Cette Vierge noire renferme un nombre impressionnant de reliques

Cette Vierge noire renferme un nombre impressionnant de reliques

© Velvet, CC BY-SA 3.0 , via Wikimedia Commons

On dit la Vierge noire de Mende (ville-préfecture de la Lozère en France) venir du Mont-Carmel (Israël) et rapportée par les Croisés du Gévaudan au XIIIe siècle. Cette Vierge aux lignes byzantines, les Croisés l’auraient rapportée d’Orient par les soins du français Guillaume de Peyre, entre 1212 et 1222, où les moines du Mont-Carmel, héritiers d’Isaïe, l’auraient sculptée dans un bois très dur (peut-être de l’olivier), pour le culte de la Vierge-Mère. Elle est datée pourtant du XIe siècle.

Elle apparaît dans l’histoire dès 1249 : Randon de Chateauneuf, noble seigneur de la ville de Mende, rend hommage à l’évêque Odilon de Mercoeur :

L’histoire de cette Vierge noire est agitée : deux fois elle fut sauvée de la destruction. En 1579, quand les Huguenots eurent pris Mende, une vieille femme aurait eu l’astuce de demander « cette vieille souche de bois » pour son feu, aux soldats qui allaient la brûler. Le 8 décembre 1793, les révolutionnaires la jetèrent à bas de son trône pour faire monter sur l’autel la déesse raison. Après la fête, une femme vint ramasser la statue oubliée et l’emporta, furtivement, sous son manteau.

Le 15 août 1894, on lui fit quitter sa chapelle (chapelle des mariages qui fut plus tard celle de saint Roch) pour l’installer à nouveau sur le maitre-autel. On la réinstalla dans sa chapelle en 1960, depuis que le maitre-autel n’est plus qu’une simple table.

Un nombre impressionnant de reliques sont cachées entre ses deux épaules, dans une cache-reliquaire, ce qui est presque unique chez les vierges noires. L’inventaire canonique de 1857 en donne le détail :

Cheveux de la vierge, parcelles de ses vêtements, de son tombeau, fragments de la vraie-croix, sans oublier des restes des saints Pierre, André, Paul, Martial, Denis, Jacques… !

Adapté de : Lieux sacrés

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s