Cardinal Parolin: le bombardement d’un hôpital pédiatrique en Ukraine est inacceptable

Le cardinal Parolin en novembre 2021 Le cardinal Parolin en novembre 2021 (AFP or licensors)

Cardinal Parolin: le bombardement d’un hôpital pédiatrique en Ukraine est inacceptable

Le secrétaire d’État du Saint-Siège, répondant aux questions des journalistes en marge d’une conférence à Rome mercredi 9 mars, a exprimé son désarroi face au bombardement d’un hôpital pour enfants à Marioupol, en Ukraine. Le cardinal Parolin a réaffirmé que le Saint-Siège était disposé à jouer un rôle de médiateur dans le conflit s’il y était invité. 

Vatican News

«Le bombardement d’un hôpital pédiatrique est inacceptable. Il n’y a pas de motivations». C’est ce qu’a déclaré le cardinal Pietro Parolin en marge d’une conférence à Rome mercredi 9 mars, exprimant aussi son inquiétude face à une guerre totale. La déclaration du secrétaire d’État du Saint-Siège est intervenue après un raid aérien russe qui, selon le chef de l’administration militaire régionale de Donetsk, a détruit un hôpital de Marioupol doté de services de maternité et de pédiatrie, faisant au moins 17 blessés.

Le cardinal Parolin a par ailleurs reconnu que l’espace pour les négociations reste limité, mais il a espère qu’une position négociée pourra être atteinte. Faisant référence à l’appel téléphonique qu’il avait eu la veille avec le ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Lavrov, le Secrétaire d’État du Saint-Siège a déclaré que la conversation n’avait fourni aucune garantie, en particulier sur les corridors humanitaires.

Le Saint-Siège disponible pour une médiation

Le prélat italien a toutefois réaffirmé que le Saint-Siège avait montré sa volonté de prendre des mesures sur le front diplomatique afin de trouver des solutions pour mettre fin à la guerre. Le Saint-Siège a notamment demandé l’arrêt du conflit et la poursuite des négociations, en se rendant disponible pour une médiation, si celle-ci est jugée utile.

Comme l’a expliqué le cardinal Parolin, la présence en Ukraine de deux cardinaux, l’aumônier apostolique Konrad Krajewski et le préfet par intérim du Dicastère pour le service du développement humain intégral, Michael Czerny, est un signe que le Pape veut apporter sa contribution non seulement sur un plan proprement diplomatique et spirituel, mais aussi sur celui de l’aide humanitaire. Enfin, se référant aux propos du patriarche orthodoxe russe Kirill, le cardinal Parolin a déclaré que ces déclarations n’encouragent pas et ne favorisent pas l’entente. Au contraire, elles risquent d’enflammer encore plus les esprits et de conduire à une escalade qui ne permettra pas de résoudre la crise de manière pacifique.

Source: VATICANNEWS, le 10 mars 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s