La veuve de Naïm a-t-elle rappelé à Jésus sa propre Mère ?

La veuve de Naïm a-t-elle rappelé à Jésus sa propre Mère ?

Le Seigneur, dit l’Écriture, fut ému d’une grande compassion lorsqu’il vit cette veuve sortir de la ville en suivant le cortège funèbre de son fils. Sans doute, avec sa prescience divine et connaissant à l’avance sa destinée personnelle, a-t-il pensé à sa propre Mère, la Très-Sainte Vierge Marie. Un jour viendrait où sa Mère, privée de son protecteur, saint Joseph, sortirait d’une autre ville – Jérusalem – afin d’aller enterrer son Fils unique.

Le Seigneur a perçu le profond chagrin de la veuve de Naïm. Il a senti sa souffrance – comme il sent toutes nos souffrances – et il a accompli ce miracle extraordinaire de ressusciter son fils.

Ne pensons pas que Dieu veuille accomplir de tels miracles pour chaque disparition tragique, parce que, comme l’a dit Jésus, son « Royaume n’est pas de ce monde ». Mais là où le miracle extérieur n’arrive pas, existe toujours la possibilité d’un miracle intérieur. Les épreuves ou les pertes les plus douloureuses peuvent être restaurées dans le cœur humain. Dans ce temple secret de notre être physique, la guérison du cœur, la réparation de l’esprit et même la résurrection de l’âme sont toutes possibles !

La différence entre nous et la veuve de Naïm n’est pas le degré de notre douleur, mais le fait que son miracle s’est produit dans le monde visible du quotidien et de la mort. Nos miracles se produisent dans le for intérieur de la personne, où le changement se produit pour l’éternité et pas seulement pour la durée de notre vie terrestre.

Son Éminence l’Archevêque Elpidophoros, Archidiocèse grec orthodoxe d’Amérique

Homélie donnée le 10 octobre 2021, à Naples, Floride (Etats-Unis)

Adapté de https://www.goarch.org/-/homily-oct102021-naples

Prions:

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Source: Une minute avec Marie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s