d’une forêt. » Mais, surtout, cette expression revient sous la plume de Luc dans le verset des « Actes de apôtres », où il est écrit que « l’Esprit viendra sur vous », en parlant des apôtres (Ac 1, 8), juste avant la Pentecôte.

Jésus leur répondit (aux apôtres) : « Vous allez recevoir une force, celle de l’Esprit Saint, qui viendra sur vous. Vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre » (Ac 1, 7- 8).

Ainsi ces deux passages font signe en direction de la naissance de l’Église. Comme la même prophétie relative à la venue de l’Esprit apparaît dans la péricope de l’Annonciation du troisième Évangile, la conclusion s’impose : la Vierge est bien à l’origine du nouveau peuple de Dieu.

Une révélation similaire est consignée dans un autre passage des Écritures du Nouveau Testament. On retrouve l’association de Marie, de l’Esprit et de la naissance de l’Église à l’heure de la Croix dans l’Évangile selon saint Jean. Avant de mourir, Jésus livre l’Esprit aux croyants (« …inclinant la tête, il rendit l’Esprit » Jn 19, 30), confie sa mère au disciple et, de son flanc transpercé et ouvert, d’où coulent le sang et l’eau, donne naissance à l’Église, de même qu’Ève fut tirée du côté d’Adam endormi.

Jean-Michel Castaing. Essayiste.

libertepolitique.com

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s