De Marie sous la croix, on ne nous rapporte ni cris ni lamentations

De Marie sous la croix, on ne nous rapporte ni cris ni lamentations

De Marie sous la croix, on ne nous rapporte ni cris ni lamentations, comme pour les femmes qui accompagnaient Jésus à la montée au Calvaire (cf. Lc 23, 27). Aucune parole ne nous est transmise, comme lorsque Jésus est retrouvé au Temple, ou comme à Cana de Galilée. Seul son silence.

Dans l’Evangile de Luc, Marie se tait à la naissance de Jésus. Dans l’Evangile de Jean, elle se tait au moment de la mort de Jésus. Dans la première lettre aux Corinthiens, saint Paul oppose entre elles « la parole de la croix» et la « sagesse de la parole » ; c’est-à-dire le langage de la croix et le langage de la sagesse humaine. La différence est celle-ci : la sagesse de la parole, ou la sagesse du monde, s’exprime par la parole et les beaux discours ; la croix s’ exprime au contraire par le silence.

Le langage de la croix est silence ! Le silence conserve pour Dieu seul le parfum du sacrifice. Il empêche la souffrance de se disperser, de rechercher et de trouver ici-bas sa récompense. 

Père Raniero Cantalamessa, Prédicateur de la Maison Pontificale

Extrait de : Raniero Cantalamessa, Marie miroir pour l’Eglise, Editions Saint Augustin 2002, p.144.

Voir aussi L’Encyclopédie Mariale

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s