Le Pape aux jeunes syro-malabars: n’ayez pas peur de l’amour authentique

Le Pape et les participants à la « Conférence des jeunes leaders syro-malabars », samedi 18 juin 2022 (Vatican Media)

Le Pape aux jeunes syro-malabars: n’ayez pas peur de l’amour authentique

Ce samedi 18 juin, le Pape François a reçu un groupe de jeunes de la diaspora syro-malabare, à Rome pour une conférence. Il les a encouragés à suivre le Christ sans crainte et à prendre exemple sur la Vierge Marie, malgré les vents contraires qui soufflent dans la société. 

Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

Comment donner un sens à son existence? La réponse est dans l’Évangile, où Jésus se présente comme «le chemin, la vérité, et la vie» (Jn 14,6) et Pierre reconnaît qu’Il a «les paroles de la vie éternelle» (Jn 6,68).

Le Saint-Père a rappelé ces deux versets au début de son discours aux jeunes catholiques syro-malabars, accompagnés pour cette audience par le cardinal George Allencherry, archevêque majeur de l’Église syro-malabare.

L’expérience de l’amour de Dieu

«À une époque marquée par une culture « liquide », voire « gazeuse », je vous dis, chers jeunes, que la vie prend un sens et devient féconde lorsque nous disons « oui » à Jésus, a assuré le Pape François. Chacun d’entre vous peut se demander : en suis-je convaincu (…) ? Ai-je fait l’expérience de me sentir aimé gratuitement, non par mon propre mérite mais par pur don ? Suis-je convaincu que ma vie est un don ? C’est cette expérience qui donne un sens à l’ensemble de la vie et qui donne la force de dire « oui » au service et à la responsabilité et « non » à la superficialité et au rejet», a-t-il poursuivi.

L’Église syro-malabare, de rite chaldéen, relève de la tradition syrienne, et ses origines remontent à l’apôtre Thomas, qui parvint jusqu’à la côte occidentale de l’Inde pour commencer l’évangélisation de cette terre. Modeste à l’échelle de l’Inde, avec environ 4 millions de fidèles, l’Église syro-malabare est présente au Kerala (sud-ouest) et au Tamil Nadu (sud). Elle coexiste dans le pays avec l’Église catholique de rite latin et de rite syro-malankar.

Cette année marque les 1950 ans du martyre de saint Thomas. Le Souverain Pontife a invité les jeunes à être comme l’apôtre un témoin du Christ, et non un prosélyte, que ce soit au sein de leur propre communauté ou auprès de ceux qui ne connaissent pas le Seigneur.

Se rebeller contre l’éphémère

Il les a ensuite exhortés à ne pas avoir peur d’un «amour authentique, beau et grand», en allant pour cela s’inspirer du témoignage des saints et des saintes. Ceux-ci nous montrent «que le christianisme ne consiste pas en une série d’interdits, qui étouffent le désir de bonheur, mais en un projet de vie capable de remplir le cœur. N’ayez pas peur de vous rebeller contre la tendance répandue à réduire l’amour à quelque chose de trivial, sans beauté, sans communion, sans fidélité et sans responsabilité. C’est ce qui arrive lorsque nous utilisons les autres à des fins égoïstes, comme des objets : les cœurs sont brisés et reste la tristesse», a mis en garde le Pape.

Avec Marie dans le service et l’attention aux aînés

Enfin François a évoqué les prochaines Journées mondiales de la Jeunesse, qui auront lieu à Lisbonne en août 2023, sur le thème “Marie se leva et partit avec empressement” (Lc 1, 39).

Marie est un exemple pour les jeunes catholiques, à plusieurs égards. Elle «ne se laisse pas paralyser par l’orgueil ou la peur. Elle n’est pas du genre à avoir besoin d’un bon canapé pour se trouver bien», a d’abord rappelé le Saint-Père, mais elle va aider sa cousine Élisabeth sans hésiter.

Une cousine plus âgée qu’elle: Marie témoigne de l’importance du dialogue entre les générations. «Alors que vous ouvrez vos ailes au vent, il est important que vous découvriez vos racines et que vous receviez le témoin de la part de ceux qui vous ont précédé. Vous, les jeunes, vous avez la force, les personnes âgées ont la mémoire et la sagesse. Je vous invite à faire comme Marie et Elisabeth, à rendre visite à vos parents âgés, à prendre leur sagesse», a exhorté l’évêque de Rome.

Avec Marie dans la louange et l’adoration

Marie chante l’hymne du Magnificat. «Pour que vous aussi, les jeunes, puissiez faire de votre vie un hymne de louange, un don pour toute l’humanité, il est essentiel de vous enraciner dans la tradition et la prière des générations précédentes, a conseillé François. En particulier, pour vous, dans l’histoire de votre Église, dans sa richesse spirituelle et liturgique, à découvrir encore et encore, avec l’aide de vos évêques et de vos prêtres». Le Pape les a invités à «bien connaître la Parole de Dieu, en la lisant chaque jour et en la confrontant à votre vie. C’est ainsi que Jésus, le Ressuscité, réchauffera vos cœurs, illuminera vos pas, même dans les moments difficiles et sombres», a-t-il assuré.

Enfin, la Mère du Seigneur apprend aussi «à vivre avec une attitude eucharistique, c’est-à-dire à rendre grâce, à cultiver la louange, à ne pas se fixer uniquement sur les problèmes et les difficultés». Pour l’imiter, il est nécessaire de passer par un «point culminant» qui est aussi un «point de départ»: les sacrements, notamment l’Eucharistie et la réconciliation. «Vos vies seront renouvelées chaque jour, devenant une louange éternelle au Tout-Puissant», a conclu le Souverain Pontife.

Source: VATICANNEWS, le 18 juin 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s