13.03.2022 – 2ème dimanche du Carême

Ensemble, laissons-nous transfigurer à l’image du Christ

Par l’Abbé Jean Compazieu

Homélie


Textes bibliques : Lire

Les textes de la Parole de Dieu de ce jour sont là pour nous aider à mieux entrer dans l’esprit du Carême. Ce n’est pas d’abord un temps de pénitence et de mortifications austères. Ce qui est premier c’est la rencontre avec Dieu. Il nous appelle tous à lui et il attend de chacun de nous une réponse libre et aimante.

C’est ce qui s’est passé avec Abraham (1ère lecture). Dieu l’a appelé à quitter son pays et sa famille. Abraham s’est mis en route. Il a fait confiance à la parole de Dieu. Vivre le Carême c’est sortir de notre petite vie tranquille, c’est nous nourrir chaque jour de l’Évangile, c’est suivre le Seigneur sur des chemins que nous n’avions pas prévus. Ce qui est extraordinaire, c’est que Dieu a un grand désir de nous combler de ses bénédictions.

La lettre de saint Paul à Timothée rejoint le texte de la Genèse qui vient d’être proclamé. Elle nous redit le grand projet de Dieu. Il ne souhaite rien d’autre que de déployer la bénédiction confiée à Abraham : “Notre Sauveur, le Christ Jésus, s’est manifesté en détruisant la mort et en faisant resplendir la vie.” Notre mission de disciples c’est d’annoncer cette bonne nouvelle partout et à tous. Dieu nous appelle tous à être ses collaborateurs à son projet de Salut.

L’Évangile nous rapporte le récit de la Transfiguration du Seigneur. Jésus conduit trois de ses disciples sur la montagne pour leur laisser entrevoir la beauté de sa divinité. Nous nous rappelons qu’un jour, il avait dit : “Je suis la Lumière du monde.” Aujourd’hui, il laisse transparaître devant ses disciples un peu de cette lumière qui est en lui. C’est important car quelques jours plus tard, ils verront son visage défiguré. Il fallait les affermir dans la foi.

Cet Évangile de la Transfiguration nous décrit ce qui se passe le dimanche à la messe. Après six jours de travail, Jésus nous réunit et nous conduit dans un lieu “élevé”. C’est important pour nous : nous avons tous besoin de nous élever. Il ne s’agit pas pour nous de fuir le monde ou de nous évader. Si le Christ nous appelle à lui, c’est pour nous faire contempler “les choses du ciel”. Cette rencontre c’est quelque chose d’extraordinaire car elle donne une orientation nouvelle à notre vie.

Dans l’Évangile de ce jour, nous lisons que Jésus prend avec lui trois de ses disciples. En réalité, son grand désir c’est de les prendre tous. Dans l’Évangile de saint Jean, ce désir se transforme en prière : “Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, eux aussi soient avec moi, afin qu’ils contemplent la gloire que tu m’as donnée” (Jn 17. 24). C’est exactement ce qui se passe sur le mont Tabor. Et c’est aussi ce qui se passe au cours de la messe. Ce rendez-vous avec le Christ est un événement qu’il ne faut surtout pas manquer.

L’apôtre Pierre aurait aimé rester là en compagnie de Jésus, Moïse et Élie. Mais il est interrompu par la voix qui vient de la nuée : “Celui-ci est mon Fils bien aimé qui a toute ma faveur. Écoutez-le”. Cette voix s’adresse aussi à nous : Écoutez l’Évangile ; c’est la parole la plus précieuse, la plus explicite et la plus lumineuse que le Seigneur nous a donnée. Suite à cette parole, les apôtres se sont trouvés plongés dans une aventure plus sérieuse et plus profonde que ce qu’ils avaient imaginé.

Il en est de même pour nous avec l’Évangile. Si nous l’accueillons, nous seront entraînés dans une nouvelle aventure. Elle sera bien plus belle et bien plus grande que tout ce que tout ce à quoi nous pouvions nous attendre. Avec lui, notre vie peut devenir plus belle et plus lumineuse. Nous ne devons pas avoir peur. Le visage de Jésus transfigure les cœurs et le monde. Il reste avec nous tous les jours. Pour vraiment changer notre vie, c’est lui qu’il nous faut écouter. Il a vaincu la mort et a fait resplendir la vie. C’est une lumière d’amour qui illumine nos yeux. C’est aussi une lumière qui se transmet. Avec l’amour, tout grandit et se pare de couleurs.

Tout au long de ce Carême, le Seigneur nous appelle à gravir la montagne et à nous approcher de lui. Nous devons prendre au sérieux l’appel que le Père nous adresse : “Écoutez-le”. Des propositions sont faites dans les paroisses pour nous aider à être plus attentifs à la Parole de Dieu. Soyons tous unis dans une même prière : Donne-nous de contempler ton visage dans le mystère Eucharistique et de repartir le visage rempli de lumière pour éclairer les détails de notre vie. Aide-nous aussi à te découvrir dans le visage des frères et sœurs que tu mets sur notre route. Amen

Source: DIMANCHEPROCHAIN.ORG, le 6 mars 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s