Reproches de dissimulation contre Joseph Ratzinger et le cardinal Marx

Reproches de dissimulation contre Joseph Ratzinger et le cardinal Marx

Dans le scandale des abus sexuels au sein de l’Eglise catholique en Allemagne, de nouvelles accusations sont portées contre le pape émérite Benoît XVI et contre le cardinal Reinhard Marx. Joseph Ratzinger alors archevêque de Munich aurait accueilli en 1980 un prêtre dont il connaissait les abus sexuels.

Au cœur de l’enquête de l’hebdomadaire hambourgeois Die Zeit se trouve la gestion d’un prêtre diocésain d’Essen, envoyé à Munich après des abus sexuels sur des mineurs en 1980. Mgr Ratzinger, alors archevêque de Munich, aurait été au courant de la situation et aurait approuvé l’accueil de Peter H. Le journal se réfère à un décret d’un tribunal ecclésiastique de Munich datant de 2016.

Plusieurs évêques, dont Mgr Ratzinger, auraient à l’époque «sciemment renoncé à sanctionner le délit». Interrogé par le journal, l’archevêque Georg Gänswein, secrétaire personnel du pape émérite, a réfuté ces affirmations au nom de Benoît XVI.

Suite sous: CATH.CH du 4 janvier 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s