ITALIE – Des congrégations religieuses accueillent des réfugiés afghans

ITALIE – Des congrégations religieuses accueillent des réfugiés afghans

 » Pouvoir accueillir deux familles de réfugiés afghans représente pour nous le plus grand cadeau que nous puissions recevoir : c’est comme si Jésus était ici. Nous l’accueillons, nous le soignons, il est notre invité d’honneur. A l’arrivée, ils étaient fatigués, souffrants : pendant les quatre jours où ils avaient tenté de s’échapper, ils avaient combattu la peur, la faim, le froid. Ils n’ont pas pu se laver et n’avaient pas de vêtements de rechange, car ils ont dû s’enfuir sans rien pouvoir emporter avec eux. Cependant aujourd’hui, ils sont détendus, heureux, profitent de tout et se sentent en sécurité. Il y a quelques jours, l’un d’eux nous a dit qu’il avait l’impression d’être au paradis. C’est ce qu’a déclaré à l’Agence Fides Sœur Gloria Lopez, une religieuse des Sœurs Missionnaires de la Consolata à Népi.

À la mi-août, alors que la crise afghane atteignait son paroxysme, la congrégation n’a pas hésité à ouvrir les portes de sa maison et à accueillir deux familles afghanes, fuyant parce qu’elles avaient collaboré avec une association catholique italienne qui, à Kaboul, dispensait une éducation aux enfants handicapés. Onze personnes en particulier – quatre adultes et leurs sept enfants – ont également été chaleureusement accueillies par les habitants de le centre de la région Latium. La religieuse dit : « Les gens continuent à donner des vêtements, de la nourriture, des offres de toutes sortes. Nous avons également des professionnels qui offrent leurs services gratuitement, comme des professeurs d’italien, un dentiste et un coiffeur. Chacun fait ou apporte ce qu’il peut. Toute cette aide est pour nous une merveille, un cadeau, et en même temps elle nous donne l’occasion de faire de l’apostolat parmi les habitants de la région, maintenant qu’ils viennent si souvent nous rendre visite pour laisser leurs offrandes ». 


L’accueil a permis aux réfugiés de commencer une nouvelle vie dans un pays étranger, avec confiance et espoir en l’avenir.  » Nous recevons tellement de soutien tous les jours et nous nous sentons tellement chanceux d’être ici que cela nous donne de l’espoir pour demain « , raconte l’un d’entre eux à l’Agence Fides, ajoutant :  » Je vois beaucoup de changements en nous-mêmes, par exemple je peux voir le sourire sur le visage de mes enfants : c’est un vrai sourire, et je sens que maintenant ils sont enfin heureux et sereins « . Nous avons une nouvelle vie et nous pouvons dire que nous sommes renés. Avant le retour des talibans, nous vivions bien, mais lorsque la date officielle du retrait, en juin 2021, a été annoncée, nous savions que la situation allait empirer. Lorsque nous avons reçu la nouvelle que nous allions être évacués par le gouvernement italien, nous avons revu la lumière au moment le plus sombre et le plus difficile de notre vie ».

Source: Agence Fides, le 6 novembre 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s