Ukraine: le monastère de la Sainte Dormition détruit par les bombes

Le monastère orthodoxe de la sainte Dormition Sviatogorsk, dans la région de Donetsk en Ukraine. Le monastère orthodoxe de la sainte Dormition Sviatogorsk, dans la région de Donetsk en Ukraine.

Ukraine: le monastère de la Sainte Dormition détruit par les bombes 

Le monastère orthodoxe de la Sainte Dormition Sviatogorsk Lavra situé dans la ville de Sviatogorsk, dans la région de Donetsk, a été ciblé le 30 mai par une attaque russe. L’archimandrite, deux moines et une religieuse sont morts. Le nombre de laïcs morts et blessés est encore inconnu.

Le monastère orthodoxe historique de la «Sainte Dormition» dans la ville de Svyatogorsk, dans la région de Donetsk en Ukraine orientale, a été détruit par un bombardement russe le 30 mai.

La nouvelle a été rendue publique par le site d’information du Patriarcat de Moscou, qui cite une déclaration du métropolite Hilarion de Donetsk et Marioupol: «C’est avec une profonde tristesse que je vous informe que le 30 mai, au cours des affrontements, les 3e et 4e bâtiments monastiques de la Laure de la Sainte Dormition à Svyatogorsk ont été endommagés».

Quatre personnes tuées

Dans cette attaque, il est indiqué que «le doyen de la Laure, l’archimandrite Galaktion, le moine Aristokliy et la religieuse Varvara ont été tués». Les hiéronymites Joasaph et Amphilochius, ainsi que le hiérodiacre Alipiy, ont été blessés. Le nombre de laïcs morts et blessés est actuellement inconnu. Le métropolite Hilarion demande «de saintes prières pour le repos des morts et pour le prompt rétablissement des blessés».

Dans l’Église orthodoxe et les Églises orientales, une Laure est un établissement monastique où vivent des moines, comme des ermites la semaine, et en commun le samedi soir, le dimanche et les jours de fête.

Fondé au XIIIème siècle

La «Laure de la Sainte Dormition de la Mère de Dieu» à Svyatogorsk (littéralement la «montagne sainte») est un monastère important et historique qui relève de la juridiction de l’Église orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Moscou. Les sources historiques divergent quant à la date de la fondation du monastère, située à plus de 500km au sud-est de Kiev. Selon certains, les origines du monastère remontent au XIIIe siècle, lorsque des moines de la Laure des grottes de Kiev, fuyant l’invasion mongole, ont trouvé refuge dans la région où ils ont jeté les bases de la vie monastique.

Situé entre la Russie et le Khanat de Crimée, le monastère fut attaqué et dévasté à plusieurs reprises par les Tatars de Crimée.

Un lieu de refuge

Pendant ces presque cent jours de guerre, des réfugiés civils se sont abrités dans le monastère, bien que le complexe ait été frappé à plusieurs reprises, indique l’agence de presse religieuse italienne SIR. Le 12 mars 2022, le monastère a été endommagé par une attaque aérienne russe sur le pont voisin enjambant le fleuve Donets. À ce moment-là, quelque 520 réfugiés étaient présents dans la structure. L’explosion a endommagé les fenêtres et les portes des bâtiments du monastère et plusieurs personnes ont été blessées par des éclats de verre. Le 4 mai, des attentats à la bombe répétés avaient blessé sept autres personnes.

Source: VATICANNEWS, le 2 juin 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s