« Rends-toi esclave de la Sainte Vierge et elle te protègera »

Trop peu connue, Agnès Galand, en religion Agnès de Jésus, dite Agnès de Langeac (1602-1634), était une moniale dominicaine réputée pour sa charité et ses vertus. Elle a été béatifiée le 20 novembre 1994. Elle est fêtée le 19 octobre.

Elle est née au Puy-en-Velay (sud de la France) et fut tout de suite mise sous la protection de la Vierge Marie. Vers l’âge de sept ans, alors qu’elle monte à la cathédrale, Agnès pense aux misères d’un homme supplicié qu’elle a vu plus tôt et qui l’a profondément bouleversé. Elle a prié toute la nuit pour lui. Au cours de l’Eucharistie, elle entend ces paroles au fond de son cœur :

« Rends-toi esclave de la Sainte Vierge et elle te protègera. » Agnès, encore toute petite, prend la décision de répondre à cet appel. Elle se rend dans l’atelier de son père et trouve une chaîne qu’elle portera autour de la taille en signe de sa consécration personnelle à Marie. Elle fait alors cette prière : « Vierge sainte, puisque vous daignez vouloir que je sois à vous, dès ce moment je vous offre tout ce que je suis et je vous promets de vous servir toute ma vie en qualité d’esclave. »

Peu de temps après, elle fait vœu de virginité auprès de Notre-Dame du Puy. Saint Louis-Marie Grignion de Montfort fait allusion à Agnès de Langeac dans son Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge au n°170 « Heureux ceux qui sont les fidèles esclaves de la Reine du Ciel, car ils jouiront de la véritable liberté. »

En 1952 à Langeac, alors qu’une maman sur le point d’accoucher et son bébé sont en grand danger, une prière à Agnès permet à tous deux de garder la vie sauve. Ce miracle reconnu par l’Église est à l’origine de sa béatification. Aujourd’hui encore, Agnès est invoquée par les couples en désir d’enfant et lors des grossesses compliquées.

Le 12 octobre 1634, elle tombe gravement malade. Le 15 et le 18 octobre, elle reçoit la Sainte Communion, comme une âme déjà mûre pour le Ciel. Le 19 octobre 1634, à l’âge de 31 ans, Mère Agnès meurt laissant à ses Sœurs la vocation particulière de prière pour les prêtres et pour la vie en ses commencements.Les sœurs dominicaines du monastère Sainte-Catherine de LangeacAdapté de : Notre Histoire avec Marie

Prions :

Je vous salue, Marie pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

Source: une minute avec Marie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s