Témoignage de Christian, sans nouvelles de sa femme ni de l’un de leurs 3 enfants

Témoignage de Christian, de la RDC © Vatican Media

Témoignage De Christian, De La RDC © Vatican Media

Témoignage de Christian, sans nouvelles de sa femme ni de l’un de leurs 3 enfants

« Nos enfants ont besoin d’une bonne scolarité »

Visite aux Réfugiés, à Lesbos

« Centre de d’identification et de réception »

Témoignage de Christian Tango Mukaya,
Réfugié en provenance de RDC

(prononcé en français, ce 5 décembre 2021)

A Sa Sainteté le Pape François,

Votre Sainteté,

Soyez le Bienvenu à Lesbos.

Je m’appelle Chrstian Tango Mukaya, un réfugié en provenance de la République Démocratique du Congo.

Je suis arrivé en Grèce à Lesbos depuis le 28 novembre 2020: 30 ans, Père d’une famille de 3 petits enfants. Deux enfants sont avec moi, l’autre avec sa mère: ils n’ont pas eu la chance de me joindre en Grèce et je n’ai plus de leurs nouvelles jusque maintenant.

Votre Sainteté,
Je viens auprès de votre Sainteté pour tout d’abord, vous remercier pour la sollicitude paternelle et de l’esprit d’humanité que vous manifestez à nous vos enfants migrants et réfugies présentement à Lesbos en Grèce et dans le monde entier. Que Dieu vous en rende en centuple !

Je remercie en même temps le gouvernement grec et son peuple pour leur humanisme qui m’a accueilli en m’octroyant une paix, un abri et le nécessaire pour la survie, malgré quelques difficultés.

Je ne peux pas oublier la paroisse de l’Église catholique, ma paroisse actuelle de Mytilène à Lesbos qui m’a porté et chéri comme un enfant et dans laquelle je prie le Seigneur notre Dieu.

Les moments difficiles, je les ai confiés à Dieu. Avec la force de la prière et de l’intercession de la Vierge Marie, Notre Mère et la Mère de l’Église, j’ai pu surmonter les difficultés rencontrées sur notre vie étant que réfugié.

Votre Sainteté,
Comme réfugié et vous le savez mieux que moi, je suis un pèlerin, demandeur d’asile à la recherche d’un lieu et d’un abri sûr, de paix, de la survie de ma famille et de l’éducation de mes deux enfants, suite à la persécution et menace de mort dans mon pays d’origine.

Votre Sainteté,

Nous avons eu des difficultés pour arriver ici, elles sont énormes. Je ne peux pas tout décrire dans ces lignes. Mais grâce à Dieu nous les avons surmontés.

Priez que ces difficultés, les miennes et celles de tous mes confrères réfugiés soient surmontées, pour avoir, comme dit plus haut un lieu sûr en Europe pour l’avenir de nos familles et surtout pour nos enfants qui ont besoin d’une bonne scolarité.

Source: ZENIT.ORG, le 5 décembre 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s