Notre-Dame de Boulogne et le Grand Retour

Notre-Dame de Boulogne et le Grand Retour

L’apparition de la Vierge à Boulogne-sur-Mer (nord de la France) est rapportée dans des manuscrit de la fin du Moyen Âge. Le récit est simple, en voici l’essentiel :

Cela se passe vers l’an 636 : une très belle dame arriva sur mer en bateau, dans une nacelle, sans voile, sans corde et sans aviron. Les bourgeois à qui elle était apparue lui demandèrent son nom. Elle répondit qu’elle était « ’avocate des pécheurs, la source de grâce, la fontaine de piété ».Puis, la Vierge leur délivra son message : « Je veux qu’une lumière divine descende sur vous et sur votre ville… Mes amis, faites incontinent édifier en mon nom une église. »

Vers 1100, la Comtesse Ide, de Boulogne, qui deviendra Sainte Ide, fait construire une église romane. À partir du XIIe et XIIIe, les pèlerins affluent à Boulogne qui devient une étape sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle. On s’arrête à Boulogne, en venant d’Angleterre ou des Pays-Bas, ou en remontant d’Espagne ou d’Italie.

Le XVIe s. est celui des guerres de religion. À Boulogne, les Huguenots s’acharnent contre la cathédrale, brisent les vitraux, brûlent les boiseries et surtout essaient de briser la statue puis de la faire brûler, en vain. Elle est finalement jetée sur un tas de fumier puis dans un puits. La femme d’un Huguenot, très pieuse, la retire secrètement du puits et la cache dans son grenier, où elle restera plus de 30 ans avant de regagner la cathédrale. Elle est en très mauvais état, mais la reprise des miracles prouve son authenticité.

En 1630, Mgr Le Bouthillier rebâtit la cathédrale. Mais en 1789, avec la Révolution, églises et couvents sont déclarés propriétés de l’État. Le mobilier est vendu ou détruit. La statue est brûlée en 1793. La main droite, qui s’était détachée peu avant, est le seul vestige de la statue originale. À partir de 1820, la cathédrale sera reconstruite.

De 1943 à 1948, quatre reproductions de la Vierge de Boulogne, appelée aussi « Notre-Dame du Grand Retour », chacune montée sur un char, parcoururent 120 000 km à travers la France, visitant 16 000 paroisses, en provoquant un élan de foi, de prières et de conversions sur son passage.

La statue de la Vierge portée sur un bateau s’accompagnait d’une demande de délivrance de la France qui prend tout son sens aujourd’hui.

Adapté de : L’Encyclopédie Mariale

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: une minute avec Marie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s