Sept manières de s’associer à la consécration de la Russie et de l’Ukraine

000_dv2025512.jpg

Le Pape François a invité les évêques et les prêtres du monde entier à se joindre à lui pour consacrer la Russie et l’Ukraine au Cœur Immaculé de Marie le 25 mars prochain. Une démarche à laquelle les fidèles sont également conviés.

Une prière de consécration sera prononcée par le Pape dans la basilique Saint-Pierre au cours d’une célébration pénitentielle à 18h30 ce vendredi 25 mars, fête de l’Annonciation. Le même jour, le même acte de consécration sera accompli par les prêtres et évêques du monde entier. Il s’agira d’ »invoquer la paix », de porter à Dieu « le cri de douleur de tous ceux qui souffrent » et confier « l’avenir de l’humanité à la Reine de la paix », a expliqué le Saint Père.

En outre, le Pape invite les évêques à « convoquer, dans la journée du vendredi 25 mars, les prêtres, les religieux et les autres fidèles à la prière communautaire dans les lieux sacrés, afin que le saint Peuple de Dieu fasse monter vers sa Mère la supplique ». Déjà le 13 mars, après l’Angélus, il avait déclaré : « Je demande à toutes les communautés diocésaines et religieuses de multiplier les moments de prière pour la paix. » 

Les fidèles sont donc invités, ce vendredi, à s’associer spirituellement à la consécration de la Russie et de l’Ukraine au Cœur Immaculé de Marie en récitant la prière dédiée au cours de la journée, en allant à la messe, en prenant un temps de prière personnelle, ou encore en participant à d’autres initiatives mises en place dans les diocèses. Le Pape remercie aussi tous ceux qui répondent à ses appels « à la prière, au jeûne, à la charité ».

1 PARTICIPER À LA MESSE

Dans la plupart des diocèses, l’évêque présidera ce vendredi une messe dite en union avec le Pape François. A Paris, Mgr Georges Pontier, administrateur apostolique, présidera une messe pour la paix au Sacré-Cœur de Montmartre à 18h30. Elle sera suivie d’une prière pour la paix sur le parvis de la basilique, autour de la statue de Notre-Dame de Fatima provenant du Sanctuaire Notre-Dame de Fatima-Marie Médiatrice (19e). A Lyon, Mgr Emmanuel Gobilliard s’unira à la consécration pendant la messe solennelle de 11h à la basilique de Fourvière. Mgr Jean-Marc Aveline, archevêque de Marseille, célèbrera la messe à la cathédrale de La Major à 19h. Renseignez-vous sur le site internet de votre diocèse. A Sens, les bourdons de la cathédrale sonneront à cette occasion.

2 RÉCITER LA PRIÈRE DE CONSÉCRATION

Si vous ne pouvez pas vous rendre à la messe, vous pouvez cependant vous unir au geste du Pape et de tous les prêtres en prenant un temps de prière personnelle pendant lequel vous pouvez lire le texte de l’acte de consécration.

3 PRENDRE PART À UNE INITIATIVE DE PRIÈRE COMMUNAUTAIRE

Certaines paroisses proposent de réciter un chapelet – prière mariale par excellence – en faveur de la paix, avant la messe et la prière de consécration. C’est le cas à Carpentras, où un chapelet sera prié à la cathédrale Saint Siffrein à 17h, ou encore à Granville en l’église Notre-Dame du Cap-Lihou. D’autres paroisses ont organisé des veillées spécialement dédiées à la prière pour la paix. Ainsi, à Versailles, se tiendra une veillée mariale pour la paix à la cathédrale Saint-Louis, en présence de Mgr Luc Crepy, évêque de Versailles et Mgr Hlib Lonchyna, administrateur apostolique de l’éparchie Saint Volodymyr le Grand et le Père Roman Ostapiuk, administrateur de l’aumônerie ukrainienne du Saint-Esprit à St-Germain-en-Laye. Enfin, le Saint-Sacrement sera exposé dans certaines églises. Une manière de contempler l’amour de Jésus-Christ qui s’est offert pour les hommes et de trouver la force de la foi au milieu des combats. Ainsi à Cholet, l’adoration dans l’église du Sacré-Cœur sera à 18h.

4 JEÛNER

Déjà le 23 février, la veille de l’offensive russe en Ukraine, le pape François avait appelé les croyants et les non-croyants à participer à une Journée de jeûne pour la paix en Ukraine, à l’occasion du Mercredi des Cendres. « À l’absurdité diabolique de la violence, on répond par les armes de Dieu, par la prière et le jeûne », avait-il déclaré. En vue de la consécration de la Russie et de l’Ukraine, Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Nîmes, rappelle la force du jeûne : « Il nous rappelle que, seuls, livrés à nos pauvres forces, nous ne pouvons rien faire. Surtout face aux forces armées et à l’orgueil de ceux qui veulent ce conflit. Le jeûne nous fait prendre conscience que nous avons besoin d’être nourris de la Parole de Dieu, soutenus par sa grâce, livrés au Saint-Esprit, le Père des pauvres ».

5 PÉLERINER

Certains prient mieux en marchant ! Pourquoi ne pas faire un pèlerinage afin de prier en communion avec le Pape ? Le diocèse de Blois propose ainsi un pèlerinage à 17h depuis la cathédrale Saint-Louis jusqu’au sanctuaire de Notre-Dame des Aydes de l’église Saint-Saturnin en Vienne.

6 SUIVRE LA CONSÉCRATION DU PAPE À DISTANCE

La célébration pénitentielle et la consécration présidées par le pape François à Rome seront retransmises en direct sur Aleteia ainsi qu’à la télévision sur KTO vendredi à 17h. Une belle manière de s’unir à l’Eglise toute entière lorsqu’on ne peut pas se déplacer.

7 POSER UN GESTE CONCRET

Le Pape a réitéré son appel à la charité. Chacun peut accompagner sa prière d’un geste concret pour le peuple ukrainien. Voici cinq manières de soutenir les réfugiés ukrainiens depuis la France.

Source: ALETEIA, le 23 mars 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s