Pologne : le pape encourage les carmélites à communiquer « le tendre amour de Dieu »

Tombe De Mère Thérèse À Sosnowiec, Wikimedia © KDzJ Sosnowiec

Pologne : le pape encourage les carmélites à communiquer « le tendre amour de Dieu

100e anniversaire des carmélites de l’Enfant-Jésus (1921-2021)

Le pape François a remercié les carmélites de l’Enfant-Jésus polonaises pour le service apostolique accompli en Pologne et dans les missions. Il les a encouragées à « communiquer avec une ferveur renouvelée le tendre amour de Dieu le Père à ceux qui en ont particulièrement besoin », indique Vatican News en polonais du 21 août 2021.

Dans sa lettre à l’occasion du jubilé, le pape François souhaite que « la réflexion priante sur la valeur évangélique du charisme aboutisse à un approfondissement de l’esprit d’enfance et de l’esprit de se confier au Père céleste sur un chemin communautaire et personnel vers la sainteté ».

Remerciant le pape François pour son enseignement, la supérieure générale, Sœur Błażeja Stefańska, note qu’il « parle de l’apostolat à travers des mots et des gestes simples » et qu’il invite à « donner aux autres ce qu’il y a de meilleur en nous ». « Il nous encourage à nous laisser purifier par la bonté sans défense de l’Enfant-Jésus », indique Sœur Błażeja.

Les célébrations du 100e anniversaire de la congrégation ont eu lieu à Sosnowiec, dans le sud du pays, où sont nées les carmélites et d’où elles sont parties en mission. Actuellement, plus de 450 sœurs travaillent dans onze pays à travers le monde.

Les célébrations ont été présidées par le nonce apostolique en Pologne, Mgr Salvatore Pennacchio, qui a encouragé les religieuses carmélites à demander où est le Christ dans tout ce qu’elles font chaque jour. « On peut être très proche de Jésus et le voir chaque jour dans l’Eucharistie ou en méditation sur la Parole de Dieu, et pourtant le perdre dans la vie de tous les jours », a dit le nonce apostolique. Il a confié les carmélites à la protection de la Mère de Dieu, leur demandant de « pouvoir aller à la rencontre des personnes dans le besoin et de les aider, et surtout de leur apporter Jésus ».

À Sosnowiec, les carmélites de l’Enfant-Jésus sont présentes sans interruption depuis cent ans. C’est ici qu’elles se sont réunies avec leur père fondateur Anzelm Gądek (1884-1969), un carme déchaux, et ont commencé leur vie religieuse avec la première supérieure générale – Mère Teresa Kierocińska. « C’est notre maison mère à partir de laquelle nous sommes parties dans le monde. Aujourd’hui, nous avons 51 monastères dans 11 pays », explique la supérieure générale. « À Sosnowiec, on connaît les carmélites de l’Enfant-Jésus par de nombreuses œuvres apostoliques menées dès le début, ajoute-t-elle. Ici, les sœurs ont entrepris de nombreux actes de miséricorde dans l’entre-deux-guerres, sauvé des vies pendant la guerre, géré une cuisine pour les pauvres et un atelier de couture pour les filles. »

Source: ZENIT.ORG, le 25 août 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s