Le Pape appelle l’Europe à ouvrir les portes du cœur aux réfugiés

Le Pape appelle l’Europe à ouvrir les portes du cœur aux réfugiés

À l’issue de l’audience générale de ce mercredi, salle Paul VI, au Vatican, le Pape François est revenu sur le sort des réfugiés et des personnes migrantes. Il a ainsi lancé un appel à trois jours de Noël aux Européens : ouvrir la porte de notre cœur aux réfugiés.

Xavier Sartre – Cité du Vatican

En cette période de l’Avent, et à quelques jours seulement de Noël, le Pape François a lancé un appel aux Églises et aux autorités nationales en Europe pour qu’elles accueillent des réfugiés et des personnes migrantes comme il l’a fait avec un groupe de personnes rencontrées lors de son voyage à Chypre et en Grèce au début du mois de décembre. «C’est un petit signe qui, j’espère, servira à stimuler les autres pays européens afin qu’ils permettent aux réalités ecclésiales locales de prendre en charge d’autres frères et sœurs qui doivent être relogés, accompagnés, promus et intégrés d’urgence», a-t-il déclaré devant les fidèles, salle Paul VI.

La question migratoire concerne tout le monde

François a ainsi évoqué son dernier voyage apostolique où il a pu toucher «de la main»«l’humanité blessée des réfugiés et des migrants», référence à sa visite au camp de Lesbos, en Grèce, et à la prière œcuménique organisée avec des réfugiés à Nicosie, à Chypre. Sur place, il a constaté que «seuls quelques pays européens supportent la majeure partie des conséquences du phénomène migratoire en Méditerranée, alors qu’en réalité, il réclame une responsabilité partagée par tous, et de laquelle nul pays ne peut s’exonérer parce qu’il s’agit d’un problème d’humanité» a-t-il affirmé.

Le Saint-Père a ainsi salué les autorités italiennes et leur «généreuse ouverture»qui lui ont permis d’amener à Rome cette dizaine de réfugiés et de personnes migrantes. «Bienvenue» a-t-il dit à ceux présents à l’audience ; «nous les prendrons en charge, comme Église, dans les prochains mois». Et d’affirmer que les Églises locales, les congrégations religieuses et les organisations catholiques sont nombreuses et prêtes à les accueillir et à les accompagner vers «une féconde intégration»«Il suffit d’ouvrir une porte, la porte du cœur ! N’y renonçons pas, en ce Noël».

Rencontre avec un enfant afghan soigné à Rome

À l’issue de l’audience générale, le Pape François a salué le petit garçon d’un an et demi d’origine afghane qu’il avait rencontré dans le camp de Mavrovouni à Lesbos, avec sa famille, et qui était venu à Rome pour se faire soigner grâce à l’intervention du Saint-Père et aux efforts de la Communauté de Sant’Egidio.

Appel entendu par les Églises

Les Églises européennes ont aussitôt réagi à l’appel du Pape. La conférence des évêques de France a par exemple rappelé que «l’Église s’engage depuis longtemps pour l’accueil des personnes migrantes et réfugiées. Ces dernières années, notamment depuis l’appel du pape François en 2015, les projets d’accueil et d’accompagnement se sont multipliés dans la plupart des diocèses. De nombreux catholiques s’engagent ainsi, en collaboration avec d’autres, en faveur de l’accueil, la protection, la promotion et l’intégration des personnes migrantes et réfugiées. L’Église catholique en France renouvelle son désir de contribuer à cet accueil et dans cette perspective redit sa disponibilité au dialogue avec le gouvernement français.»

En tant que président de la Comece, le cardinal Hollerich souligne que «l’Église en Europe ne peut pas être indifférente à un tel appel et doit répondre avec un engagement renouvelé, avec une voix prophétique et des exemples concrets de solidarité envers ces réfugiés, enfants de Dieu, personnes avec des visages, des biographies, des familles qui ont besoin de nous plus que jamais». Il demande à ce que les réfugiés qui sont coincés dans les pays de premier accueil soient réaffectés dans d’autres pays. Il appelle aussi les paroisses, les communautés et les fidèles européens «à devenir de vrais témoins du Christ en ce temps de Noël et à accueillir dans un esprit de service ceux qui sont arrivés sur nos terres à la recherche de protection comme réfugiés et à fournir un effort commun qui porte à des projets concrets pour les loger, en collaboration avec les autorités publiques».

Source: VATICANNEWS, le 22 décembre 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s